Novembre : le voile de la discorde

"Novembre" arrive dans les salles le 5 octobre

Novembre : le voile de la discorde

Alors que le film "Novembre", long-métrage de Cédric Jimenez sur la traque des terroristes après les attentats du 13 novembre 2015, arrive bientôt dans les salles, il vient de se sortir d'une procédure judiciaire au sujet de la représentation d'un de ses personnages.

Novembre se sort d'une procédure judiciaire

On connaît des réalisateurs qui ont la vie plus facile que Cédric Jimenez. Il y a un an, le cinéaste présentait Bac Nord, fiction policière inspirée de faits réels. Un succès en salles avec plus de 2,2 millions d'entrées en France, mais un grand bruit médiatique autour et des critiques virulentes sur la matière "politique" du film.

Aujourd'hui vendredi 16 septembre, à trois semaines de la sortie de son nouveau film Novembre, film sur les cinq jours qui suivent les attentats du 13 novembre et l'enquête menée par la brigade anti-terroriste, un contentieux judiciaire vient d'être tranché avec un accord entre les deux parties opposées.

Novembre
Fred (Jean Dujardin) - Novembre ©StudioCanal

Une plainte déposée contre la société de production de Novembre

Rappel des faits : le soir du 13 novembre 2015, un commando terroriste mené par Abdelhamid Abaaoud perpétrait au nom de l'État Islamique des attaques au Stade de France, au Bataclan, et dans plusieurs cafés et terrasses du 10e et 11e arrondissements de Paris. Les attaques font 130 morts et plus de 400 blessés. Quelques jours plus tard, Abdelhamid Abaaoud et deux complices sont localisés à Saint-Denis. L'assaut sur l'appartement dans lequel ils se sont réfugiés a lieu le 18 novembre au matin, conclu par la mort des trois individus.

Pour localiser Abdelhamid Abaaoud, les autorités ont pu compter sur les renseignements de Sonia - un pseudonyme -, une amie de Hasna Aït Boulahcen, complice et cousine d'Abdelhamid Abaaoud qui l'a aidé à se cacher. Sonia, mise au courant par Hasna Aït Boulahcen de son projet d'aider son cousin, en informe le parquet anti-terroriste le 16 novembre 2015. Un témoin primordial donc dans la traque et la neutralisation des derniers éléments du commando terroriste encore présents sur le sol français. Mais celle-ci, ayant récemment découvert son personnage dans Novembre, interprété par Lyna Khoudri, a porté plainte fin août contre la société de production du film.

Un voile qu'elle n'a jamais porté

Objet du litige : une représentation erronée de sa personne, à savoir que Sonia n'a jamais porté dans la réalité le voile islamique. Alors que dans Novembre son personnage le porte. Selon son avocat, dans des propos rapportés par le quotidien Libération, le film montre sa cliente "comme porteuse de convictions religieuses et, a fortiori, d'une idéologie djihadiste comparable à celle des auteurs des attentats terroristes du 13 novembre 2015."

Dans cette procédure, révélée par le JDD le 12 septembre, Sonia exigeait donc l'insertion d'un avertissement au début du film. Un avertissement portant la mention que "le port du voile islamique par le personnage de Samia répond à un choix de fiction qui ne reflète pas les convictions personnelles de l'intéressée.À l'issue de cette procédure, un accord a été trouvé et le film sera donc précédé de cet avertissement.

Un des plus beaux rôles du film

Une conclusion qui a donc satisfait les deux parties, et qui ne devrait vraisemblablement pas porter préjudice à l'exploitation du film Novembre. Mais si Sonia - vivant aujourd'hui sous une fausse identité dans le cadre du programme de protection des témoins - n'a jamais porté le voile, pourquoi la production s'est-elle éloignée de cette réalité ? Pour un film qui revendique une fidélité quasi documentaire aux faits réels, l'apport de cet élément fictionnel interroge.

D'autant plus que, à la manière du personnage interprété par Kenza Fortas dans Bac Nord, le personnage de Sonia est un des plus beaux et accomplis de cet excellent film. Rendez-vous dans les salles le 5 octobre 2022 pour découvrir Novembre.

 

Voir aussi

The Batman : l'acteur du Joker a eu le rôle grâce à une vidéo en Riddler

The Batman : l'acteur du Joker a eu le rôle grâce à une vidéo en Riddler

L'excellent « The Batman » a permis à l'acteur Paul Dano d'endosser le rôle du Riddler. Mais saviez-vous que Barry Keoghan, qui incarne le Joker dans le long-métrage, a initialement postulé pour ce rôle ? Pour cela, il a envoyé une vidéo de lui-même.