Marvel et Disney pourraient perdre les droits de plusieurs super-héros

La justice a le pouvoir entre ses mains

Marvel et Disney pourraient perdre les droits de plusieurs super-héros

La nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux ces dernières heures et a secoué les fans du MCU. Marvel et Disney pourraient perdre les droits de plusieurs super-héros prochainement. On vous explique tout ce qu'il faut savoir sur cette affaire.

Marvel devant les tribunaux pour conserver les droits des personnages

Le Marvel Cinematic Universe existe depuis plus de dix ans sur nos écrans et sa fin n'est pas prévue pour de suite vu tout ce qui se prépare pour les prochaines années. On se demande même si un point final ultime est possible tant il existe de la matière et des histoires à raconter. Malgré un plan sur le long terme, il se pourrait qu'un obstacle vienne contrarier les plans de Marvel et Disney. Patrick Dikto, gérant des droits de l’œuvre de Steve Dikto, a récemment déposé une demande pour récupérer les droits de Spider-Man et de Doctor Strange. Deux personnages forts qui vont d'ailleurs prochainement revenir dans le MCU lors de la phase 4 et, on l'imagine, par la suite.

Comment l'intéressé peut-il espérer avoir gain de cause ?

Pour comprendre cette affaire, il faut se pencher sur la loi en vigueur aux États-Unis. Là-bas, il est possible pour les auteurs (ou les descendants) de faire valoir leur droit sur leur œuvre au bout de 35 ans. Ce droit inventé en 1976 doit permettre, dans l'idée, aux auteurs de reprendre le contrôle des créations mises au monde au début de leur carrière et qu'ils ont vendu pour une raison ou une autre. Néanmoins, la loi de 1976 ne permet pas de faire tout ce que l'on veut. Il est précisé qu'il n'est pas possible de réclamer les copyrights si les créations ont été faites contre rémunération. C'est-à-dire qu'elles n'ont pas été achetées après coup mais commandées. Ce qui tombe sous le sens, puisqu'un contrat a encadré le travail.

Avengers : Endgame
Avengers : Endgame ©Marvel Studios

Marvel et Disney veulent justement jouer sur ce point pour garder les personnages. Une contre-attaque a même été lancée, avec des procès intentés contre plusieurs parents d'auteurs : Patrick Dikto, Larry Lieber, Keith Dettwiler, Don Heck et Don Rico. Pour couronner le tout, l'idée d'attaquer les descendants de l’œuvre de Stan Lee, par prévention, est à l'étude d'après le sérieux The Hollywood Reporter. Ça sera à la justice américaine de clarifier les conditions selon lesquelles Marvel a obtenu les droits des personnages concernés. Et l'enjeu est de taille puisqu'il est question de Spider-Man et de Doctor Strange, comme cela a déjà été dit, mais également des figures majeures comme Iron Man, Black Widow, Hawkeye et d'autres.

L'argent pourra-t-il tout régler ?

Cependant, même en cas de défaite de Marvel/Disney, il ne faut pas non plus tirer la sonnette d'alarme et imaginer que le MCU va prendre fin. Leur puissance financière suggère qu'un accord pourrait être trouvé afin de préserver les droits. On n'a aucun mal à imaginer, dans le pire des cas, qu'un gros chèque soit signé pour calmer les ardeurs de ceux qui reprendraient légalement les copyrights. Des exemples passés ont prouvé que l'argent pouvait tout régler - sans surprise. L'un des plus connus est celui de Superman, quand les descendants de Jerry Siegel ont gagné leur bataille contre DC Comics mais que la maison d'édition a pu continuer d'utiliser le personnage malgré tout. C'est peut-être cette finalité que Patrick Dikto et les autres espèrent. Un dossier passionnant, qu'il faudra suivre, et qui peut nous réserver quelques surprises.

 

Voir aussi

L'acteur Alec Baldwin tue par accident une personne et en blesse une autre sur le tournage d'un western

L'acteur Alec Baldwin tue par accident une personne et en blesse une autre sur le tournage d'un western

L'acteur et producteur américain Alec Baldwin, célèbre pour ses rôles au cinéma et pour son imitation de Donald Trump au Saturday Night Live, a fait feu avec une arme utilisée pour le tournage du western "Rust". La directrice de la photographie Halyna Hutchins est décédée, et le réalisateur Joel Souza grièvement blessé.