Split : M. Night Shyamalan n'était pas du tout sûr de pouvoir lier le film à "Incassable"

Les producteurs sous le choc

Split : M. Night Shyamalan n'était pas du tout sûr de pouvoir lier le film à "Incassable"

Avec "Split", M. Night Shyamalan fait le pont entre deux autres de ses films : "Incassable" et "Glass". Une trilogie qui a bien failli ne jamais voir le jour, puisque le cinéaste n'était pas sûr de pouvoir inclure la fin du thriller avec James McAvoy...

Split : "la Bête" sur le point de surgir

En 2017, deux ans après The Visit, M. Night Shyamalan refait équipe avec le producteur Jason Blum, spécialiste des films d'horreur à petit budget qui créent de belles surprises au box-office (Paranormal Activity, Insidious, Sinister, Get Out). Une nouvelle fois, la recette d'un concept malin associé à des décors limités fonctionne avec Split.

Le long-métrage débute sur une scène glaçante. Dennis, l'une des personnalités de Kevin Wendell Crumb (James McAvoy) séquestre trois adolescentes : Marcia (Jessica Sula), Claire (Haley Lu Richardson) et Casey (Anya Taylor-Joy). Enfermée, cette dernière découvre rapidement que leur ravisseur souffre d'un trouble dissociatif de l'identité.

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, aux particularités complètement différentes. Certaines d'entre elles sont effrayées par l'arrivée imminente d'une 24e : "la Bête". Casey comprend qu'elle n'a que très peu de temps pour tenter de s'échapper avant que ce monstre ne surgisse...

Betty Buckley et M. Night Shyamalan complètent la distribution de Split, qui rapporte plus de 278 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de seulement neuf millions, selon Box-Office Mojo. Au cours des dernières secondes du film, Bruce Willis reprend quant à lui le rôle de David Dunn pour un épilogue annonçant une suite, que le cinéaste peut mettre en chantier grâce à ce succès.

Split
David Dunn (Bruce Willis) - Split ©Universal Pictures

Les producteurs d'Universal choqués par la fin

Le surprenant dénouement du long-métrage laisse espérer un affrontement entre "la Bête" et le héros d'Incassable. Une confrontation qui a lieu en 2019 dans Glass. Ce troisième volet de la trilogie marque également le retour d'Elijah Price, incarné par Samuel L. Jackson.

Une conclusion qui a failli ne jamais voir le jour, étant donné que M. Night Shyamalan n'était pas sûr de pouvoir lier Incassable et Split. Invité en 2021 dans le podcast ReelBlend du site CinemaBlend pour la promotion du thriller Old, le réalisateur se souvient du moment où il a envisagé une saga super-héroïque, en demandant l'accord de Disney (qui détient les droits d'Incassable) sans prévenir les producteurs d'Universal derrière Split :

Je vais voir le président d'Universal, l'équipe marketing... Tout le monde est dans la salle. On éteint les lumières et on lance Split. Ils ne connaissent pas la fin. Ils ne savent même pas que je l'ai tournée parce que je ne leur ai pas envoyé les rushes. (...) Ils me regardent et me disent : "Qu'est-ce que tu fais ? C'est un film Disney !" Et je leur réponds : "Tout va bien. Nous avons la permission pour faire ça !"

Glass
Glass ©Walt Disney Studios Motion Pictures

Bruce Willis surpris mais partant

L'interprète de David Dunn a donc lui aussi dû garder le secret autour de l'étonnante et alléchante fin de Split. Bruce Willis a d'ailleurs accepté de tourner la scène sans savoir si elle pourrait figurer au montage, comme le raconte M. Night Shyamalan :

Quand j'ai écrit le film, je n'ai pas inclus cette scène finale. J'ai envoyé le script au studio sans cette scène. Nous l'avons tourné et testé sans cette scène. La meilleure partie, c'est quand je me suis dit "allons-y" et que j'ai appelé Bruce en lui disant : "Hé mec, tu pourrais venir à Philadelphie et tourner ce truc pour moi ?"

Il était là : "Quoi ? Pourquoi ?" Et je lui ai dit : "Eh bien, j'ai fait ce film, qui est en quelque sorte dans l'univers d'Incassable. Je ne sais pas si nous pourrons tourner une suite un jour. Tu pourrais juste venir pour trois heures mon frère ?" Et il m'a dit : "Ouais, ouais. Je viendrai".

 

Voir aussi

Jonah Hill ne fera plus la promotion de ses films : il explique la raison

Jonah Hill ne fera plus la promotion de ses films : il explique la raison

Alors que son deuxième long-métrage, le documentaire "Stutz", va bientôt faire sa première mondiale, l'acteur et réalisateur Jonah Hill a annoncé qu'il ne ferait plus la promotion des films dans lesquels il joue ou qu'il réalise, à cause des importantes crises d'angoisse qu'elle provoque chez lui.