MENU
Accueil > News > Cinéma > Rétrospective et exposition Harmony Korine au Centre Pompidou

Rétrospective et exposition Harmony Korine au Centre Pompidou

Harmony Korine, réalisateur de « Gummo » et « Spring Breakers », sera à l’honneur au Centre Pompidou du 6 octobre au 5 novembre à l’occasion d’une exposition et d’une rétrospective de son oeuvre.

Il a écrit le scénario de Kids à 18 ans avec son mentor Larry Clark, il est proche de Gus Van Sant et a contribué au Dogme 95 de Lars Von Trier : Harmony Korine est à l’honneur au Centre Pompidou ce mois-ci pour la première rétrospective dédiée à son oeuvre en France. Celle-ci reprendra l’ensemble des courts-métrages, longs-métrages, clips et publicités de l’artiste. Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris 2017, cette rétrospective lui accordera aussi une carte blanche avec, entre autres, des films de Werner Herzog ou Leos Carax.

De Larry Clark au Dogme 95

Jeune cinéaste connu pour cultiver la culture underground, dont il est lui-même issu, à l’écran, Harmony Korine s’est imposé au fil des années comme une figure importante du cinéma indépendant américain. Révélé par Kids à sa sortie en 1995, il écrit et réalise deux ans après son premier film, Gummo. Sur le modèle narratif de Kids, ce premier film en forme de freak-show prend place dans la ville de Xenia, en Ohio, dévastée par une tempête dans les années 1970 et en proie à la misère et à la détresse.

Harminy Korine est provocateur, dérangeant et l’un des seuls à filmer, avec Larry Clark, une jeunesse déformée par la société américaine, avec la drogue au cœur de ses préoccupations. Son second film, Julien Donkey Boy, s’inscrit dans le mouvement du Dogme 95 initié par Festen de Thomas Vinterberg et Les Idiots de Lars Von Trier. Le film, où Harmony Korine n’est pas crédité, respecte le manifeste du dogme, faisant vœu de chasteté d’effets, en opposition au cinéma spectaculaire aux effets spéciaux abusifs.

Gummo

Génération MTV

Par la suite, Harmony Korine réalise Mister Lonely en 2007 et Trash Humpers en 2009. Mais c’est la sortie de Spring Breakers, en 2012, qui le révèle à un plus grand public. Avec James Franco, Selena Gomez ou encore Vanessa Hudgens, Spring Breakers s’amuse à démystifier la génération MTV via un drame où la désillusion remplace l’effervescence des spring-break, très populaires aux Etats-Unis. La narration du film, libre, et sa mise en scène très visuelle d’une culture pop inhérentes aux clips musicaux, en fera un film singulier qui a divisé la critique autant que le public.

Parallèlement à ses activités de cinéaste, Korine est aussi un réalisateur connu pour ses clips de Die Antwoord, Rihanna ou encore le rappeur Travis Scott. Egalement peintre, photographe et écrivain, toutes les facettes d’Harmony Korine seront à découvrir au Centre Pompidou du vendredi 6 octobre au dimanche 5 novembre, avec une exposition en accès libre.

Spring Breakers

Pour les fans ou les curieux, Harmony Korine présentera de nombreuses séances et sera présent à Paris du 6 au 12 octobre. Le programme complet et à consulter ici.

Voir aussi
Marvel : des séries live action pour Miss Marvel, She Hulk et Moon Knight

Des nouveautés devaient forcément tomber durant la D23. Marvel vient d'annoncer que trois séries viendront agrémenter le catalogue Disney+. Nous pourrons notamment suivre la première héroïne musulmane du Marvel Cinematic Universe.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis