Mission : Impossible – Fallout : retour sur deux des cascades incroyables de Tom Cruise

Sacré Tom !

Mission : Impossible – Fallout : retour sur deux des cascades incroyables de Tom Cruise

Dans "Mission : Impossible – Fallout", Tom Cruise réalise plusieurs cascades particulièrement impressionnantes. Retour sur deux d’entre elles, qui ont nécessité une très longue préparation et lui ont permis d’établir un record.

Ethan Hunt et l’IMF face aux Apôtres dans Mission : Impossible – Fallout

L’intrigue de Mission : Impossible - Fallout met une nouvelle fois aux prises Ethan Hunt avec le redoutable Solomon Lane. Après avoir arrêté Lane, Hunt et l’équipe de l’IMF (Impossible Mission Force) pensaient en avoir fini avec le Syndicat. Mais une nouvelle branche de l’organisation terroriste a vu le jour. Et ceux que l’on surnomme désormais "Les Apôtres" s’apprêtent à mettre la main sur trois charges de plutonium à Berlin. Arrivés sur place pour arrêter la transaction, Ethan, Benji et Luther ne peuvent empêcher les terroristes de mettre la main sur le plutonium, que les Apôtres projettent d’utiliser avec l’aide du physicien norvégien Nils Debruuk…

Pour la première fois de la saga, un réalisateur revient mettre en scène un deuxième Mission : Impossible de suite. Christopher McQuarrie est ainsi de retour derrière la caméra, tandis que Tom Cruise revient évidemment dans la peau d’Ethan Hunt, collaborant ainsi une nouvelle fois avec son cinéaste fétiche. Ving Rhames est lui aussi de retour, tout comme Simon Pegg dans la peau de Benji et Michelle Monaghan dans celle de Julia. Après avoir fait forte impression dans Rogue Nation, Rebecca Ferguson revient aussi dans Fallout, et Sean Harris retrouve aussi son rôle de Solomon Lane. Pour ce qui est des nouveaux visages dans l’univers de Mission : Impossible, le film introduit aussi Henry Cavill dans la peau d’August Walker, un agent de la CIA aux méthodes brutales chargé d’assister Ethan dans sa mission. Vanessa Kirby fait aussi son apparition dans la peau de la Veuve Blanche.

Un record pour Tom Cruise avec son saut HALO…

Dès la première partie de Mission : Impossible – Fallout, Tom Cruise donne le ton du film en réalisant une cascade particulièrement spectaculaire. Après avoir appris que John Lark, l’un des Apôtres, allait rencontrer la Veuve blanche au Grand Palais, à Paris, pour lui acheter le plutonium, Ethan Hunt est envoyé sur place pour récupérer les trois bombes. Accompagné de l’agent de la CIA aux méthodes musclées August Walker, il effectue un saut HALO (dont les initiales veulent dire en anglais « high-altitude low-opening ») d’un avion, pour se poser sur le toit du Grand Palais et s’y infiltrer. Et si cela n’a pas été le cas d’Henry Cavill, l’interprète de Walker, Tom Cruise a encore une fois réalisé la cascade lui-même.

Mission : Impossible
Mission : Impossible - Fallout © Paramount Pictures

L’acteur s’est ainsi entraîné pendant pas moins d’un an pour maîtriser ce saut particulièrement compliqué. Et il a battu un record en tournant la scène pour Fallout. Tom Cruise est le premier acteur à avoir jamais fait un saut HALO devant une caméra. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas effectué le saut qu’une seule fois. Selon son partenaire à l’écran Henry Cavill, pendant son entraînement d’un an et les trois prises que la séquence a nécessité, l’acteur a ainsi effectué le saut 106 fois !

… et une préparation tout aussi longue pour la scène de l’hélicoptère

Le saut HALO n’est pas la seule cascade de Mission : Impossible – Fallout qui a nécessité de très longues heures de préparation de la part de Tom Cruise. Dans la dernière partie du film, Ethan prend les commandes d’un hélicoptère pour poursuivre Walker, parti avec le détonateur de deux bombes qui menacent d’exploser au Cachemire. Et évidemment, Tom Cruise a là aussi tenu à piloter l’hélicoptère lui-même.

Mission : Impossible - Fallout
Mission : Impossible - Fallout © Paramount Pictures and Skydance.

Pour pouvoir tourner la séquence particulièrement dangereuse, l’acteur a une fois encore dû s’entraîner très longuement pour accumuler l’expérience nécessaire. Il a ainsi dû compléter les 2000 heures de vol requises pour pouvoir piloter un hélicoptère. Et il a donc lui-même joué dans la scène avec une caméra embarquée à bord de l’appareil qu’il manœuvrait, effectuant entre autres les virages très dangereux entre les deux montagnes. Le résultat est une séquence mémorable qui ponctue un film aux scènes d’action toutes plus spectaculaires les unes que les autres.

 

Voir aussi

La Rage au ventre : ce célèbre rappeur a inspiré le film avec Jake Gyllenhaal

La Rage au ventre : ce célèbre rappeur a inspiré le film avec Jake Gyllenhaal

Sorti en 2015, "La Rage au ventre" a permis à Jake Gyllenhaal de démontrer une nouvelle fois tout son talent et de confirmer son statut d’acteur éclectique. Mais le film devait à l’origine être bien différent, et Gyllenhaal n’aurait pas dû en faire partie.