ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Robin des Bois prince des voleurs : Morgan Freeman a eu le rôle à cause d'une erreur

Robin des Bois prince des voleurs : Morgan Freeman a eu le rôle à cause d'une erreur

"Robin des Bois, prince des voleurs" est un très bon film d'action et d'aventure du début des années 90. Kevin Costner y est secondé par Morgan Freeman, dont la présence est un miracle.

Robin des Bois : sur la liste des grands classiques

Robin des Bois est un des personnages les plus célèbres de la littérature britannique. Il est inspiré d'un homme ayant réellement existé au XIIe siècle. Brigand notoire, sa légende grandit à travers des chansons, des récits et des poèmes qui finirent par lui inventer une réputation de justicier qui volait aux riches pour donner aux pauvres. On lui donne finalement le nom de Robin Hood, parce qu'il porte une capuche - soit hood en anglais. S'il s'appelle "Des Bois" chez nous, c'est que le traducteur de l'époque a confondu "hood" et "wood". Quel que soit son nom, le cinéma s'est rapidement emparé de l'histoire de ce héros presque millénaire dès l'apparition du cinéma muet.

Certaines versions ont marqué plus que d'autres, du Robin des Bois avec Douglas Fairbanks à Les Aventures de Robin des Bois avec Errol Flynn, jusqu'à La Rose et la Flèche (1976) avec Sean Connery qui joue une version du personnage plus âgée. Difficile également de ne pas mettre dans la liste Robin des Bois, la version animée culte produite par Walt Disney en 1973.

Robin des Bois, prince des voleurs
Robin des Bois, prince des voleurs © Warner Bros. Pictures

Celle qui nous intéresse aujourd'hui, Robin des Bois : prince des voleurs, est sortie en 1991. L'histoire s'y déroule au XIIe siècle, en Angleterre. Alors que le roi Richard est retenu prisonnier en Autriche, le pays est tenu d'une main de fer par le tyrannique shérif de Nottingham (Alan Rickman), secondé par son cousin Guy (Michael Wincott) et la sorcière Mortianna (Geraldine McEwan). De son côté, Robin (Kevin Costner) s'évade de prison avec son ami Azeem (Morgan Freeman). Lorsqu'il revient au château de son père, il découvre que ce dernier a été assassiné par l'armée du shérif. Il jure alors de venger la mort de son paternel et devient le visage de la rébellion du pays alors que de plus en plus de villageois se joignent à sa révolte

Le film de Kevin Reynolds est un classique des années 90 avec Kevin Costner tout juste auréolé du succès monumental de Danse avec les loups. Il est au sommet de sa gloire et campe un Robin des Bois charmant et courageux. Le casting est dans l'ensemble plutôt parfait, même s'il aurait pu être totalement différent, tout spécialement pour le rôle tenu par Morgan Freeman.

Le grand jeu des chaises musicales

Quand on lance un projet d'envergure tel que Robin des Bois, on sait que le casting met un peu de temps à se trouver. Ici, Marianne devait au départ être incarnée par Robin Wright qui a appris qu'elle était enceinte quelques jours avant le tournage et a été remplacée au pied levé par Mary Elizabeth Mastrantonio. Alan Rickman a refusé plusieurs fois le rôle du shérif jusqu'à ce que la production lui donne quartier libre sur son interprétation. Mais le cas le plus intéressant, c'est celui du personnage de Morgan Freeman.

Robin des Bois, prince des voleurs
Robin des Bois, prince des voleurs © Warner Bros. Pictures

Lors de la préparation du film, les producteurs réfléchissent aux personnages à mettre dans le film. Inspirés par la série Robin of Sherwood, ils tombent amoureux de ce sarrasin festif nommé Nasir et décident de l'intégrer au scénario. Ils pensent même proposer le rôle à l'acteur Mark Ryan qui le campe déjà dans le show télé. Sauf que, contrairement à ce que la production du long-métrage pense, le personnage ne fait pas partie de la légende millénaire mais a été créé spécifiquement pour le programme. De ce fait, son utilisation dans Robin des Bois : prince des voleurs constituerait une violation de propriété intellectuelle. Une information qu'ils apprennent à quelques jours du tournage de la bouche d'un cascadeur engagé sur le film qui avait joué dans la série.

Mark Ryan se voit alors éjecté gentiment, le scénario est changé, Nasir devient Azeem et le téléphone de Morgan Freeman sonne. La suite, on la connaît...

 

Voir aussi

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Dans "Safe", Jason Statham protège une jeune fille qui a un don pour les chiffres. Le réalisateur a voulu donner un souffle 70's à son film.