ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Outrages : retour sur l'histoire sordide du film et le harcèlement de Michael J. Fox par Sean Penn

Outrages : retour sur l'histoire sordide du film et le harcèlement de Michael J. Fox par Sean Penn

À la fin des années 1980, avec "Outrages", Brian De Palma met en scène une terrible histoire, celle du viol et du meurtre d'une villageoise vietnamienne par des soldats américains durant la guerre du Viêt Nam. Un tournage qui fut difficile pour le réalisateur mais également pour l'acteur Michael J. Fox, alors pris en grippe par son collègue Sean Penn.

Outrages, un film de guerre bouleversant

Quand on se penche sur les représentations de la guerre, et plus particulièrement de la guerre du Viêt Nam, au cinéma, Voyage au bout de l'enfer (1978), Apocalypse Now (1979) ou encore Full Metal Jacket (1987) sont probablement les titres qui reviennent le plus. On pourrait également citer Platoon (1986) d'Oliver Stone ou même Rambo (1982) - bien que ce dernier aborde davantage le retour de la guerre. Un film qui a également une vraie importance mais qui est malheureusement trop peu cité, c'est Outrages (Casualties of War en VO) de De Palma.

Le film n'a pas eu un grand succès à sa sortie en 1989 (en 1990 en France), arrivant peut-être trop tard après la vague de films cités. Mais comme souvent pour Brian De Palma, c'est après coup que son œuvre a obtenu une plus grande reconnaissance. Le cinéaste avait notamment fait l'objet d'une rétrospective à la Cinémathèque française en 2018, et Outrages y avait été présenté et commenté par De Palma, alors particulièrement ému.

Outrages
Outrages ©Columbia Pictures

Qu'on se le dise, Outrages n'est pas un film facile à regarder. Il est inspiré d'une histoire vraie, évoquée une première fois en 1969 dans le New Yorker par Daniel Lang sous le titre Casualties of War. Le journaliste y raconte des faits qui se sont déroulés en 1966 dans la province de Bình Định. Un ancien soldat de première classe, nommé Sven Eriksson (un pseudonyme pour lui éviter des possibles représailles), raconte avoir été emmené en patrouille avec quatre soldats. Il a été témoin du viol et du meurtre par ces derniers d'une jeune vietnamienne nommée Phan Thi Mao.

Dans le film, c'est sous le regard d'Eriksson que tout se passe. Son commandant, Meserve, l'emmène pour cette mission sordide consistant, dans un premier temps, à enlever une villageoise pour se venger du meurtre d'une escouade américaine. Eriksson sera le témoin impuissant de ce cauchemar et tentera par la suite de témoigner auprès de ses supérieurs.

Un comportement ahurissant de Sean Penn

Si le tournage d'Outrages fut difficile à tourner pour Brian De Palma, il en fut de même pour son interprète principal Michael J. Fox. Celui-ci était déjà considéré comme une star avec la saga Retour vers le futur. C'est d'ailleurs en grande partie grâce à son nom que le long-métrage a pu être produit. Face à lui, Sean Penn n'avait pas encore la même aura à Hollywood. Mais ça ne l'a pas pour autant intimidé, bien au contraire.

Outrages
Outrages ©Columbia Pictures

Sean Penn, adepte de "la Méthode", s'est entièrement mis dans la peau de son personnage. Celui-ci étant, pour résumer, un véritable enfoiré sociopathe, on imagine l'ambiance qu'il pouvait mettre sur le plateau d'Outrages. Comme De Palma le relate dans le livre d'entretiens avec Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, le comédien a décidé de ne pas adresser la parole à Michael J. Fox hors des prises, restant ainsi une véritable incarnation de Meserve. À la place, il traînait avec les acteurs jouant les autres soldats de son équipe. Mais il est même allé encore plus loin :

Il y a un moment incroyable dans le film, nous tournions la scène où Michael fait irruption dans la tente, après que les hommes de Sean ont essayé de le tuer dans les latrines. Juste avant une prise, Sean est allé vers Michael et l'a étalé... Comme je vous le dis, il l'a regardé comme une merde et il lui a donné un coup de poing dans la figure !

Un moment absolument dingue mais immortalisé par la caméra qui a capté le regard de Michael J. Fox envers Sean Penn à la suite de cela. Et si la violence physique ne suffisait pas, Sean Penn y est également allé d'une forme de harcèlement moral. Toujours dans le même ouvrage, le réalisateur explique que Penn, qui venait alors du cinéma, prenait un malin plaisir à rabaisser Michael J. Fox sur son parcours à la télévision, notamment au moment de tourner la séquence du procès lorsque Meserve se tourne vers Eriksson et lui dit une phrase à l'oreille.

Dans l'une des prises, il lui disait, je crois : "Espèce de star de télé" et dans toutes les autres quelque chose comme : "J'ai niqué ta femme plusieurs fois et maintenant ça va être ton tour". Sean a joué le mec dangereux jusqu'au bout.

Une attitude qui peut être jugée révoltante, mais qui au final va dans le sens du film et rend la performance des deux acteurs si impressionnante. Reste que les deux comédiens n'ont jamais retravaillé ensemble après Outrages. Michael J. Fox a vu sa carrière être impactée par la maladie de Parkinson. Mais on peut imaginer que même sans cela il aurait fallu un miracle pour les réunir.

 

Voir aussi

Spider-Man : Tom Holland révèle sa technique pour paraître plus jeune à l'écran

Spider-Man : Tom Holland révèle sa technique pour paraître plus jeune à l'écran

Tom Holland incarne Spider-Man dans le Marvel Cinematic Universe (MCU) depuis « Captain America : Civil War ». Aujourd'hui, le comédien révèle son secret pour paraître plus jeune que son véritable âge à l'écran.