Service public : Salhia Brakhlia nous emmène dans les coulisses de la matinale de France Info

Service public : Salhia Brakhlia nous emmène dans les coulisses de la matinale de France Info

À la matinale de France Info depuis la rentrée 2020, Salhia Brakhlia a voulu montrer les coulisses de son métier. Avec Mouloud Achour, elle a donc réalisé "Service public", un documentaire immersif dans la fabrication d'une des émissions politiques les plus écoutées de France.

L'envers du plateau de la matinale

Sorti au cinéma le 23 novembre 2022, Service public est un film dont la matière est inédite. En effet, ce documentaire réalisé par la journaliste Salhia Brakhlia et Mouloud Achour nous plonge dans les coulisses d'une des émissions de radio les plus écoutées de France : la matinale de France Info. Salhia Brakhlia en est la co-présentatrice depuis août 2020, aux côtés de Marc Fauvelle. Service public montre donc la fabrication de ces matinales, pendant lesquelles les journalistes reçoivent des personnalités politiques. Particularité de ce documentaire, il raconte ces émissions durant l'année électorale 2022.

Service public
Service public ©Zinc Film

Montrer les coulisses d'une profession décriée

Être journaliste politique aujourd'hui n'est pas simple. Les réseaux sociaux sont inondées de fake news, les journalistes sont accusés de copinage, de partialité, de déconnexion. Des rumeurs, des fantasmes, des mythes que la journaliste passée par Quotidien a voulu défaire en montrant dans Service public quelle était la réalité de son métier. Elle nous explique :

L'idée est née de mes discussions avec Mouloud Achour, un de mes amis les plus proches. Je lui racontais mon quotidien, et il m'a dit qu'il fallait le raconter. L'occasion a été l'élection présidentielle. Je lui parlais de la difficulté d'être journaliste aujourd'hui, vu la défiance qu'il y a envers les journalistes. On ne nous croit plus ! On a donc le devoir de recréer cette confiance. Quoi de mieux donc qu'un film pour montrer comment on bosse, nos précautions au moment de partager une information, notre rigueur. Montrer qu'on fait notre travail avec déontologie.

"Là, il y a un risque de fake news"

On passe donc du temps, caméra posée en conférence de rédaction à déterminer les sujets à aborder, à vérifier les faits et les chiffres, que certaines personnalités politiques n'hésitent pas à déformer. Le duo formé par Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia échange, s'accorde, se partage les questions. Venu le moment d'accueillir l'interviewé du jour, il est captivant de voir dans Service public qui arrive avec sa punchline en tête, qui est sur la défensive ou au contraire se montre familier. Pour l'homme ou la femme politique qui s'exprime au micro de la matinale de France Info, les enjeux, dont celui de leur popularité immédiate, sont en effet importants.

Eux jouent leur vie, chaque fois qu'ils viennent le matin. Surtout en période électorale. Je ne sais pas qui est la personnalité politique la plus "facile", mais ce qui est certain c'est que les plus "difficiles" sont ceux qui viennent avec des chiffres qu'on n'a pas pu vérifier. Là, il y a un risque de fake news. Et ça nous arrive le plus souvent du côté de l'extrême-droite et du Rassemblement National. Il faut donc être vigilant. C'est beaucoup de boulot, c'est environ 3-4 heures de préparation pour chaque interview.

Une immersion réussie, aux dépens de la pédagogie

Fascinant parce qu'immersif, on pourra cependant reprocher à Service public un petit défaut de pédagogie. En effet, le spectateur se retrouve plongé dans l'action et les journalistes ne prennent pas le temps de débriefer face à la caméra. Celle-ci, qui parcourt à l'épaule les couloirs et les plateaux de France Info, est "muette". Elle suit les journalistes en se fondant dans le décor, sans intervenir. C'est un choix gagnant pour découvrir de manière brute certaines séquences rares, mais qui à l'inverse pourra désarçonner les non-initiés.

Point de comparaison - toutes proportions gardées - intéressant, Salhia Brakhlia évoque le film Novembre de Cédric Jimenez, déclarant avoir voulu éclairer ce qu'on ne voit pas quand on est auditeur/spectateur de France Info. Il y a le résultat, l'émission, et tout ce qui est fait en amont pour que celle-ci soit produite.

De notre point de vue, Novembre n'est pas un documentaire, mais il en a des aspects, et Service public n'est pas un film de fiction, mais il en a presque des aspects... ce qui en fait un objet de cinéma du réel très intéressant.

 

Voir aussi

Bob Marley : du monde arrive au casting du biopic

Bob Marley : du monde arrive au casting du biopic

Autour de Kingsley Ben-Adir dans le rôle du célèbre musicien, le casting du biopic sur Bob Marley s'étoffe. On pourra découvrir le film, dirigé par le réalisateur de "La Méthode Williams", début 2024.