Seth Rogen, "stoned", live-tweet le film Cats et c'est hilarant

Seth Rogen, "stoned", live-tweet le film Cats et c'est hilarant

Seth Rogen ne fait pas mystère de ses activités. Confiné chez lui, l'acteur s'est plongé dans la fumée de cannabis et dans le film "Cats". Résultat, des commentaires en direct sur Twitter où l'acteur s'épanche en remarques absurdes, incompréhensions et bonnes blagues.

Distanciation sociale oblige, beaucoup de professionnels du cinéma sont confinés chez eux. Et un peu comme tout le monde, ils en profitent pour rattraper ce qu'ils auraient raté en salles. Dans le cas de Seth Rogen, c'est plutôt un délire qu'il s'est offert avec le visionnage de Cats et son commentaire en direct sur Twitter. Il faut préciser, comme il l'annonce lui-même, qu'il était sous influence du cannabis à ce moment, un produit dont la consommation est entièrement légale en Californie.

"Judi Dench semble la plus câline"

On sait à peu près à quoi s'en tenir avec Seth Rogen, acteur, réalisateur et producteur de premier plan concernant la franche rigolade, passionné de céramique (il produit des cendriers à la chaîne) et de l'herbe qui rend sympathiquement idiot. Et on veut bien le croire quand il suggère que c'est sûrement la meilleure manière de regarder la catastrophique adaptation du show de Broadway. C'est sur Twitter que l'acteur s'est épanché au sujet de Cats, et ça vaut le coup d'oeil.

Seth Rogen se pose ainsi les questions qui comptent : "qu'est-ce que le Jellicle du film ? Et pourquoi ce choix d'échelle ?" Mais il ne semble pas estimer avoir perdu son temps, puisqu'il l'assure :

Je suis "stoned" et je regarde Cats. Je n'ai jamais vu le spectacle de Broadway. C'est vraiment tripant.

Un peu plus loin, il estime que "Judi Dench semble être la plus câline" et se demande aussi si "la magie des chats existe vraiment ?".

Sur plusieurs tweets, il développe ainsi des remarques mi-absurdes mi-pertinentes, et fait même le lien entre le bar à lait de Cats à celui d'Orange Mécanique. Twitter, le confinement, Cats, ce n'était qu'une question de temps avant que les choses ne dérapent...

 

Voir aussi

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a "déçu" Pierre Richard

"Les Compères" est le premier film de Francis Veber où un dénommé François Pignon apparaît. Et face au succès de la comédie, puis de celui de "Les Fugitifs", Pierre Richard se convainc que le personnage lui appartient.