Accueil > News > Cinéma > Mise à mort du cerf sacré : une première bande annonce plus que déstabilisante

Mise à mort du cerf sacré : une première bande annonce plus que déstabilisante

Après avoir bouleversé le public avec The Lobster, le réalisateur grec Yórgos Lánthimos revient avec son nouveau long métrage, Mise à mort du Cerf Sacré. Une première bande-annonce vient de tomber. Et une chose est sûre, ce film va jouer avec nos nerfs.

Présenté à Cannes cette année, ce nouveau film a reçu le prix du meilleur scénario. Une récompense de taille quand on connaîtla diversité et la singularité des longs métrages qui concourent en compétition officielle à ce prestigieux festival. Mais en plus d’obtenir ce prix, Mise à mort du Cerf Sacré avait obtenu d’assez bonnes critiques de la presse. Cependant, tout comme The Lobster, ou ça passe, ou ça casse. Le style très particulier du réalisateur séduit ou repousse complètement.

Mise à mort du cerf sacré place Colin Farrell au centre de la scène. L’acteur incarne Steven, un père de famille marié à Anna, jouée par Nicole Kidman. Ensemble, ils ont deux enfants mais un nouvel individu va se faire une place dans le quotidien de cette structure familiale a priori saine. Il s’agit de Martin (Barry Keoghan), un jeune homme dont le père vient de décéder et dont Steven souhaite désormais s’occuper.

Deux premiers extraits avaient déjà été dévoilés par la production. Le premier, nommé « Un charmant garçon » se concentrait sur Nicole Kidman qui interrogeait son mari sur l’identité de Martin, et sur la mort de son père. Cette première vidéo était encore à peu près normale. Le second extrait se nomme « Les poils ». Beaucoup plus déconcertante, la vidéo montre Martin en train d’être ausculté par Steven (dont le métier est médecin), juste avant de demander à Steven de lui montrer ses poils de torse et d’aisselles. Le jeune garçon demande cela sans une once de gêne, et avec une froideur extrême qui révèle au personnage on ne sait quel trait de caractère. Perturbant …

Cette première bande-annonce ne donne pas beaucoup d’indices sur la tournure que peut prendre le scénario et elle pose une ambiance très déstabilisante. Le côté médical est beaucoup mis en avant. On y voit de la machinerie médicale, mais aussi des lits d’hôpitaux, des blouses blanches, un enfant qui rampe, … Ce tout très austère est mêlé à la pureté des locaux dans lesquels se déroulent les scènes. Les décors sont sobres, épurés, presque élégants. Pourtant, il nous sonne à l’oreille que ce qui va arriver sera loin d’être immaculé …

On vous laisse découvrir ce trailer de moins d’1 minute 30 et pour découvrir le reste, rendez-vous le 1er novembre prochain dans vos cinémas.

Estelle Lautrou (16 août 2017)

Voir aussi

Bad Lieutenant : Critique du film d'Abel Ferrara à l'occasion de sa ressortie en salles.

Bad Lieutenant : la sublime descente aux enfers signée Abel Ferrara

CRITIQUE FILM - Ce mercredi, ne manquez pas le retour de "Bad Lieutenant" au cinéma, plongée infernale, portée par l’immense Harvey Keitel, dans le quotidien d’un flic ripou qui ne cesse de s’enfoncer et pour qui la rédemption semble impossible.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis