ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Once Upon a Time... in Hollywood : Quentin Tarantino va écrire le roman du film

Once Upon a Time... in Hollywood : Quentin Tarantino va écrire le roman du film

Quentin Tarantino a annoncé qu'il avait signé un contrat pour la publication de deux livres de sa plume. Le premier sera une novélisation du film "Once Upon a Time... in Hollywood".

Once Upon a Time... in Hollywood : ode au cinéma

Avec Once Upon a Time... in Hollywood, on peut dire que Quentin Tarantino s'est vraiment fait plaisir en replongeant en 1969 dans un Los Angeles aussi vrai que fantasmé. Le réalisateur y invite en effet des faits et des personnages réels comme Steve McQueen, Roman Polanski et Charles Manson. Mais l'Américain module également certains événements à sa sauce, créant un passé alternatif qui vous laissera un petit goût amer au fond la gorge quand la fin se dévoilera. Sharon Tate y est interprétée par Margot Robbie rayonnante qui prête ses traits à l'actrice alors en pleine gloire.

Once upon a time in Holliwood
© Columbia Pictures

A l'opposé, les deux personnages principaux sont bien des créations sorties à 100% de son cerveau de cinéphile. On y suit d'un coté, Rick Dalton (Leonardo DiCaprio), star de la télévision spécialisée dans les séries de cow-boy mais qui rêve d'une carrière dans le cinéma. De l'autre, Cliff Booth (Brad Pitt), cascadeur, doublure et ami de Rick, qui vivote et reste cool tant qu'il a assez d'argent pour nourrir son chien.

Le long-métrage est un hommage à un Hollywood flamboyant qui abritait encore un peu de naïveté en ces temps où les hippies croyaient dur comme fer à la possibilité d'un monde fait d'amour et de fraternité. Et puis Manson et sa bande de tueurs les ont sauvagement rappelés à la réalité et ils ont peu à peu disparu de la cité des anges. C'est à ce Los Angeles d'avant drame que Tarantino s'intéresse dans Once Upon a Time... in Hollywood, celui de l'innocence et des matins ensoleillés.

Rester à la page

Le réalisateur a toujours dit qu'il ne mettrait en scène que 10 films. Celui-là était le neuvième. S'il se tient à cette promesse, le prochain sera donc le dernier. Mais Tarantino ne se fait pas de soucis pour la suite puisqu'une nouvelle carrière semble d'ores et déjà lui ouvrir les bras.

Depuis quelques mois, Quentin Tarantino partage des critiques de films sur le site officiel de son cinéma, le New Beverly. Une nouvelle façon pour lui de créer depuis que le début de la pandémie de Covid-19 sévit dans le monde et a mis à mal la production cinématographique. Le réalisateur a donc pris goût à cet art et avait même déjà émis l'idée de devenir bientôt romancier. C'est aujourd'hui officiel, comme l'ont annoncé nos confrères de Deadline, Quentin Tarantino a signé un contrat avec HarperCollins pour la publication de deux livres.

Once upon a time... in Hollywood
© Columbia Pictures

Le premier sera une novélisation de Once Upon a Time in Hollywood. On salive déjà à l'avance à l'idée de découvrir cette version papier qui contiendra probablement de nombreuses scènes qui n'avaient pas trouvé leur place dans le film. Une manière d'en découvrir encore plus sur les deux personnages principaux du film auxquels nous nous sommes tant attachés. Va-t-on en apprendre un peu plus sur la carrière de chanteur de Rick Dalton ? On l’espère de nous notre cœur !

Le deuxième ouvrage ne sera pas un roman mais un livre intitulé Cinema Speculation. Il mélangera essais, critiques de films et réflexions. Il contiendra également des chapitres sur le thème du "Et si ?", concernant des projets cinématographiques qui n'ont finalement pas vu le jour.

On ne connaît pas encore les dates précises de publications de ces livres, mais le premier pourrait être disponible dès l'été 2021, du moins aux États-Unis.

 

Voir aussi

Star Wars 8 : Rian Johnson voulait faire revenir [SPOILER]

Star Wars 8 : Rian Johnson voulait faire revenir [SPOILER]

Opus central contesté d'une trilogie Star Wars qui l'est autant, "Les Derniers Jedi" a failli faire revenir un ancien personnage très connu le temps d'une scène. Le réalisateur Rian Johnson raconte cette anecdote et explique pourquoi l'idée a été abandonnée.