ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Lucky Luke : un vrai rêve d'enfant pour Jean Dujardin

Lucky Luke : un vrai rêve d'enfant pour Jean Dujardin

"Lucky Luke" est une nouvelle adaptation cinématographique des aventures du personnage de la bande-dessinée culte. Jean Dujardin en a accepté le premier rôle comme un grand retour en enfance.

Lucky Luke : un monstre sacré

Lucky Luke est un personnage de bande-dessinée créé par Morris en 1946. S'il s'occupe au départ du dessin comme de l'histoire, le Belge s'associe avec Goscinny dès le neuvième tome pour développer avec lui les scénarios. L'apport du français permet de rendre les personnages encore meilleurs et plus drôles. Alors que le héros chapeauté est au départ un rustre qui n'hésite pas à tuer, il sera maintenant plus posé et désarmera plus qu'il n'abattra. Ce changement dans son comportement permet à la série de prendre son envol. Le scénariste meurt hélas en 1977, laissant sa place à de nombreux autres. Disparu en 2001, Morris est remplacé depuis au dessin par Achdé. 95 albums sont sortis jusqu'à présent, en faisant une des séries les plus longues de la BD franco-belge.

Au cinéma, outre les films d'animations, le personnage s'invite pour la première fois au cinéma dans Lucky Luke de, et avec, Terence Hill. Le justicier fait également une brève apparition en 2004 dans Les Dalton sous les traits de Til Schweiger. Il faut attendre 2009 et James Huth pour que le personnage soit à nouveau le héros de sa propre aventure.

Lucky Luke
Lucky Luke © UGC

Lucky Luke (Jean Dujardin) est donc toujours l'homme qui tire plus vite que son ombre. C'est un cowboy solitaire accompagné de son fidèle cheval Jolly Jumper. De retour dans sa ville natale de Daisy Town, il croise la route de plusieurs personnages hauts en couleurs. Des bandits de grand chemin comme Billy the Kid (Michaël Youn), Calamity Jane (Sylvie Testud) et Jesse James (Melvil Poupaud) vont lui donner du fil à retordre. Côté cœur, Belle (Alexandra Lamy) va faire fondre celui du justicier.

Le casting comprend également Daniel Prévost, Chloé Jouannet, Jean-François Balmer, et Bruno Salomone. Si le film n'est pas très bien accueilli par la critique et les spectateurs, il fera quand même plus de 1,8 millions d'entrées en France. La faiblesse de l'histoire a souvent été montrée du doigt, ce qui ne fut pas le cas de l'interprétation de Jean Dujardin.

Dujardin à l'aise avec les cactus

Au moment de chercher son Lucky Luke, James Huth se tourna naturellement vers son compère Jean Dujardin avec qui il a tourné plusieurs autres films dont Brice de Nice.Le réalisateur sait que l'acteur a les pieds sur terre, qu'il est droit dans ses bottes et qu'il sera parfait dans le rôle. Quand il lui propose, le comédien repart en enfance, à une époque où il jouait au cowboy. Film fantasme pour lui, Jean Dujardin a joué le jeu de l'immersion jusqu'au bout des scènes, lui qui est également un fan de western depuis sa plus tendre enfance.

Lucky Luke
Lucky Luke © UGC

Lors d'une scène de duel, il demande à ce que l'on passe sur le plateau le thème musical de Mon nom est personne. Se promener dans le décor de Daisy Town lui a également rappelé son amour pour la magie du cinéma. Il se promène dans les "fausses" rues de la ville avec son esprit d'enfant, découvrant des décors plus vrais que nature. Et comme les plus jeunes d'entre nous (et ceux qui ont gardé leur âme d'enfant), il s'y croyait !

Il est fort probable que Jean Dujardin aurait bien aimé reprendre le rôle de Lucky Luke dans plusieurs suites mais l'accueil plus que mitigé fait au film a probablement dû sceller toute idée allant dans ce sens.

 

Voir aussi

Spider-Man : Tom Holland révèle sa technique pour paraître plus jeune à l'écran

Spider-Man : Tom Holland révèle sa technique pour paraître plus jeune à l'écran

Tom Holland incarne Spider-Man dans le Marvel Cinematic Universe (MCU) depuis « Captain America : Civil War ». Aujourd'hui, le comédien révèle son secret pour paraître plus jeune que son véritable âge à l'écran.