Accueil > News > Cinéma > Le Loup-garou de Londres : le reboot de Max Landis mixera effets spéciaux old school et numériques

Le Loup-garou de Londres : le reboot de Max Landis mixera effets spéciaux old school et numériques

Le film americano-britannique réalisé par John Landis va être réadapté par son fils. Max Landis se lance dans la réalisation d’un reboot du film de son père. “Le Loup-garou de Londres”, un classique du cinéma d’horreur, a déjà été lauréat du premier Oscar décerné pour les meilleurs maquillages et coiffures.

Rescapé de l’agression d’un animal sauvage, David Kessler (David Naughton) est témoin de la mort de son ami Jack Godmann (Griffin Dunne). Le survivant est transféré à l’hôpital de Londres où il essaye de reprendre des forces. Il y rencontre Alex, une jeune infirmière qui l’accueille chez elle. Victime d’hallucinations, il reçoit la visite de Jack qui lui apporte une terrible nouvelle : il serait atteint de lycanthropie. David ignore les conseils de son ami mais se transforme lors d’une nuit de pleine lune en Loup-garou. Il part alors en chasse dans la capitale britannique.

C’est en 1981 que John Landis réalise Le Loup-garou de Londres. La film est rapidement couronné par le premier Oscar des meilleurs maquillages en 1982. Il connaît également un succès commercial et rapporta plus de 30 millions de dollars au box office américain. C’est d’ailleurs après avoir vu le film, plus particulièrement la scène de transformation en Loup-garou, que Michael Jackson se décida à choisir John Landis pour réaliser le clip de Thriller.

Le retour du Loup-garou

Avec l’édition de 1981 du Loup-garou de Londres, John Landis a placé la barre très haute. Son fils, Max espère bien avoir autant si ce n’est plus de succès avec son reboot.

Annoncé au mois d’août, Max Landis dirigera un remake du film de son père. Film des années 80 oblige, il se chargera aussi de la réécriture du scénario. Sa plus grosse mission est d’égaler la scène de transformation qui avait tant fait parler du film.

Dans une interview accordé à Rugged Man, Max a décrit la manière dont il allait mener cette scène.

J’essayerai de mêler le numérique au travail qu’avait fait Rick Baker en 1981. Nous modéliserons le Loup-garou sur le logiciel de montage et nous synthétiserons ses mouvements. Pour le reste, un très beau maquillage fera l’affaire. Si vous refaites Le Loup-garou de Londres et que la scène de transformation est nulle, tout est gâché.

Après Me Him Her, le réalisateur de 31 ans dirigera donc son deuxième long-métrage. Il bénéficiera, en plus, du soutien de son père et de Robert Kirkman (The Walking Dead) qui produiront avec lui ce nouveau film.

Voir aussi

Décès du comédien Robert Hirsch

Robert Hirsch, un des derniers monstres sacrés du théâtre français, est décédé jeudi 16 novembre 2017 à 92 ans à Paris, a annoncé à l'AFP le producteur de ses pièces Francis Nani, directeur du théâtre du Palais-Royal.