ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Parasite : Donald Trump s'en prend à la victoire du film aux Oscars 2020

Parasite : Donald Trump s'en prend à la victoire du film aux Oscars 2020

Donald Trump, connu notamment pour ses apparitions dans "The Apprentice" – et accessoirement sa fonction de Président des US - n'a pas aimé "Parasite". Mais alors pas du tout. Alors, pourquoi tant de haine ?

On peut dire que Trump et le cinéma, ça ne colle pas. Toujours très critique à l'égard du monde du septième art (dont peu de ressortissants semble l'apprécier), il avait déjà fait des siennes l'an passé en fustigeant The Hunt, film d'horreur produit par BlumHouse (Get Out). Un coup d'épée dans l'eau, car le long-métrage sortira finalement dans les salles américaines.

Passons à cette nouvelle polémique. Alors qu'il intervenait dans le cadre de sa campagne de réélection au Colorado, Trump a ouvertement critiqué Parasite, le film oscarisé de Bong Joon Ho. Le président s'est insurgé : comment les votants ont-ils pu décerner la statuette dorée à un film aussi... Aussi quoi, d'ailleurs ? Ah oui, c'est vrai, aussi sud-coréen ! Ce qu'il faut savoir, c'est que l'homme à la tête des Etats-Unis n'a même pas vu le long-métrage. Non non. Voilà le fond de sa pensée :

Et le gagnant est... un film sud-coréen ! Sérieusement ? On a assez de problèmes avec la Corée du Sud sur le plan commercial. Et en plus de ça, ils leur donnent le prix du meilleur film de l'année. Est-ce qu'il était bien ? Je n'en sais rien. Rendez-nous Autant en emporte le vent...

Voilà donc le fond de la pensée de l'homme politique, très critique envers un long-métrage qu'il n'a pas même vu. Le républicain, à la tête du slogan « America First » reste donc en phase avec ses idées nationalistes. A noter que Trump ne s'est pas arrêté en si bon chemin, puisqu'il a qualifié Brad Pitt, Oscar du meilleur second rôle, de « petit prétentieux ». L'acteur s'était fendu d'une ou deux piques bien senties à l'encontre du président durant son discours de remerciement. Plus encore, il avait profité de son speech pour soutenir subtilement le processus de destitution lancé contre Trump.

Le distributeur du film en Amérique du nord, Neon, a répondu sur Twitter aux propos tenus par le président. Selon lui, le scepticisme de Donald Trump à l'égard de ce film sous-titré est somme toute légitime, « il ne sait pas lire »... Grosse ambiance, quoi !

On gage que ce dernier, si toutefois il avait vu le film, n'aurait sans doute pas été sensible à son message. On pense notamment à la choquante fin de l’œuvre, qui témoigne de la montée des inégalités et de la profonde division entre les différentes classes sociales.
De toute façon, Parasite n'a pas besoin de l'avis du président américain pour perpétuer sa légende. Quatre des principaux Oscars, une Palme d'Or, de multiples autres awards et un record à souligner, puisque ce film étranger est le premier a être auréolé de l'Oscar du meilleur film...

Que demander de plus ?