ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

O2 : Noomi Rapace dans une production d'Alexandre Aja

O2 : Noomi Rapace dans une production d'Alexandre Aja

Noomi Rapace, iconique actrice de Millénium (version suédoise), a été annoncée dans le prochain film produit par Alexandre Aja, le maître de l'horreur à la française. Un nouveau projet à couper le souffle.

Selon Deadline, Aja, réalisateur de talent (Crawl, La colline a des yeux), se limitera à la direction artistique et la production. Le film est accompagné par la société Wild Bunch et sera dirigé par Franck Khalfoun (Amityville : The Awakening). A l'écriture, Christie LeBlanc (How To Make A Reality Star). Si Noomi Rapace a été annoncée au casting, il a bien failli en être autrement. C'est en effet Anne Hathaway qui a d'abord été pressentie pour tenir le premier rôle du long-métrage...

Mourir peut attendre (mais pas longtemps)

O2 débuterait au réveil de son héroïne (Noomi Rapace) dans un module cryogénique. La jeune femme ne sait pas pourquoi elle est là. En fait, elle ne se souvient de rien. Esseulée et enfermée dans la machine, elle devra assembler les pièces de ce sordide peuple et parvenir à s'évader dans les 90 minutes, avant la fin de sa réserve d'oxygène...

Si vous êtes claustro, passez votre chemin, quoi. Pour les autres, le film a des allures de petit ovni qui pourrait se révéler fort intéressant. Rapace est habituée aux projets atypiques : on pense à son rôle de Lisbeth Salander dans la saga suédoise ou à son exploit dans Seven Sisters, film dans lequel elle joue 7 personnages simultanément ! En plus, la comédienne est familière avec la cryogénisation. Dans Prometheus, prequel de la saga Alien, elle et son équipage en ont l'usage – et le module peut s'avérer particulièrement utile en temps de crise (vous en conviendrez si vous avez vu le film).

Les histoires d'enfermement sont monnaie courante au cinéma (et en séries). Pensez à Kill Bill 2, Les Experts ou encore Buried avec Ryan Reynolds qui a lui aussi 90 minutes pour s'évader d'un cercueil. Ces œuvres sont généralement bien accueillies, d'autant qu'elles surfent sur une peur particulièrement intime de l'être humain : manquer d'air...

Selon son producteur, en tout cas, vous devriez apprécier. Alexandre Aja est dithyrambique quant il parle d'O2. Découvrez ce qu'il a déclaré :

C’est l’un des scénarios les plus convaincants que j’ai lu depuis des années – une expérience de survie pure avec un grand mystère. Même sans manquer d’oxygène, le suspense m’a tenu en haleine.

Alors, prêts à retenir votre souffle devant O2 ?