ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Spy Kids : la franchise bientôt relancée par Robert Rodriguez

Le retour des enfants espions

Spy Kids : la franchise bientôt relancée par Robert Rodriguez

La saga "Spy Kids" sera bientôt de retour après une sieste de 10 ans. Robert Rodriguez signera le scénario et la réalisation d'un nouveau film.

Spy Kids : les enfants à la rescousse

Robert Rodriguez n'est jamais où on l'attend. Il commence dans la poussière et les coups de pistolet avec Desperado. Il côtoie ensuite les vampires dans Une nuit en enfer, avant de faire flipper un lycée avec des professeurs pas très nets dans l'horrifique The Faculty. Derrière, changement de cap total, direction le film familial avec Spy Kids. Le réalisateur vient de créer Troublemaker Studios, sa propre maison de production et ce long-métrage léger est le premier produit sous la bannière.

Il met en scène Carmen (Alexa PenaVega) et Juni (Daryl Sabara), deux enfants qui aiment plus que tout que leurs parents leur racontent des histoires d'espions et de missions secrètes. Ce qu'ils ignorent, c'est que Gregorio (Antonio Banderas) et Ingrid (Carla Gugino) étaient de vrais agents secrets. Les époux Cortez ont cependant raccroché cette existence dangereuse pour vivre une vie de famille normale. Cependant, alors que plusieurs agents de leur ancienne organisation disparaissent, ils repartent pour une ultime mission.

Spy Kids
Spy Kids ©Troublemaker Studios

Le cocon familial attaqué, les deux enfants vont découvrir la vérité et être plongés à leur tour dans le monde de l'espionnage, devenant des apprentis agents secrets qui vont devoir sauver leurs parents.

Ce qui peut sembler un projet fou de la part de Rodriguez s'avère finalement un coup de génie. Produit pour une trentaine de millions d'euros, le film en rapporte presque 150. De quoi lancer une franchise. Spy Kids 2 - Espions en herbe reprend la même formule et les mêmes acteurs. Spy Kids 3 : Mission 3D fait fort niveau casting en rajoutant Sylvester Stallone, Salma Hayek et Ricardo Montalban. Le quatrième épisode, sorti en 2011, met en avant une nouvelle famille menée par Jessica Alba qui n'est autre que la sœur du personnage joué par Antonio Banderas. Et 10 ans après cet épisode, la saga va revivre !

"Son nom est Kids, Spy Kids !"

Nous apprenons en effet de nos confrères de Deadline que Skydance Media cherche à relancer la franchise familiale culte. La compagnie a déposé une option sur les droits de l'univers Spy Kids qui appartiennent à Spyglass Media Group et au créateur Robert Rodriguez. Il est déjà acté que l'Américain reste seul à bord du long-métrage à venir dont il sera le scénariste et le réalisateur. Il est encore trop tôt pour savoir qu'elle en sera le scénario mais on peut déjà tabler évidemment sur le fait qu'il y aura des enfants espions. Reste à savoir si ce nouveau long-métrage aura toujours comme héros un membre de la famille Cortez.

Spy Kids
Spy Kids 2 - Espions en herbe ©Troublemaker Studios

En toute franchise

Cette acquisition des droits de Spy Kids est une preuve de plus que Skydance Media veut à tout prix lancer des franchises, lucratives si possible. Leurs dernières productions cinématographiques le prouvent. La compagnie a sorti The Old Guard et 6 Underground sur Netflix. Les deux longs-métrages ont cassé la baraque et auront, comme prévu, des suites. Les prochains films à débarquer au cinéma sous leurs couleurs ? Top Gun: Maverick et G.I. Joe: Snake Eyes. Là encore, l'espoir de relancer deux franchises au fort potentiel commercial est évident.

Quant à Rodriguez, il prépare lui aussi la suite de C'est nous les héros, film avec des enfants qui a cartonné sur Netflix. De là à imaginer le prochain Spy Kids destiné au géant du streaming, il n'y a qu'un pas.

 

Voir aussi

Call Me by Your Name sur Netflix : les dessous de la scène controversée de la pêche

Call Me by Your Name sur Netflix : les dessous de la scène controversée de la pêche

Le très beau "Call Me by Your Name" rejoint le catalogue de la plateforme au logo rouge, l'occasion pour nous de vous en dire plus sur les prémisses d'une scène clivante du long-métrage de Luca Guadagnino.