Accueil > News > Cinéma > Okja : la conférence de presse avec Bong Joon-Ho et les acteurs du film

Okja : la conférence de presse avec Bong Joon-Ho et les acteurs du film

« Okja » fait beaucoup parler de lui depuis le début du festival. Ça s’est encore confirmé lors de la projection du film à la presse. Lorsque le logo Netflix est apparu, il a été hué. Le film a également été interrompu après quelques minutes à cause d’un problème technique. Nous ne sommes qu’au troisième jour du festival et on n’a pas fini de parler de Netflix !

Lors de la conférence qui s’est tenue, Bong Joon-Ho était entouré de son casting de prestige constitué de : Tilda Swinton, Jake Gyllenhaal, Paul Dano, Steven Yeun, Lilly Collins, Ahn-Seon Yeon et Byeong Hee Bong. Un casting international qui est venu défendre Okja à Cannes. La projection qui a eu lieu en début de matinée a eu l’air d’avoir convaincu la presse concernant la qualité du film.

La polémique autour de Netflix

À l’instar de la conférence de presse du jury, la polémique concernant Netflix a été mise sur le tapis. Bong Joon Ho a vanté les mérites de sa collaboration avec la plateforme de streaming en soulignant la totale liberté créative qu’il a eue, ainsi que l’opportunité d’avoir pu exprimer sa vision durant toutes les étapes de la production. Il a également apprécié lors des négociations avec Netflix, la flexibilité dont ils ont fait preuve en acceptant la distribution limitée dans quelques salles, notamment en Corée du Sud.

Concernant les déclarations du président du jury Pedro Almodovar, le cinéaste coréen déclare :

 Je suis un très grand fan de Pedro Almodovar donc de toute manière, quoi qu’il arrive, qu’il parle du film en bien ou en mal finalement, je suis très honoré, ça me plaît.

À propos de l’incident technique qui s’est produit lors de la projection, Bong Joon-Ho le prend avec beaucoup d’humour :

Je suis très heureux de voir ce qu’il s’est passé ce matin, vous avez pu voir les premières séquences deux fois. Il y avait tellement d’information dans ces premières séquences, ça valait la peine de les voir une deuxième fois.

Tilda Swinton, actrice et productrice exécutive du film s’exprime sur les dires de Pedro Almodovar :

 Il est important que le président se sente libre de faire telle ou telle déclaration.

Il est évident que cela pose problème parfois de limiter ou de coller une étiquette sur des gens qui ont été invités à participer à la fête. Il y a des gens ici à Cannes qui viennent du monde entier, il est vrai que nous avions une belle opportunité pour justement voir notre film sur ce grand écran à Cannes. Ça fait parti du frisson que l’on ressent à Cannes. Si vous voulez vraiment savoir ce que je pense, il me semble que comme en toute chose il y a de la place pour tout le monde.

Jack Gyllenhaal concernant Netlfix :

En ce qui me concerne, ces nouvelles plateformes permettent souvent de communiquer un message à un nombre beaucoup plus important de personnes, il ne faut pas négliger cet aspect. C’est une bénédiction quand plusieurs dizaines ou centaines de milliers de personnes arrivent à voir un film. Parfois, le message est bien capté, parfois pas. L’expression artistique joue un rôle capital quelle que soit sa forme, c’est pour cela que l’art est très important. C’est magnifique de pouvoir mener cette discussion sur la distribution de l’art. Il est très important de faire en sorte que cette forme artistique perdure

Les influences de Bong Joon-Ho pour Okja

Hayao Miyazaki est un réalisateur que le cinéaste aime énormément et qu’il considère comme l’un de ses maîtres pour parler de la vie et de la nature. Okja étant sur ce territoire, Bong Joon-Ho reste cependant modeste en déclarant que sur ces thèmes, on ne peut être que dans l’ombre de Miyazaki.

Le réalisateur a également une cinéphilie très américaine. Le cinéma américain des années 70 est la principale inspiration du réalisateur pour ses films :

 Il y a une sorte d’aura, de grâce qui caractérise les films de cette époque-là.

Spielberg est celui qui caractérise le plus cette période avec des films comme Duel, Rencontre du troisième type, Les dents de la mer, Sugarland Express.

Les thématiques d’Okja

D’après l’équipe du film, Bong Joon ho a tenté d’aborder de nombreux thèmes d’actualité. En traitant de l’environnement et de la protection des animaux en une satire d’un système capitaliste, le film prend une dimension réflexive. La fable est également présente avec l’amour et l’amitié de Maja pour son animal Okja. La thématique du passage de l’enfance à l’adolescence sera également exploitée à travers les épreuves du personnage principal.

Concernant l’écologie Jack Gyllenhaal s’est exprimé à ce sujet :

Le timing est très important dans ce film par rapport à l’environnement, les menaces. C’est un très bon moment pour sortir ce genre de film. Dans mon pays en particulier, on est en train de revenir en arrière, on recule de plusieurs décennie par rapport à l’environnement donc le moment est propice pour un tel film. Souvent, ce n’est pas une question de thème traité par tel ou tel film, c’est le moment ou justement le film paraît qui compte.

Une petite pique envoyée au Président Donald Trump qui n’est pas très porté sur les problèmes écologiques des Etats-Unis.

 

Voir aussi

Tom Clancy’s Jack Ryan : le premier teaser

Amazon vient de dévoiler le premier teaser de sa nouvelle série Tom Clancy's Jack Ryan.