ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Man of Steel : la fin alternative dévoilée

Man of Steel : la fin alternative dévoilée

L'un des scénaristes du film, David S. Goyer, révèle l'une des fins alternatives de « Man of Steel ». Une conclusion finalement moins subversive que celle conservée dans le montage final par Zack Snyder.

Man of Steel : le début du DC Extended Universe

En 2013, Zack Snyder était chargé de dépoussiérer le mythe de Superman. Sept ans après le Superman Returns de Bryan Singer, Warner Bros Studios et DC avaient la volonté de rafraîchir l'histoire de Superman. Ils confient donc le reboot à Zack Snyder, qui a fait ses preuves sur l’incroyable Watchmen : Les Gardiens. Le cinéaste engage Henry Cavill dans le rôle titre et propose donc Man of Steel, une relecture solide du personnage. Le reste du casting se compose de Amy Adams dans le rôle de Loïs Lane, de Michael Shannon dans la peau du général Zod, de Kevin Costner en Jonathan Kent ou encore de Russell Crowe en Jor-El. Mais Man of Steel est surtout la base du DC Extended Universe. Un univers connecté DC qui suit le schéma du Marvel Cinematic Universe. Et finalement, Man of Steel s'est avéré être une entrée en matière assez solide. Le film a rencontré des critiques majoritairement positives et a rapporté plus de 668 millions de dollars au box-office.

Une conclusion différente

Un autre élément qui fait la réussite de Man of Steel est évidemment sa conclusion. Zack Snyder décide de confronter Superman et le général Zod dans un combat titanesque en plein Métropolis. L'occasion de mettre en scène une opposition dantesque, portée par une mise en scène assez hallucinante. Mais certains ont un problème majeur avec ce dénouement. En effet, Superman décide de briser le cou de Zod sans autre forme de procès. Un choix scénaristique assez osé mais qui contredit les fondements de Superman. Ce dernier prône la non violence et ne tue jamais ses ennemis. Un mantra qui n'est pas respecté par Zack Snyder.

Man of Steel : l'un des scénaristes dévoile une fin alternative

Lors du panel Comic-Con @ Home, David S. Goyer, qui a participé au scénario de Man of Steel, a révélé une fin alternative au film. Et celle-ci ne tuait pas Zod, qui restait alors en vie et finissait ses jours dans une prison inter-galactique :

Il y avait une autre idée. Il y avait ces espèces de cryo-prisons sur le navire, qui devient par la suite la forteresse de la solitude. Superman devait mettre Zod dans ces cryopodes et le jeter dans l'espace. Nous en avons longuement discuté et peut-être que certaines personnes auraient été plus satisfaites de cela, mais cette conclusion ressemblait trop à une histoire de flic.

C'est vrai que Superman a la règle d'or de ne pas tuer ses ennemis dans les comics. Mais laisser Zod en vie aurait effectivement amené le film sur le genre policier/gangster, avec Superman dans le rôle du super-flic. La volonté de Zack Snyder de ne pas faire de concessions est tout à son honneur. La fin de Man of Steel fait donc office de prise de risques, surtout dans l'univers super-héroïque, qui adore constamment ramener les méchants pour d'éventuelles suites.

 

Voir aussi

Les Sept de Chicago sur Netflix : découvrez les différences marquantes entre le film et le véritable procès

Les Sept de Chicago sur Netflix : découvrez les différences marquantes entre le film et le véritable procès

Le 16 octobre dernier, Netflix a mis en ligne le deuxième film d'Aaron Sorkin : « Les Sept de Chicago ». Le long-métrage retrace le procès qui a suivi les célèbres manifestations en marge de la convention démocrate de 1968. Ses organisateurs sont accusés de conspiration et d'incitation à la violence. Voici quelques différences entre le film et le véritable procès.