Memory : faut-il regarder le nouveau film d'action avec Liam Neeson ?

Par le réalisateur de "Casino Royale"

Memory : faut-il regarder le nouveau film d'action avec Liam Neeson ?

Liam Neeson est de retour avec un nouveau thriller, réalisé par Martin Campbell. Dans "Memory", le comédien prête ses traits à un tueur souffrant de la maladie d'Alzheimer. Un concept prometteur, mais à peine exploité...

Memory : un tueur atteint d'Alzheimer

Après La Protégée, le vétéran Martin Campbell (Le Masque de Zorro, Casino Royale) se penche à nouveau sur un redoutable tueur professionnel. Remake du polar belge La Mémoire du tueur réalisé par Erik Van Looy et sorti en 2004, Memory présente Liam Neeson dans la peau d'Alex Lewis, un assassin vieillissant contraint de noter des informations importantes pour s'en souvenir.

Lorsque ses employeurs lui demandent d'abattre une enfant, Lewis refuse et devient à son tour une cible. Découvrant les actes abjects de ses commanditaires, il décide de les éliminer les uns après les autres. En parallèle, il met l'agent du FBI Vincent Serra (Guy Pearce) sur la piste de la tête pensante de cette sombre organisation.

Memory
Memory ©Prime Video

Monica Bellucci, Taj Atwal, Harold Torres et Ray Stevenson complètent la distribution du long-métrage. Un projet qui confirme après Le Vétéran et Blacklight que la carrière de Liam Neeson a connu des jours meilleurs.

Liam Neeson trop vieux pour ces conneries ?

S'il porte de temps à autre de jolies surprises (Sang froid) ou des productions sympathiques (Ice Road), Liam Neeson tourne clairement en rond dans le cinéma d'action. Comme dans Blacklight, l'acteur traîne ici sa carcasse fatiguée dans un film qui l'est tout autant.

Et si Memory est moins avare en séquences musclées que son prédécesseur, elles sont loin d'être suffisantes pour combler l'ennui provoqué par d'interminables scènes bavardes. Si l'intrigue tient sur trois lignes, les dialogues inutiles et la multiplicité de personnages secondaires totalement anecdotiques la rendent nébuleuse.

Memory
Alex Lewis (Liam Neeson) - Memory ©Prime Video

La maladie d'Alzheimer n'est quasiment pas traitée, en dehors de quelques courts passages où Liam Neeson bafouille et peine à trouver ses mots. Martin Campbell malmène son personnage principal jusqu'au bout avec une conclusion bâclée qui finit d'endormir le spectateur.

Thriller sans âme dénué de la moindre envieMemory pourrait (devrait ?) sonner le glas de son acteur principal dans l'action. Mais le comédien ne veut apparemment pas raccrocher. Liam Neeson sera prochainement à l'affiche de Retribution, remake du long-métrage espagnol Appel inconnu. Après Le Vétéran, il retrouvera par ailleurs Robert Lorenz pour le polar In the Land of Saints and Sinners. Enfin, il prêtera ses traits au célèbre détective Philp Marlowe pour Neil Jordan (Entretien avec un vampire, Michael Collins) pour Marlowe. Des projets qui sauront peut-être faire oublier les récentes déceptions.

Memory est à découvrir sur Prime Video.

 

Voir aussi

Le Gendarme et les Gendarmettes : un scénario bien plus délirant était prévu

Le Gendarme et les Gendarmettes : un scénario bien plus délirant était prévu

Après des épisodes plutôt conventionnels, la saga “Le Gendarme” était partie dans un trip bien plus fantastique avec “Le Gendarme et les Extraterrestres”. Un choix qui avait surpris et laissé pantois bon nombre de spectateurs. Pour le volet suivant intitulé “Le Gendarme et les Gendarmettes”, retour à un volet plus terre-à-terre. Certains voulaient toutefois poursuivre dans le délire SF.