RoboCop : pourquoi Darren Aronofsky a-t-il abandonné le projet ?

RoboCop : pourquoi Darren Aronofsky a-t-il abandonné le projet ?

« RoboCop » est un remake du classique de science-fiction de Paul Verhoeven. Annulée puis relancée, cette nouvelle version devait à l’origine être orchestrée par Darren Aronofsky. Mais la vision du cinéaste ne concordait pas vraiment avec celle de la MGM…

En 2014, le flic Alex Murphy, mi-homme, mi-robot, faisait son retour dans les salles obscures. La MGM avait décidé de donner une seconde jeunesse au personnage révélé par Paul Verhoeven en 1988 avec ce remake de RoboCop, sorti deux ans après celui de Total Recall.

À l’origine, Darren Aronofsky devait être aux commandes de ce projet dans lequel Joel Kinnaman succède à Peter Weller dans la peau du justicier d’acier. En 2008, la MGM annonce avoir jeté son dévolu sur le réalisateur de Requiem for a Dreamqui venait de mettre en boîte The Wrestler, pour relancer le cyborg en quête d’une humanité dissimulée sous son armure.

La MGM, au bord de la faillite, exprime ensuite ses réticences à l’égard d’une nouvelle version ultra violente de RoboCop, ce qui conduit au départ de Darren Aronofsky. En février 2010, le scénariste David Self, qui n’est pas crédité au projet final, se veut rassurant sur le retour du réalisateur aux commandes du film. À l’époque, il déclare :

Je travaille toujours sur ce projet, Darren y est toujours associé. Il fait un autre film en ce moment, mais nous attendons qu’MGM démêle sa situation financière, et espérons que cela arrive bientôt afin que l’on puisse se remettre au travail.

Cinq mois plus tard, alors que le studio est en pleine crise financière et subit alors le retard du Hobbit et la suspension temporaire du 23e James Bond (le futur Skyfall), la nouvelle mouture de RoboCop chapeautée par Darren Aronofsky est définitivement enterrée. Ce qui n’empêche pas le cinéaste de rebondir puisque Black Swan sort à la fin de cette année-là, suivi quelques années plus tard par Noé et Mother.

Une expérience douloureuse pour José Padilha

Alors que la MGM se sort de l’impasse, le tournage de RoboCop est finalement lancé en 2012. Révélé par les deux opus de Tropa de Elite, José Padilha est en charge de la réalisation du film. Lors de la préparation du long-métrage, le cinéaste aurait confié à son ami Fernando Meirelles (La Cité de Dieu, Les Deux Papes) :

C’est l’enfer ici. Le film sera bon, mais je n’ai jamais autant souffert et je ne voudrais plus jamais revivre une telle expérience.

Fernando Meirelles avait de son côté ajouté :

RoboCop est la pire expérience de sa vie. Sur 10 idées qu’il a, 9 sont refusées. Quelle que soit sa volonté, il doit se battre pour l’obtenir.

Des propos confirmés par José Padilha deux ans plus tard, lorsqu’il revient sur l’échec de RoboCop, qui n’a rapporté que 242 millions de dollars dans le monde pour un budget de 100 millions. Depuis, le cinéaste a délaissé les blockbusters et a signé le drame Otages à Entebbe. Il est également producteur exécutif de la série Narcos.

 

Voir aussi

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a "déçu" Pierre Richard

"Les Compères" est le premier film de Francis Veber où un dénommé François Pignon apparaît. Et face au succès de la comédie, puis de celui de "Les Fugitifs", Pierre Richard se convainc que le personnage lui appartient.