ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Mossoul : le casting du film harcelé et menacé par Daech

Le film a touché sa cible

Mossoul : le casting du film harcelé et menacé par Daech

On ne pourra pas accuser Netflix ou les frères Russo de produire confortablement des films inoffensifs. Leur film "Mossoul", réalisé par Matthew Michael Carnahan et interprété par Suhail Dabbach et Adam Bessa, paye une triste rançon de son grand succès : la haine et les menaces de l'organisation terroriste Daech.

Mossoul : une victoire contre Daech

Mossoul, le film de guerre de Matthew Michael Carnahan centré sur une équipe du SWAT de la ville de Mossoul, a été un des grands succès de Netflix avec des audiences très importantes en Europe et au Moyen-Orient. Un succès mérité, le film étant un exercice de genre très réussi en même temps qu'un regard inédit sur un des plus terribles conflits du 21ème siècle. Le scénario est simple : une journée embedded avec le Nineveh SWAT team de Mossoul, une journée à avancer contre les combattants de Daesh dans une ville de Mossoul ravagée par les combats. Inspiré de faits réels, interprété dans le dialecte arabe local, tourné discrètement au Maroc, c'est peu dire que ce film hyperréaliste a eu un parcours très particulier depuis sa présentation remarquée aux Festivals de Toronto et de Venise en 2019.

Le succès immédiat de Mossoul sur la plateforme de streaming, qui l'a diffusé dans un maximum de territoires, est venu avec une terrible rançon. En effet, comme l'a révélé Deadline, le casting a reçu des intimidations et des menaces de mort émanant d'anonymes se déclarant de Daech ou s'identifiant comme ses sympathisants.

Suhail Dabbach "Major Jasem" en symbole

La principale cible de ces attaques est l'acteur Suhail Dabbach, qui joue le rôle du major Jasem. Cet acteur irakien est particulièrement visé, et ce depuis le début de la promotion du film, comme il en a témoigné :

Quand j'ai posté sur les réseaux sociaux que le film allait sortir, dès le premier jour il y a eu beaucoup de contenus de Daech. Ils ont mis beaucoup de vidéos et des insultes. Par exemple, "maintenant on te connaît, tu dois faire attention. Chaque jour, touche ta tête pour être sûr qu'elle est toujours là. On sait où tu habites et on va t'atteindre".

Mossoul
Major Jasem (Suhail Dabbash) - Mossoul ©JOSE HARO/NETFLIX 2020

Si  l'acteur de 56 ans est à ce point visé, c'est que son parcours est éloquent. Alors qu'il est un jeune acteur du cinéma irakien au début des années 90, il fuit la censure du fils de Sadam Hussein, Udai, en contrôle total de la culture et des médias irakiens, pour vivre en Jordanie en 1997. C'est dans ce pays qu'il est casté par Brian de Palma pour apparaître dans Redacted en 2007. Puis il se distingue avec son rôle très court mais marquant dans Démineurs de Kathryn Bigelow en 2008. Après cette dernière apparition, il craint de ne pouvoir rester plus longtemps en Jordanie et d'être renvoyé en Irak, et demande donc le statut de réfugié pour sa famille et lui aux États-Unis.

Il s'installe à Albuquerque, où il travaille essentiellement dans une maison de retraite. Il fait quelques apparitions dans des productions pour la télévision, mais est fatigué d'être cantonné au rôle du terroriste ou de sa victime. Jusqu'à ce qu'arrive l'appel téléphonique pour le casting de Mossoul... Il est finalement la révélation du film de Carnahan, et a convaincu les frères Russo puisqu'il est aussi au casting de Cherry, leur prochain film avec Tom Holland.

Le réalisateur rend hommage à son casting

Adam Bessa, jeune acteur franco-marocain qui incarne Kawa, l'autre rôle principal du film, a lui aussi été menacé. Celui-ci a vu son compte Instagram piraté et entièrement effacé, et il a reçu des menaces sur Whatsapp. Pour mesurer la réalité et la gravité de ces menaces, il faut savoir que Daech a diffusé 48h après la sortie de Mossoul en Irak une vidéo de 44 minutes, intitulée "War and Media", montrant la prise de Mossoul en 2014 et leur occupation les années suivantes. Sans doute vexés du succès de Mossoul, qui raconte la mission et le combat héroïque d'une équipe du SWAT de la ville contre Daech, le groupe terroriste a voulu raconter la bataille de Mossoul de son point de vue, à des pures fins de propagande.

Mossoul
Image-titre du film de propagande diffusé par Daech pour contrer le film "Mossoul"

À propos de ses deux acteurs, le réalisateur Matthew Michael Carnahan a eu des mots forts :

Je veux que Suhail soit reconnu pour le risque qu'il a pris, je veux qu'Adam soit reconnu pour le risque qu'il a pris, et je veux que les gens pensent à "Mossoul" et le regardent en sachant qu'il y a des gens très dangereux quelque part, qui haïssent le fait qu'on le regarde. Qui haïssent le fait que quelqu'un ait raconté ce conflit, avec une histoire sur laquelle ils n'ont aucun contrôle.

 

Voir aussi

Marvel : le calendrier complet des futures sorties du studio

Marvel : le calendrier complet des futures sorties du studio

Après un an de pause, le Marvel Cinematic Universe a repris sa marche en avant avec la série "WandaVision". Les projets vont s'enchaîner, autant sur Disney+ que dans les salles. Faisons le point sur le calendrier des futures sorties pour avoir une meilleure vue d'ensemble de ce qui nous attend.