Nos interviews des voix américaines et françaises de MADAGASCAR !

Nos interviews des voix américaines et françaises de MADAGASCAR !

=> Voir nos interviews de l'équipe du film en images !

Perdu le temps d'un week-end dans la jungle parisienne, les voix américaines et françaises du nouveau film d'animation des studios Dreamworks, MADAGASCAR, sont revenues pour nous sur leur transformation animale…
Ben Stiller (Alex le lion) : « C'était marrant de voir tout le processus, toute l'évolution. On donne nos voix, et plusieurs mois après, on voit le résultat final avec les images. Nous avons commencé à voir les séquences animées seulement au bout d'un an. Les premières prises furent donc assez difficiles car je n'avais rien vu. Le fait de voir par la suite les images des animaux sur ma voix m'a facilité le travail, j'étais plus inspiré sachant à quoi ressemblait Alex. Les séances d'enregistrement étaient très étranges car j'étais seul, dans ma cabine. J'y suis allé pendant plusieurs mois, trois à quatre heures par jour - ce qui est très long quand vous êtes seul devant votre micro ! - »

Une transformation totale pour certain…
Jean-Paul Rouve (Melman, la girafe) : « J'ai fait un stage d'acteur-girafe aux Etats-Unis avec que des acteurs-girafes, pendant six semaines. »
Marina Fois (Gloria, l'hippopotame) : « J'ai eu la conscience professionnelle de prendre plus de deux cents kilos pour être dans la taille requise, puis j'ai cessé de m'alimenter pendant les trois mois qui ont suivi pour redevenir normale… Plus sérieusement, aucun d'entre nous n'a transformé sa voix. (…)

C'est difficile d'avoir une préparation car on découvre le film au moment où on le double, bobine par bobine. Bien sûr, nous avons été briefés avant sur l'histoire, le caractère de notre personnage, mais nous ne pouvions pas du tout faire de composition. Le jeu d'acteur est très limité car nous devions rentrer dans l'interprétation de la voix américaine, tout en respectant les contraintes techniques du rythme et du dessin. »
…& visiblement plus naturelle pour d'autres
Ben Stiller (Alex le lion) : « J'ai regardé le lion de la MGM tous les jours… J'ai aussi vu beaucoup de films célèbres avec des lions comme LE ROI LION. Mais je partais plus dans l'idée qu'Alex était une personne. Et oui, même si tous les personnages du film sont des animaux, ce sont avant tout des gens. De plus, Alex est un peu comme un acteur : il a son show tous les jours, son public qui l'aime et qui l'admire… Ce fut plus dur pour moi de le doubler dans la seconde partie du film, lorsque son côté bestial prend le dessus, qu'il commence à se sentir vraiment lion, j'ai dû travailler mon instinct animal ! »

Jade Pinkett-Smith (Gloria, l'hippopotame) : « J'ai juste mis ma sensibilité dans le personnage de l'hippo. Le doublage est très différent du jeu d'acteur classique, ce n'est pas comme si on avait à se transformer en animal, il n'y a que la voix qui change. Ce serait bien plus dur de devoir incarner un hippopotame ou un zèbre ! »
La vie animale dans la carrière d'un acteur…
Ben Stiller (Alex le lion) : « La comédie, la production, la réalisation, l'écriture… Tout ce que je fais dans ma carrière correspond à ce que j'aime faire. La production, c'est par exemple l'opportunité de pouvoir créer des films que vous n'avez pas forcément la possibilité de faire en tant qu'acteur ou réalisateur. Ça fait partie d'un tout pour moi. C'est super de pouvoir faire ce que vous voulez, ce que vous aimez, de se lancer constamment des défis, d'essayer de nouveaux trucs.
L'animation, c'était une première pour moi. J'ai beaucoup appris et ça pourra peut-être me servir pour un second film ! Côté réalisation, j'ai plusieurs idées en tête, mais rien de concret pour l'instant. Ma femme vient d'avoir un bébé et je veux prendre du temps pour eux. Or, la réalisation est quelque chose de long et contraignant, il faut beaucoup s'investir. »

Chris Rock (Marty, le zèbre) : « Mon prochain défi, je ne sais pas, j'ai déjà tout fait ! Réaliser peut être, une comédie romantique… »
Jean-Paul Rouve (Melman, la girafe) : « Ça fait longtemps que je voulais faire un dessin animé. Je me revois gamin quand j'allais au cinéma voir des Walt Disney et je me dit que dans l'imaginaire de pleins de gosses aujourd'hui, la girafe ce sera ma voix…. J'aime bien cette idée du souvenir. »

Pour accompagner toute cette ménagerie de comédiens, Tom McGrath le co-réalisateur, Jeffrey Katsenberg, patron de Dreamworks SKG et la productrice Mireille Soria était également de la partie. Pas de transformation animale pour eux, mais certains ont visiblement quand même leur petit préféré :
Jeffrey Katsenberg : « J'adore le lion, c'est un personnage très drôle. Pour moi, c'est le plus beau et le plus majestueux des animaux de la planète. »
Côté technique, la grande réussite de MADAGASCAR est d'avoir intégré à un film d'animation du 21ème siècle une ambiance délicieusement rétro…

Tom McGrath : « Nous avons en effet été très inspirés par les cartoons de notre enfance. L'animation d'aujourd'hui, surtout avec le numérique, est très réaliste. Or, nous voulions avoir une vision caricaturale de la réalité, dans l'esprit de Tex Avery par exemple, que nous aimons tous beaucoup. Associer ce style d'animation « à l'ancienne » aux images de synthèse n'avait encore presque jamais été fait et ce fût un grand défi pour nous. Nous voulions que les animaux fassent des acrobaties incroyables, comme lorsqu'ils s'écrasent au sol ou qu'ils ouvrent très grand la bouche. »
De la jungle de New York à celle de Madagascar…
Ben Stiller : « J'ai grandi à New York et même si ça fait 15 ans que je n'y vis plus, à chaque fois que j'y retourne je me sens chez moi. New York est une jungle au même titre que toutes les grandes villes et c'est un défi constant que de vivre dans une agglomération !
Le film est une sorte de caricature de l'idée que l'on a de New York et de ce qu'est cette ville. Mais il y a aussi un côté rétro, comme dans les vieux dessins animés que je regardais petit et que j'adore. Une vision cartoonesque de New York, utilisant les stéréotypes. »

Jeffrey Katsenberg : « Nous avons choisi Madagascar un peu au hasard. Nos animaux partaient du zoo de New York pour aller à l'autre bout du monde… Et à l'opposé de Manhattan, il y a Madagascar ! C'est également un nom qui sonne bien, qui a une résonance magique ; et visuellement, Madagascar a des paysages qui n'existent nul part ailleurs. »

=> Voir nos interviews de l'équipe du film en images !
=> Retrouvez la fiche complète de MADAGASCAR

Propos recueillis par Amélie Chauvet et Aurélie Maulard (Paris, juin 2005)

 

Voir aussi

Venom 2 : on décrypte la scène post-générique !

Venom 2 : on décrypte la scène post-générique !

« Venom : Let There Be Carnage » débarque enfin au cinéma. L’occasion de se concentrer sur un élément traditionnel des films Marvel : la scène post-générique. Une séquence lourde de sens qu’on décrypte ici.