Megalopolis : Francis Ford Coppola va utiliser une technologie inédite

Megalopolis : Francis Ford Coppola va utiliser une technologie inédite

Le grand projet de Francis Ford Coppola "Megalopolis" utilisera une nouvelle technologie LED de production virtuelle, dans un studio révolutionnaire : le Prysm Stage. Avec son impressionnant casting et donc cette grande première en termes de production virtuelle, Francis Ford Coppola pourrait bien de nouveau marquer l'histoire du cinéma.

Megalopolis, cinéma mégalomane

Megalopolis de Francis Ford Coppola, projet démesuré pour lequel le réalisateur sort plusieurs dizaines de millions de sa poche, sera un événement à plusieurs titres. En voici au moins trois.

Tout d'abord, ce sera le retour au cinéma du légendaire réalisateur d'Apocalypse Now et de la trilogie Le Parrain, au moins douze ans après son dernier film, Twixt. Ensuite, un casting all star est annoncé. Sans tous les nommer, on compte notamment Adam DriverForest WhitakerLaurence Fishburne, Aubrey Plaza, Shia LaBeouf et Jon Voight. Avec un début de tournage prévu en novembre 2022 - et prévu pour durer jusqu'en mars 2023 -, la liste peut et devrait encore s'allonger. Enfin, Megalopolis sera aussi un événement pour la technologie avec laquelle il sera produit : la production en LED Volume dans le Prysm Stage.

Prysm Stage - Trilith Studios
Prysm Stage ©Trilith Studios

C'est quoi le Prysm Stage ?

Le Prysm Stage est le premier studio de tournage d'un nouveau genre. Situé dans les studios Trilith, au sud de la ville d'Atlanta en Géorgie, ce studio est destiné à une production "virtuelle" utilisant la technologie du LED Volume. Cette technologie LED, développée par la société ILM, a déjà été utilisée pour des films et des séries, la première fois pour la série The Mandalorian. Cette technologie utilise des panneaux LED incurvés pour obtenir une surface couvrant jusqu'à 270°. Sur cette surface sont projetées en temps réel grâce au moteur UnReal Engine des images.

D'une certaine manière, il s'agit de fonds verts améliorés. Avec un fond vert, les images sont ajoutées en post-production. Mais avec les panneaux LED, les images sont déjà présentes au moment du tournage. Des films récents comme The Batman, Thor : Love and Thunder ou encore Loin du périph ont utilisé cette technologie.

Tournage de The Batman
Tournage de The Batman ©Warner Bros.

La nouveauté apportée par le Prysm Stage est sa capacité à offrir un volume LED à 360°. Ainsi que des plafonds eux aussi équipés de cette technologie, sur une surface de 1700m². Et le premier film qui y sera tourné sera donc Megalopolis, comme annoncé dans un communiqué officiel de Francis Ford Coppola. Le producteur du film Michael Bederman explique ainsi :

Tourner dans un volume LED ouvre de nouvelles voies pour créer des histoires au cinéma. Ce qui est unique et passionnant à propos du tournage de "Megalopolis" au Prysm à Trilith est de pouvoir marier des techniques de tournage traditionnelles avec les capacités les plus avancées de production virtuelle au même endroit, et d'accéder au meilleur des options physiques et digitales disponibles pour les cinéastes d'aujourd'hui.

 

Voir aussi

L’Étrange Noël de monsieur Jack : l'étonnante contrainte imposée aux artistes

L’Étrange Noël de monsieur Jack : l'étonnante contrainte imposée aux artistes

Crème de la crème des films de Noël, les décors baroques et les lignes incertaines que recèle "L’Étrange Noël de monsieur Jack" sont dus à un étonnant procédé. Au-delà d’avoir pour la première fois utilisé le stop-motion tout du long, le long-métrage d'animation a demandé à ses artistes de travailler dans l’inconfort le plus total.