ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Oblivion : quel groupe français a composé la musique du film avec Tom Cruise ?

Oblivion : quel groupe français a composé la musique du film avec Tom Cruise ?

"Oblivion" est un film de science-fiction au scénario captivant et à l'ambiance envoûtante. Une sensation soulignée avec brio par la musique composée pour l'occasion par un groupe français.

Oblivion : retour sur Terre

Joseph Kosinski a commencé à développer l'histoire d'Oblivion, dès 2005, comme un comics qu'il co-écrivait avec son ami Arvid Nelson. Il en a alors dessiné quelques feuilles qu'il a distribuées gratuitement à la Comic Con de San Diego en 2008. Tom Cruise tombe dessus et demande au réalisateur d'en écrire une adaptation en film. Entre temps, Disney propose à Kosinsky de mettre en scène Tron : L’Héritage. Le film est un beau succès au box-office, rapportant plus de $400 millions dans le monde. La firme américaine est donc partante pour produire Oblivion. Sauf que, Disney oblige, on demande à Kosinski de retoucher le scénario afin d'en faire un film familial, accessible à tous. Il refuse et le projet est racheté par Universal Pictures qui ne lui impose aucune contrainte.

Oblivion
Oblivion ©Universal Pictures

Le film se déroule en 2077 sur une Terre déserte, ravagée par une guerre avec une force extraterrestre. Jack Harper, un technicien chargé de réparer les drones assurant la sécurité de la planète, y habite encore, jouant un rôle de sentinelle. Car la planète bleue abrite toujours des Chacals, extraterrestres survivants qui sont restés sur place. Patrouillant à bord d'un Techoptère, Jack, aidé de Victoria (Andrea Riseborough), sa partenaire qui supervise ses déplacements, fait tout pour débarrasser la Terre des résidus de cette menace venue d'ailleurs. Cette routine est mise à mal alors qu'un vaisseau humain se crache près de lui. Il découvre à son bord la mystérieuse Julia Rusakova (Olga Kurylenko).

Oblivion est un très bon film de science-fiction avec un Tom Cruise impérial et un scénario qui dévoile peu à peu une histoire bien plus complexe qu'on ne pourrait le croire. Les effets spéciaux y sont très réussis et sa musique planante fait beaucoup pour son ambiance. Le score est, en plus, composé par un groupe français.

Une musique planante

Il faut croire que le réalisateur aime beaucoup les musiciens de la scène électro venus de l’hexagone. C'est en effet déjà vers des Français qu'il s'était tourné pour la bande-originale de Tron : L’Héritage puisqu'elle était signée par les Daft Punk.

Au moment de relancer le projet Oblivion, Kosinski retrouve dans ses placards un premier traitement du film sur lequel est annotée une idée de musicien : M83. Après tout, sa collaboration avec les Daft Punk s'est très bien passée et le réalisateur a de nouveau envie de faire venir dans son monde des musiciens qui ne sont pas des spécialistes de la musique de film. Il ne souhaite néanmoins pas demander une nouvelle fois aux compositeurs de Get Lucky car leur musique ne colle pas avec l'ambiance qu'il souhaite créer pour le film.

Oblivion
Oblivion ©Universal Pictures

Il revient alors à son idée de départ et se rapproche de M83. Il trouve le style du groupe d'Anthony Gonzalez frais, original et en même temps énorme, épique, tout en faisant passer de l'émotion.

Associé à l'Américain Joseph Trapanese, M83 écrit près de 2h de compositions planantes, légères et sombres que ne renierait pas Hans Zimmer. Il est vrai que l'on y entend quelques relents de la bande-originale qu'il a écrite pour Interstellar de Christopher Nolan. C'est d'ailleurs ce même Zimmer qui a composé la musique du prochain film de Kosinski toujours avec Tom Cruise : le très attendu Top Gun : Maverick. Le long-métrage sortira en France le 14 juillet 2021. Ce qui nous laisse le temps de réécouter la B.O d'Oblivion plusieurs fois.

 

Voir aussi

Le Tigre blanc : c'est quoi ce nouveau film Netflix ?

Le Tigre blanc : c'est quoi ce nouveau film Netflix ?

On se penche sur "Le Tigre blanc", le nouveau film de Ramin Bahrani. Une nouveauté Netflix et une adaptation du livre de l'auteur indien Aravind Adiga pour raconter une ascension sociale à la fois drôle et cruelle.