ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Mulholland Drive sur Netflix : à quel destin tragique le film fait-il référence ?

Mulholland Drive sur Netflix : à quel destin tragique le film fait-il référence ?

Considéré par de nombreux spécialistes comme l'un des meilleurs films de tous les temps, "Mulholland Drive" est un long-métrage qui continue à fasciner les cinéphiles, 19 ans après sa sortie. En outre, le film réalisé par David Lynch fait indirectement référence à l'histoire de Peg Entwistle, jeune actrice hollywoodienne qui a tragiquement mis fin à ses jours dans les années 30. Mais est-elle vraiment morte ?

Mulholland Drive : David Lynch au sommet

David Lynch a toujours été un réalisateur friand de divers expérimentations visuelles, narratives et sonores. Par conséquent, Mulholland Drive est un film dans le pur style du cinéaste. Tourné à l'origine comme un pilote de série à la manière d'un Twin Peaks, (Lynch souhaitait même en faire un spin-off !) le film multiplie les intrigues, les niveaux de lecture et laisse la place à de nombreuses significations sur les séquences présentes à l'écran.

Surtout, Lynch laisse une fin totalement ouverte qui donne toujours lieu à des débats passionnés en 2020 (on vous donne notre explication ici). Refusant jusqu'à aujourd'hui de donner une explication claire, le réalisateur américain a livré son film le plus intrigant à ce jour. Un film qui a par ailleurs connu un succès triomphal au Festival de Cannes en remportant le Prix de la mise en scène. 

Mulholland Drive raconte l'histoire de Betty (Naomi Watts), une jeune actrice qui débarque à Los Angeles afin de vivre ses rêves de gloire et de célébrité. Durant son parcours, elle fait la connaissance de Rita (Laura Harring), avec qui elle se lie d'amitié. Cette dernière est devenue amnésique après avoir été victime d'un accident de voiture. Les deux femmes vont alors tenter de découvrir qui est vraiment Rita.

Mulholland Drive
Mulholland Drive ©StudioCanal

Mulholland Drive : le destin tragique de Peg Entwistle

Pour rappel, Mulholland Drive est un film qui mélange rêve et réalité. Au centre de ces deux univers, on retrouve l'actrice Naomi Watts qui interprète à la fois une actrice hollywoodienne dépressive et une version plus fantasmée de ce qu'elle aurait souhaité être. Cette schizophrénie est indirectement inspirée de l'histoire de Peg Entwistle.

En effet, à l'instar des personnages interprétés par Watts, Peg était une femme déterminée qui souhaitait faire une grande carrière dans le spectacle depuis son plus jeune âge. En dépit du fait qu'elle ait des tendances dépressives, elle parvient à trouver le succès sur les planches de Broadway durant les années 20. Malheureusement, le krach boursier de 1929 va mettre à mal le monde du théâtre. Entwistle va alors noyer son chagrin dans l'alcool.

Paradoxalement, durant cette crise économique, l'industrie hollywoodienne va prospérer et connaitre son premier âge d'or. Peg Entwistle va alors tenter de profiter de cette occasion pour s'installer à Los Angeles en 1932 afin de travailler dans le cinéma. Malheureusement, l'expérience va très vite tourner court : malgré les castings et les auditions, personne ne va lui donner sa chance. Ruinée et de plus en plus dépressive, elle se suicidera le 16 décembre 1932 en se jetant du haut du célèbre panneau Hollywood ! 

Depuis lors, les rumeurs vont bon train puisque de nombreux témoins affirment avoir vu son fantôme apparaitre près du gigantesque panneau.

Peg Entwistle
Peg Entwistle©Bettmann

Ryan Murphy également inspiré par l'actrice ?

Au cours des années qui ont suivi, le suicide de Peg Entwistle a inspiré de nombreux artistes. Il est vrai que le destin de l'actrice peut être vu comme une démythification du fameux rêve américain. C'est sur cette base que Ryan Murphy fait lui aussi référence à cette affaire dans sa nouvelle série intitulée Hollywood, diffusée depuis le 1er Mai. Le show est d'ailleurs disponible sur Netflix.

 

Voir aussi

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Dans "Safe", Jason Statham protège une jeune fille qui a un don pour les chiffres. Le réalisateur a voulu donner un souffle 70's à son film.