Accueil > News > Cinéma > Mad Max Fury Road : où en est la suite ?

Mad Max Fury Road : où en est la suite ?

Les suites et le prequel de Mad Max : fury road semblaient pourtant bien partis mais la situation s’est brutalement envenimée entre le réalisateur australien et son distributeur : George Miller et sa société de production Kennedy Miller Mitchell attaquent Warner Bros en justice pour refus de paiement.

The Sydney Morning Herald a révélé l’information ce week-end, Warner Bros et Kennedy Miller Mitchell sont en procès. Le réalisateur australien et Warner Bros sont pourtant des collaborateurs de longue date : Mad Max 2, Mad Max au-delà du dôme du tonnerre, les sorcières d’eastwick, happy feet, happy feet 2 ; mais leur dernière collaboration sur mad max : fury road en 2015 semble avoir échaudé George Miller.

Kennedy Miller Mitchell, la société de production de George Miller et Doug Mitchell, a déclaré être en procès avec les studios Warner Bros : « Après tout le dur labeur et le succès du film [Mad Max : fury road], le studio de production n’a pas honoré ses obligations. Pour le dire simplement on nous doit une somme d’argent conséquente pour un travail assidu et rigoureux qui englobe les dix années de développement du scénario, la préparation, trois ans de production pour le film. Ce travail ardu a donné naissance à un film qui a été acclamé tant par la critique que par le public… On préférerait grandement faire des films avec Warner Bros plutôt que d’être en procès avec eux mais, après avoir essayé pendant un an, nous avons été incapables de trouver une solution convenable pour l’un comme pour l’autre et nous avons donc dû intenter un procès pour régler les choses ».

George Miller et son associé reprochent à Warner Bros de ne pas avoir honoré certains accords : il était convenu que leur société de production, Kennedy Miller Mitchell, recevrait 7 millions de dollars si le film ne dépassait pas le coût total de 157 millions de dollars. Mais, selon les calculs de Warner Bros, Mad max : fury road a dépassé le budget imparti et Kennedy Miller Mitchell ne peut donc recevoir son bonus. La société de production du réalisateur conteste les chiffres du distributeur et affirme que si le budget a été dépassé il s’agit de la faute de Warner Bros qui, à la suite de plusieurs décisions, a retardé le tournage du film.

Par ailleurs, Kennedy Miller Mitchell affirme que les studios Warner Bros s’étaient engagés à les solliciter en premier en tant que co-financier s’ils cherchaient un partenaire. Or Warner Bros s’est tourné vers la société de production RatPac, dirigée à l’époque par James Packer et Brett Ratner, pour co-financer le film à hauteur de 12,4 % du budget et donc en rupture totale avec l’accord passé avec Kennedy Miller Mitchell.

Bref, ça sent le roussi pour les suites potentielles de mad max : fury road, du moins pour le moment. On vous tient au courant de l’affaire !

Manon Godoc (13 novembre 2017)

Voir aussi

Bad Lieutenant : Critique du film d'Abel Ferrara à l'occasion de sa ressortie en salles.

Bad Lieutenant : la sublime descente aux enfers signée Abel Ferrara

CRITIQUE FILM - Ce mercredi, ne manquez pas le retour de "Bad Lieutenant" au cinéma, plongée infernale, portée par l’immense Harvey Keitel, dans le quotidien d’un flic ripou qui ne cesse de s’enfoncer et pour qui la rédemption semble impossible.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis