MENU
Accueil > News > News Cinéma > Once Upon a Time… in Hollywood : les secrets de la création des costumes
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Once Upon a Time… in Hollywood : les secrets de la création des costumes

Once Upon a Time... in Hollywood

Arianne Phillips, créatrice de costumes reconnue, a travaillé avec Quentin Tarantino sur « Once Upon a Time… in Hollywood ». Elle est revenue dans une interview sur la manière dont elle a créé les habits de Rick Dalton et Cliff Booth.

Le diable – en l’occurrence le génie – se cache dans les détails. Les accumuler est la clé d’une description réussie, et le meilleur moyen de donner une véritable chair à ce que l’on veut montrer. Quentin Tarantino a encore montré dans Once Upon a Time… in Hollywood être un maître du détail, et on peut à loisir revenir sur un nombre incalculable de plans de ses films et toujours y découvrir quelque chose. Mais les détails, s’il est facile de les penser, c’est une autre paire de manches à mettre en place.

C’est pourquoi les grands cinéastes s’entourent des meilleurs professionnels pour tout ce qui touche aux décors, aux costumes, aux objets, et d’autant plus quand le film se déroule dans une époque qui n’est plus la nôtre. Pour Once Upon a Time… in Hollywood, qui prend place en 1969, Quentin Tarantino a ainsi fait appel à la créatrice de costumes Arianne Phillips, proche collaboratrice de Madonna et nommé deux fois aux Oscars.

Des chaussures au « talisman », tout pour le personnage

Dans une interview donnée à Collider, Arianne Phillips a expliqué comment elle avait travaillé sur Once Upon a Time… in Hollywood, pour créer les habits de Rick Dalton (Leonardo DiCaprio) et Cliff Booth (Brad Pitt). Sans dévoiler tous ses secrets, elle déclare ainsi qu’il faut penser un costume comme une aide pour l’acteur à entrer dans son personnage. D’où l’importance d’avoir des « talismans » propres à chacun. Avec le style Tarantino à respecter, et des acteurs qui sont deux des plus grandes icônes du cinéma, il ne fallait pas se tromper.

Ainsi, pour Rick, qui s’obstine dans son allure de mâle dominant, elle a créé un médaillon, avec une rose dans le style Tudor d’un côté, et avec un « R » gravé de l’autre. Il a aussi une boucle de ceinture gravée d’un « R ». Une manière d’appuyer l’égocentrisme du personnage.

une personne qui a des habits avec son monogramme a de l’ego, quelque chose d’ostentatoire, et j’aimais ça pour Rick.

Pour Cliff Booth, il a lui une boucle de ceinture de la Stuntmen’s Association. Une boucle que la créatrice a cherchée et dont elle a trouvé un modèle des années 60. Un moment « eureka », comme elle le rapporte, pour trouver le style du cascadeur interprété par Brad Pitt.

Once Upon a Time... in Hollywood

Mais la créatrice insiste surtout sur un autre élément du costume, qui pour elle est décisif dans la définition des personnages de Once Upon a Time… in Hollywood : les chaussures.

Rick Dalton porte des bottes de cowboy. Il les porte quand il ne travaille pas, et il les porte parce qu’elles sont cool et qu’elles lui donnent de l’allure – vous imaginez bien que porter des bottes de cowboy vous fait sentir « badass » n’est-ce pas ? Solide, fort, protégé.

Alors qu’il est déboussolé et déprimé par sa carrière qui lui échappe, Rick Dalton porte ainsi le style de ses personnages au cinéma, comme pour se rassurer et renvoyer une image virile. Logiquement, le véritable badass de Once Upon a Time… in Hollywood, Cliff Booth, n’a pas besoin de ces attributs pour s’imposer. Ainsi Brad Pitt porte des mocassins, pour incarner la force tranquille et se démarquer du personnage de Leonardo DiCaprio.

On est dans la confiance totale quand on porte des mocassins […] Et c’est l’opposé de ce qu’on peut penser. Il ne ressent pas le besoin de prouver à quiconque que c’est un costaud. Il est cascadeur, il se jette du haut d’immeubles. J’ai donc beaucoup associer l’idée d’une vulnérabilité avec la force de caractère qu’on a quand on porte des mocassins.

Si les personnages de Once Upon a Time… in Hollywood sont si cool, c’est donc en partie grâce au travail d’Arianne Phillips, qui a su comprendre l’univers fashion de Tarantino, et se servir de chaque vêtement pour définir le plus précisément possible les personnages du film. Car de la chemise hawaïenne aux chaussures, en passant par la boucle de ceinture, c’est toute l’histoire racontée par Tarantino qui s’y décline.

Voir aussi
Spider-Man : Tom Holland était ivre au moment de convaincre Disney et Sony

Le jeune acteur Tom Holland, qui campe Spider-Man dans le Marvel Cinematic Universe (MCU) depuis 2016, a révélé qu'il était totalement soul lorsque Sony et Disney ont négocié un nouveau deal.

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis