ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Peter Pan : la vie tragique de Bobby Driscoll, l'acteur du dessin animé

Un enfant star qui avait tout pour réussir

Peter Pan : la vie tragique de Bobby Driscoll, l'acteur du dessin animé

En 1953 on découvrait le dessin animé "Peter Pan". Un énième succès pour Disney et Bobby Driscoll, l'acteur qui prête ses traits et sa voix au héros. Mais la suite fut compliquée pour ce dernier qui sombra dans la drogue et fut oublié de tous.

Peter Pan, un classique de Disney

Peter Pan fait partie des dessins animés de Disney les plus célèbres. Sorti en 1953 en France, il s'agit d'une adaptation de la pièce de J. M. Barrie sur ce fameux garçon qui ne voulait pas grandir. Dans le film, on découvre l'adolescente Wendy et ses jeunes frères. Un soir, alors que leurs parents sont à une réception, Peter Pan s'introduit dans la chambre de Wendy et réveille tout le monde après s'être battu avec son ombre. Fascinés par ce personnage "magique", ils acceptent de le suivre au pays imaginaire. Un monde merveilleux qui n'est pas exempt de dangers, en atteste la présence de pirates menés par le Capitaine Crochet...

L'enfant star Bobby Driscoll

En France, c'est Claude Dupuy qui doubla à l'origine Peter Pan. Dans la version anglaise, c'est Bobby Driscoll qui prêta sa voix, mais également son visage. En effet, le jeune comédien a servi de modèle à Peter Pan, à une période où tout semblait lui réussir. Pourtant, le film de Disney fut son dernier grand succès et marqua le début d'une descente aux enfers pour lui.

Peter Pan
Peter Pan ©Walt Disney Productions

Né en 1937, Bobby Driscoll a eu ses premiers rôles avant ses dix ans. En 1943 il apparaît dans L'Ange perdu. Puis, en 1946, les studios Disney le repèrent et lui offrent un contrat longue durée et un rôle important dans Mélodie du Sud. Il devient un enfant star et enchaîne les succès, dont L'Île au trésor en 1950. Il obtient même un Oscars spécial de la jeunesse la même année. Au final, il participa à une vingtaine de productions en dix ans, avant d'être choisi pour être la voix et le modèle de Peter Pan.

Acné, héroïne et descente aux enfers

C'est malheureusement à partir de là que les choses ont commencé à se gâter. Nous sommes en 1953, Bobby Driscoll est âgé de 16 ans. Et comme pour tous les adolescents, la puberté passe par là. En raison d'une acné trop importante, Disney décide après Peter Pan de rompre son contrat, estimant que le maquillage ne pourrait pas cacher ses marques. Désormais catalogué "Disney", les autres studios ne s'intéressent pas non plus à lui. Seules la télévision et la radio veulent bien le faire un peu travailler. Mais c'est à cette période qu'il commence à sombrer dans la drogue, et plus particulièrement dans l'héroïne.

L'Île au trésor
L'Île au trésor ©Walt Disney Productions

Les années qui suivent, il alterne entre des petits boulots payés une misère, des ennuis avec la justice (détention de stupéfiant, agression, cambriolage...) et un mariage expéditif au Mexique. Quatre an de relation et trois enfants qu'il laissera de côté en 1960. Les années passent, et Bobby Driscoll tente une dernière aventure à New York, en 1965. À nouveau, personne ne veut de lui. Que ce soit devant la caméra ou sur les planches. Il disparaît alors petit à petit dans un immeuble abandonné.

Décédé le 30 mars 1968, à 31 ans, il aurait pu ne laisser aucune trace. Mais un an plus tard, suite aux problèmes de santé de son père, sa mère tente de le retrouver. D'abord sans succès, pas même en contactant Disney directement. Finalement, peu de temps après le décès de son mari, la veuve apprend celui de son fils. La police a par miracle réussi à localiser son corps, enterré dans une tombe sans nom.

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.