Robert Eggers (The Northman) : "qui de mieux qu'Alexander Skarsgård pour un film de Vikings ?"

Le réalisateur de "The Witch" et "The Lighthouse"

Robert Eggers (The Northman) : "qui de mieux qu'Alexander Skarsgård pour un film de Vikings ?"

A l'occasion de la sortie de "The Northman", nouvelle œuvre passionnante de Robert Eggers, nous avons rencontré le cinéaste pour parler de ce projet ambitieux.

The Northman, c’est quoi ?

Avec The Northman, Robert Eggers continue de montrer son intérêt pour les mythes. Cette fois, il met en avant la culture nordique avec une histoire de vengeance sublimée par la mise en scène du réalisateur. Une œuvre marquante et importante dans l'industrie actuelle dominée par des blockbusters sans véritable personnalité pour la plupart. Un grand spectacle contrôlé par un auteur fascinant et qui pourrait avoir du mal à toucher un large public. Dans cette optique, nous avons interrogé le cinéaste sur le développement de ce projet et son approche de la mythologie viking.

The Northman
The Northman ©Universal

Comment est né le projet ?

Je n’étais pas particulièrement intéressé par les Vikings à la base. Et puis je suis allé en Islande où les paysages sont incroyablement inspirants. Ma femme a toujours été passionnée par les sagas nordiques et m’a souvent conseillé de les lires. Mais ce n’est qu’après ce voyage que j’ai commencé à me laisser porter par cette culture et cette mythologie.

Peu de temps après, Alexander Skarsgård est venu me voir pour faire un film de Vikings. Ça tombait après mon voyage en Islande, donc c’était parfait. Je pensais faire quelque chose dans ce genre un jour sans avoir d’idée précise. Mais la proposition soudaine d’Alex a rendu ce désir bien réel. Car, au fond, qui de mieux que lui pour porter un film de Vikings ?

Ce n’était pas difficile de vendre un tel projet à plusieurs dizaines de millions de dollars ?

C’était assez incroyable qu’on m’autorise à réaliser ce film avec un gros budget. J’ai eu beaucoup de chance. Ce n’était pas si difficile d’avoir le feu vert de la production. Pourtant, ce n’est pas fait pour être une franchise. Mais on sent qu’en ce moment il y a une envie du public autour de l’univers viking. Donc ça valait le coup de prendre le risque.

Pour The Northman, vous retrouvez notamment Anya Taylor Joy, déjà dirigée dans The Witch.

Je pense qu’Anya et moins nous nous sommes tous les deux améliorés dans nos domaines depuis notre première collaboration. Nous avons plus d’expérience. Mais ce qui est bien avec le fait de collaborer à nouveau avec quelqu’un, ce qui au passage est également le cas avec des membres de l’équipe de production et du design, c’est qu’on est déjà sur la même longueur d’ondes et on se fait confiance. Cela fait gagner du temps.

The Northman
The Northman ©Universal

Visuellement, le film est impressionnant.

C’était difficile de trouver le style visuel au début. D’habitude, je prends comme base l’art de l’époque. Mais l’art viking est très stylisé et dépourvu d’atmosphère picturale abstraite. Là encore, ce sont les éléments de la nature, le feu, la boue, la pluie, qui portent en eux l’atmosphère. Ensuite, j’ai été inspiré par la simplicité et l’élégance de la poésie dans l’art visuel. On a donc décidé que la mise en scène devait avoir quelque chose de rigide, mais aussi d’élégant.

Vous avez une approche réaliste tout en incluant des éléments surnaturels.

Dans l’esprit et la culture viking, le monde surnaturel correspond à une réalité. Il n’y a pas de Vikings athées par exemple. Tous les dieux et la mythologie autour doivent donc être réels dans le film. Ce que je trouve génial aussi dans les sagas, c’est à quel point elles sont modernes. Les personnages ne sont pas blanc ou noir, il y a des zones grises. En terme de psychologie humaine, c’est assez surprenant. Pour moi, c’est le plus intéressant.

Cette approche à un impact direct sur la fin et notre ressenti.

Oui. Si vous êtes entièrement dans l’esprit d’Amlet, de son point de vue et par rapport à sa culture, c’est une fin heureuse. Maintenant, pour moi, il n’y a pas vraiment de vainqueur dans un film de revanche.

The Northman sort dans les salles le 11 mai 2022. Retrouvez ici notre critique.

 

Voir aussi

Trois mille ans à t’attendre : une bande-annonce grandiose pour le nouveau George Miller

Trois mille ans à t’attendre : une bande-annonce grandiose pour le nouveau George Miller

Entre deux films situés dans l'univers Mad Max, George Miller s'est occupé de "Trois mille ans à t'attendre". En parallèle de sa présentation au Festival de Cannes, ce projet se dévoile dans une bande-annonce fortement alléchante.