Le nouveau Disney-Pixar Coco diffuse un trailer final explosif

Après la première mondiale au Morelia Fest à Mexico, "Coco", dernier-né des studios Disney-Pixar, dévoile sa dernière bande-annonce internationale. Des images éclatantes et à rebours de l’idée que l’on se fait du royaume des morts.

La toute nouvelle création des studios Disney-Pixar, Cocosortira le 22 novembre, un jour avant la fête américaine Thanksgiving. Ce n’est certainement pas un hasard, puisque les valeurs familiales prônées par le film s’inscrivent dans la lignée de ces traditionnelles réunions de famille autour d’une dinde aux marrons.

Un trailer qui donne envie, sans trop en dévoiler

Cette dernière bande-annonce est explosive. Beaucoup plus rythmée que la précédente, elle précise l’histoire et les enjeux, en axant sur l’humour. La structure du dessin animé est alors celle des romans initiatique. Le héros, un jeune garçon nommé Miguel, rêve de devenir un musicien aussi talentueux que son idole et arrière arrière grand-père, le célèbre Ernesto de la Cruz. Sauf que dans sa famille, la musique a été bannie depuis plusieurs générations.

Les premières images du film montrent le jeune garçon en pleins préparatifs de la fête des morts, avec sa famille. “Chaque année, les petits-enfants, les cousins, presque tout le monde se réunit, même grand-mère Coco”, nous raconte d’emblée de jeu Miguel.

Les fanfaronnades du petit garçon contrastent fortement avec l’immobilité de sa grand-mère en fauteuil roulant, dont l’attitude est remplie de bienveillance. On découvre aussi un autre membre de sa famille - supposément une tante - au caractère bien trempé, qui ne manquera pas de nous rappeler le vieillard poil bougon du film Là-Haut.

Miguel semble avoir du mal à se conformer aux normes imposées par sa famille. il se sent différent. Il rêve de devenir musicien. Aussi, il se retrouve - on ignore comment - propulsé dans le Pays des morts. Peuplé de squelettes au style punk-rock et couronnés de sombreros, Miguel arpente cet univers nouveau où se trouve ses ancêtres. Festif et coloré, le Royaume des morts semble être le lieu de tous les possibles. Au courant de ce voyage extraordinaire, il va enfin pouvoir laisser s’exprimer sa créativité.

Des références à d’autres dessins animés

L’inspiration la plus évidente est sans doute La légende de Manolo de Jorge R. Gutierrez (produit par Guillermo Del Toro). Ce dessin animé reprenait lui aussi à coups d'images bigarrées, bon nombre de légendes mexicaines. Le héros était aussi tiraillé entre monde des vivants et monde des morts, entre sa passion pour la musique et ses contraintes familiales.

Cette tension entre monde des vivants et monde des morts, avait également été abordée dans Les Noces funèbres de Tim Burton. La comparaison pourrait ôter un peu de son éclat à ce nouveau conte mexicain.  Cependant, dans Les Noces funèbres, le héros trouvait comme Manuel, le monde des morts bien plus amusant que celui des vivants.

Le trailer ravive aussi les flammes du débat ethnique qui a ponctué la présidentielle de Trump. Hommage au Mexique et à ses traditions, le dessin animé semble faire un pied de nez au président américain, et à sa propagande anti mexicains.

Coco sortira en salle en France le 29 novembre prochain.

Voir aussi

Top Gun Maverick : plusieurs cinéastes racontent et célèbrent Tom Cruise

Top Gun Maverick : plusieurs cinéastes racontent et célèbrent Tom Cruise

Après 40 ans de carrière et 43 films, Tom Cruise a gagné sa place dans la grande légende hollywoodienne, et son "Top Gun : Maverick" est une célébration de son parcours cinématographique. Pour fêter cet accomplissement, plusieurs réalisateurs avec qui il a travaillé ont raconté l'acteur et l'homme qu'il est.