Pirates des Caraïbes : découvrez le véritable pirate qui a inspiré Jack Sparrow

Un pirate audacieux et chanceux !

Pirates des Caraïbes : découvrez le véritable pirate qui a inspiré Jack Sparrow

On sait que Johnny Depp s'est inspiré en partie de Keith Richards pour son personnage de Jack Sparrow dans la saga "Pirates des Caraïbes". On sait en revanche moins que beaucoup de son personnage a une inspiration très réelle : le pirate anglais John Ward (1553-1622), dit encore "Birdy" ou "Sparrow".

Pirates des Caraïbes : la grande franchise de piraterie

Les films de pirates existent depuis que le cinéma lui-même existe, et constituaient un genre prolifique entre les années 30 et 50. Mais depuis la seconde moitié du XXème siècle, les aventures de pirates et de corsaires se sont faites rares sur le grand écran, avec des expériences souvent malheureuses. En 1995, le très amusant L'Île aux Pirates de Renny Harlin est éreinté par la critique. C'est aussi un parfait échec commercial, avec 88 millions de dollars de pertes. C'est donc avec une confiance toute moyenne que Disney se lance en 2002 dans la production de Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl. À la surprise quasi générale, le film est un succès critique et commercial, cinq fois nommé aux Oscars 2004, et notamment dans la catégorie Meilleur acteur pour Johnny Depp.

Pas mal pour un film basé sur l'attraction du même nom et dont on n'attendait pas grand chose. Une grande franchise prolifique se développe, avec à ce jour cinq films qui ont tous rencontré un succès mondial, et le personnage incarné par Johnny Depp qui devient instantanément culte : le capitaine Jack Sparrow !

Pirates des Caraïbes
Pirates des Caraïbes ©Walt Disney Pictures

Pépé le putois, Keith Richards... et le pirate John Ward

On connaît les inspirations officielles du personnage comme l'a composé Johnny Depp : Pépé le putois et Keith Richards, le charismatique compositeur et guitariste des Rolling Stones. Entre le personnage de cartoon à la morale douteuse et la nonchalance borderline et charmante du musicien, on retrouve en effet toute la richesse du personnage, pirate héroïque mais aussi délinquant égoïste, capable du meilleur et du pire. Si on s'éloigne de ces références culturelles contemporaines, on trouve dans l'histoire un véritable corsaire devenu pirate qui partage beaucoup de similitudes avec le personnage-phare de la saga Pirates des Caraïbes : John Ward.

John Ward est né en 1553 dans le Kent, sur la côte anglaise. Il est d'abord, comme beaucoup de ses semblables, pêcheur. En 1588, il devient corsaire, c'est-à-dire marin "privé" aux ordres de la reine Elizabeth 1er, chargé d'attaquer les navires espagnols. En 1603, cette activité est rendue illégale. Enrôlé de force, John Ward déserte avec plusieurs de ses compagnons compagnons, s'empare d'un petit navire et commence des années de piraterie qui deviendront légendaires. Appelé aussi Jack Ward, Birdy, et Sparrow, son parcours et sa légende ont nourri sur plusieurs aspects du personnage fictif Jack Sparrow. À noter que la recherche sur l'inspiration du personnage a été menée essentiellement du côté turc, puisque c'est le magazine d'histoire Derin Tarih qui a établi cette hypothèse début 2010 avant que d'autres médias et sites web ne la popularisent.

Jack Sparrow : de l'alcool, du talent et de la chance

Comme Jack Sparrow, John Ward va se constituer un équipage et une flotte pour écumer les mers et piller à l'envie. Mais parti d'Angleterre, il vogue lui sur la mer méditerranéenne. Accueilli par le chef militaire de Tunis, il s'y établit en 1606 et se convertit à l'islam en 1609 pour devenir Yusuf Reis. Il vivra alors sous ce nom jusqu'à sa mort en 1622. Son plus grand exploit : la prise en 1607 d'un énorme navire vénitien chargé de biens, nommé le Reneria e Soderina. Cette prise le rendra très célèbre et très riche. Il se fera ainsi construire un magnifique palais en Tunisie. À cause de ses faits d'armes, entre exploits chanceux et goût pour le rhum, et de sa conversion à l'islam, les chansonniers et pamphlétaires anglais s'en donnent à coeur joie pour le railler et le critiquer.

Pirates des Caraïbes
Pirates Berbères

Le Jack Sparrow de Pirates des Caraïbes s'en inspire de plusieurs manières. La première est que John Ward est un des premiers pirates célèbres, avant l'Âge d'or de la piraterie et ses grands noms. S'inspirer ainsi de John Ward permet d'utiliser une figure historique sans pour autant qu'elle soit trop connue. Pirate légendaire, ses contemporains le connaissent mal, n'ayant accès qu'au récit caricatural qu'on en fait. Un jour génie de la piraterie, il est le lendemain considéré comme un imposteur. Exactement la réputation portée par Jack Sparrow dans les films de Disney. La deuxième raison est ainsi qu'il semblait, dans ces récits, tout à fait exubérant. Et comme un marin anglais l'ayant croisé en 1608 le rapporte (The Pirate Wars, Peter Earle, 2003), John Ward est :

très petit avec peu de cheveux, qui sont blancs, et le front dégarni ; le visage basané et barbu. Il parle peu et presque toujours en jurant. Saoul du matin au soir... Le comportement d'un pur marin. Un imbécile et un idiot à côté de ses pompes.

Si l'on regarde précisément l'allure de Jack Sparrow, plusieurs éléments indiquent effectivement une inspiration ottomane : le turban, les yeux cerclés de noir, et un pendentif musulman fièrement arboré par Johnny Depp dans les films. Enfin, "Sparrow" signifie "moineau", animal fétiche de John Ward, d'où ses surnoms de "Sparrow" et "Birdy". Sur ce point, John Ward a très directement donné son nom à Jack Sparrow, qu'on découvre pour la première fois perché sur son mât... tel un oiseau !

 

Voir aussi

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Après avoir ouvert un land entièrement consacré à Star Wars à Walt Disney World en Floride, et à Disneyland en Californie, Disney passe à la vitesse lumière en dévoilant les premiers détails de son expérience immersive ultime : la Galactic Starcruiser Adventure.