ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Mourir peut attendre : le rôle de Safin a traumatisé Rami Malek

Mourir peut attendre : le rôle de Safin a traumatisé Rami Malek

Le comédien Rami Malek revient sur son interprétation de l'antagoniste Safin dans le prochain James Bond. Un rôle psychologiquement intense qui lui a demandé beaucoup de ressources. « Mourir peut Attendre » devrait sortir le 31 mars prochain.

Rami Malek en grand méchant

Réalisé par Cary Joji Fukunaga, Mourir peut Attendre sera la dernière apparition de Daniel Craig dans la peau de James Bond. Un cinquième film et puis s'en va. Ce 27ème long-métrage James Bond verra également les retours de Léa Seydoux, de Ralph Fiennes, de Christoph Waltz, de Ben Whishaw ou encore de Jeffrey Wright dans leurs rôles respectifs. Ce sera également l'occasion de découvrir Rami Malek dans la peau de Safin, le grand antagoniste du film. Un rôle qui n'était pas de tout repos pour le comédien.

Lors d'une interview avec GQ Magazine, Rami Malek est revenu sur son interprétation de Safin dans le prochain James Bond. Il a notamment donné quelques indices sur son futur personnage :

Quand je pense à Safin, je pense à quelqu'un de méticuleux et mesuré. Il y a quelque chose qui est réellement dérangeant et troublant. C'est quelqu'un qui donne parfois la sensation d'être observé et c'est encore plus troublant. Il oblige à remettre en question ce que vous pensez être juste, ce que vous pensez être faux.

Mourir peut attendre : Rami Malek a souffert psychologiquement pour interpréter le méchant du film

Rami Malek est habitué à donner des performances complexes sur des personnages qui demandent beaucoup d'implication. Entre Mr Robot et son rôle oscarisé de Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody, Rami Malek a l'habitude de donner de sa personne. Pourtant, le rôle de Safin a eu un véritable impact psychologique :

Je me suis posé des questions sur la définition du mal. Ce personnage est fascinant, car il peut se détacher de l'empathie afin de réaliser méticuleusement sa volonté. Et je commence à comprendre sa manière de fonctionner. Il est impitoyable, ce qui est le résultat de quelque chose qui lui est arrivé. Je pense qu'il peut encore trouver une façon d'apprécier son propre mal. Et c'est assez pétrifiant, psychologiquement, c'est quelque chose qui a été compliqué, et a demandé beaucoup d'énergie.

James Bond devra affronter un ennemi qui le teste à la fois physiquement et psychologiquement. D'où la pression mentale que représente un tel rôle pour Rami Malek. Daniel Craig a promis que Mourir peut Attendre sera un véritable chant du cygne pour sa dernière apparition dans le rôle de 007. Il semblerait en tout cas que Cary Joji Fukunaga nous prépare un méchant de première classe. Mourir peut Attendre devrait sortir le 31 mars prochain, si tout va bien...

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.