ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Rocky V a 30 ans : découvrez des anecdotes de tournage du film avec Sylvester Stallone

Rocky V a 30 ans : découvrez des anecdotes de tournage du film avec Sylvester Stallone

"Rocky V", c'est un peu le mal-aimé pourtant touchant que l'on ne peut pas vraiment détester. Pour fêter les 30 ans de sa sortie, nous vous dévoilons des anecdotes de son tournage.

Rocky V : la reprise de trop ?

En 1985 sort Rocky IV et c'est un immense carton. Avec 300 millions de dollars de recettes dans le monde, c'est l'épisode le plus lucratif de la saga lancée en 1976. On y voyait Rocky (Sylvester Stallone) défendre l'Amérique contre le Russe Ivan Drago (Dolph Lundgren). Le public a répondu présent et une suite a été mise en production quelques années plus tard.

C'est donc en 1990 que sortait Rocky V qui prenait ses distances avec le rêve américain. Rocky revenait de Russie et apprenait qu'il était ruiné à cause de mauvais investissements immobiliers de la part de son comptable. Impatient de remonter sur le ring pour pouvoir régler ses dettes, Adrian (Talia Shire) lui demande tout de même de passer un scanner au cas où. Le boxeur se découvre alors une maladie du cerveau qui aurait pu lui être fatale s'il avait combattu à nouveau.

Rocky V
Rocky V ©United Artists

Obligé de revendre son manoir et ses voitures, il retourne avec femme et enfant à Philadelphie pour rénover et rouvrir le club de boxe dans lequel il a fait ses débuts. Il prend alors sous son aile un jeune boxeur prometteur du nom de Tommy Gunn (Tommy Morrison). Mais ce dernier, fort d'une grande ambition, est attiré par les sirènes de promoteurs plus fortunés que le pauvre Rocky.

Malgré cette nouvelle histoire de rédemption, le film est très mal accueilli par le public et devient un énorme four au cinéma avec seulement 119 millions de dollars de recettes dans le monde, soit presque le tiers de l'épisode précédent. Il faut dire que la production a été légèrement chaotique avec le départ du réalisateur John G. Avildsen en plein tournage pour différents artistiques.

Quand Rocky frôle la mort

Avildsen était pourtant celui qui avait donné naissance sur grand écran au personnage créé par Stallone en le mettant en scène dans le premier Rocky. Il fut également celui qui devait lui donner la mort. Rocky devait en effet mourir dans la version originale du scénario. Après son combat contre Gunn dans la rue, il était amené en ambulance à l'hôpital mais il succombait à ses blessures avant d'y arriver. Adrian se rendait le lendemain matin sur les marches du musée de Philadelphie pour annoncer, devant fans et journalistes, la mort de son mari. Là, la caméra s'élevait découvrant sa statue et le film se finissait là où tout avait commencé.

Rocky V
Rocky V ©United Artists

Cette belle fin symbolique est pourtant changée en cours de tournage par Stallone qui trouve qu'elle n'envoie pas le bon message, Rocky étant un symbole de persévérance et de rédemption. Furieux d'apprendre ce changement, Avildsen quitte le film et laisse à l'acteur le soin de finir le film tout seul, même s'il n'est pas crédité en tant que co-metteur en scène.

Stallone le déteste

L'acteur a confié, des années après la débâcle, qu'il avait fait le film pour les mauvaises raisons. Sa motivation fut en effet surtout d'ordre financier. S'il avait touché la modique somme de 23 000 dollars pour le premier, c'est la bagatelle de 15 millions de dollars qui sont allés dans ses poches pour le cinquième. Une somme astronomique qui représentait plus du tiers du budget ! Lors d'une interview sur le plateau d'une émission de Jonathan Ross, il lui est demandé de noter tous les films de la saga sur 10. Stallone donne alors la note de 0 à Rocky V. C'est aussi cet échec qui le poussera à tourner Rocky Balboa en 2007, l'acteur ne supportant pas que sa franchise puisse se terminer sur un résultat qu'il jugeait lui-même médiocre.

Fils de

Sylvester Stallone aime bien faire tourner ses enfants dans ses films. Dans Rocky II : La Revanche, c'est Seargeoh Stallone qui joue Robert bébé. Dans l'épisode 5, c'est son frère Sage Stallone qui prend le relais pour enfiler les gants. Un détail qui a toujours beaucoup fait rire les vrais fans, l'âge du personnage n'est pas du tout cohérent, dans le cinquième épisode, avec la timeline mise en place dans le quatrième. Quand Rocky part en Russie pour quelques semaines, son fils à 8 ans. Quand il revient sur le sol américain, c'est un ado. C'est aussi ça, la beauté du cinéma : des poussées de croissance inopinées !

Rocky V
Rocky V ©United Artists

Même pas en rêve

La légende des rings, Evander "The Real Deal" Holyfield, s'est vue offrir un rôle dans Rocky V, mais il le refusa. La raison ? Il devait perdre ! À l'époque, le boxeur était invaincu et voulait le rester, même si sa première défaite devait être fictionnelle.

 

Voir aussi

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Dans "Safe", Jason Statham protège une jeune fille qui a un don pour les chiffres. Le réalisateur a voulu donner un souffle 70's à son film.