ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Pourquoi je vis : le téléfilm sur Grégory Lemarchal fait un carton sur TF1

Pourquoi je vis : le téléfilm sur Grégory Lemarchal fait un carton sur TF1

TF1 a diffusé ce lundi 7 septembre le téléfilm "Pourquoi je vis", biopic sur le chanteur Grégory Lemarchal, décédé de la mucoviscidose en 2007. Du monde était au rendez-vous pour redécouvrir la vie de ce jeune homme à la voix d'or. La chaîne a publié les audiences et c'est un carton !

Le destin tragique de Grégory Lemarchal

En 2004, TF1 continue de cartonner avec son émission Star Academy. Un jeune homme à l'apparence fluette va tirer son épingle du jeu dans cette promotion : Grégory Lemarchal. Enchaînant les performances extraordinaires lors des lives, il devient la coqueluche du public. Sans surprise, c'est lui qui remportera cette édition. On se souvient de plusieurs de ses interprétations, et en particulier celle de SOS d'un terrien en détresse, qui reste un grand moment de télévision. Le talent, il l'avait et il aurait pu se destiner à une longue carrière s'il n'avait pas été fauché par une maladie génétique : la mucoviscidose. On le savait malade, mais son décès en 2007 laissa les fans dans une profonde tristesse. Ses parents continuent son combat en essayant de mobiliser les gens autour de cette maladie rare.

Les français n'ont pas oublié Grégory et la diffusion du téléfilm Pourquoi je vis sur TF1 montre qu'il garde une place à part dans leur coeur. C'est sur la chaîne où il a explosé que son histoire continue avec un biopic qui retrace sa vie, son parcours, ses difficultés, ses réussites. Après une promotion très efficace, les dés sont jetés et on peut dire que TF1 a réussi son coup. Les audiences montrent que le projet a fonctionné, avec 7.3 millions de téléspectateurs devant Pourquoi je vis, soit plus de 30% de parts de marché. Ce 7 septembre il n'y avait clairement personne pour tenir tête à un tel événement. Un long-métrage qui a de plus une portée caritative en remettant l'association Grégory Lemarchal en lumière.

Pourquoi je vis salué sur les réseaux sociaux

Avant même d'avoir les résultats des audiences, nous savions que la chaîne avait gagné son pari en voyant les réactions sur les réseaux sociaux. Les utilisateurs de Twitter ont été très actifs avec le hashtag au nom du téléfilm et on a pu voir toute la soirée les commentaires défiler. Une grosse part a exprimé des avis positifs, en mettant en avant l'émotion qui se dégage. Rien de surprenant tant la douleur avait été collective au moment du décès de Grégory.

Pourquoi je vis : le téléfilm sur Grégory Lemarchal fait un carton sur TF1

Mais on note aussi quelques retours plus mitigés et négatifs. Le montage a parfois été pointé du doigt avec plusieurs allers et retours entre passé et présent qui peuvent nous perdre. S'il y a bien une chose que l'on ne peut pas remettre en question, c'est la performance de Mickaël Lumière, dont la ressemblance avec Grégory Lemarchal est troublante. Pourquoi je vis nous a mis directement dans le bain en s'ouvrant sur sa reprise culte de Daniel Balavoine lors d'un prime de la Star Academy.

Quoi que l'on pense de la qualité du téléfilm, il a eu le mérite de créer un engouement et de rappeler que cette maladie continue de toucher des gens. Pour le coup, l'intérêt n'était pas que cinématographique, ce qui nous fait fermer les yeux sur certains défauts. On a même pu voir des internautes demander le retour de la Star Academy. À une époque où la télé-réalité est essentiellement un spectacle de médiocrité, un revival de ce programme avec sa recette inchangée pourrait faire du bien. TF1 doit sûrement y songer vu le succès de Pourquoi je vis...

 

 

 

 

 

Voir aussi

The Test : John Boyega dans le thriller psychologique du réalisateur de Wolverine

The Test : John Boyega dans le thriller psychologique du réalisateur de Wolverine

John Boyega occupera le premier rôle du nouveau film de Gavin Hood, intitulé "The Test". Un nouveau rôle donc, pour celui qui est plus cité actuellement pour ses coups de gueule que pour son actualité cinématographique...