ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Stalingrad : le personnage d'Ed Harris n'a peut-être pas existé

Son existence est débattue

Stalingrad : le personnage d'Ed Harris n'a peut-être pas existé

Jean-Jacques Annaud s'attaque à un épisode connu de la Seconde Guerre mondiale avec "Stalingrad". Un retour sur une bataille qui a opposé les Russes et les Allemands. Le réalisateur français revient sur les actes héroïques d'un sniper adoubé par Staline. Mais l'existence du sniper allemand est débattue.

Stalingrad : un duel entre deux snipers

Après une précédente expérience internationale avec Sept ans au Tibet, film porté par Brad Pitt, le Français Jean-Jacques Annaud sort en 2001 son nouvel essai, Stalingrad. Projet ambitieux, qui rassemble une distribution solide. Jude Law campe Vassili Zaïtsev, un soldat du camp soviétique réputé pour avoir tué plus de 200 soldas allemands appartenant à la Wehrmacht (l'armée montée par le Troisième Reich). Des actes qui ne plaisent pas à l'Allemagne nazie, soucieuse de préserver son image forte. Un soldat allemand, Erwin König (Ed Harris), est alors choisi pour s'opposer à cet adversaire coriace. Les deux snipers vont se livrer à un affrontement et un seul des deux pourra s'en sortir. Rachel WeiszJoseph Fiennes et Ron Perlman complètent le casting de ce film de guerre réussi.

Des doutes sur l'un des protagonistes

Si l'on peut penser que Stalingrad est un film tiré d'une histoire vraie, un élément n'est peut-être pas aussi réel qu'on le pense. Et pas n'importe lequel. Car il s'avère que le sniper allemand Erwin König n'a peut-être pas existé. Jean-Jacques Annaud s'est inspiré d'un présumé affrontement qui partage les historiens. Tout simplement car les preuves flagrantes manquent. Pourtant, la bataille de Stalingrad, de par sa popularité, est un épisode assez documenté. Nous savons des nombreuses choses à son sujet mais rien de véritablement concret ne mentionne Erwin König.

Stalingrad
Erwin König (Ed Harris) - Stalingrad ©Pathé

Il se pourrait que l'homme ait été une invention du camp soviétique pour magnifier les exploits de leur tireur. On sait que les grandes histoires présentent toujours un antagoniste fort qui peut faire vaciller un héros. La propagande de guerre use d'astuces pour dépeindre chaque camp comme le meilleur. On comprend toute la symbolique qui peut se cacher derrière. König est un soldat autant entraîné que son homologue, qui l'a mis en difficulté comme personne auparavant. Pourtant, ça n'a pas été suffisant pour que le Russe soit vaincu. Preuve qu'il est bien fort dans son domaine et quasiment invincible. La création de König aurait pu avoir comme finalité de montrer que les Allemands n'étaient pas aussi forts que les Russes.

Stalingrad
Vassili Zaïtsev (Jude Law) - Stalingrad ©Pathé

Dans les faits, qu'avons-nous de tangible sur ce tireur allemand ? Zaïtsev n'a jamais mentionné le nom de son adversaire et semble s'être rendu de compte de rien sur le champ de bataille. Il se peut, disons-le, que l'autre tireur ait existé et qu'il l'ait considéré comme un simple soldat, sans savoir quoi que ce soit à son sujet. Néanmoins, son existence continue d'être débattue car les documents officiels ne mentionnent aucunement un König. On se gardera donc de poser un avis tranché sur la question, même si la portée symbolique reste passionnante.

 

Voir aussi

Oxygène : premières images de Mélanie Laurent dans le film d’Alexandre Aja

Oxygène : premières images de Mélanie Laurent dans le film d’Alexandre Aja

Alexandre Aja sera bientôt de retour. Le réalisateur spécialiste des histoires jonglant entre horreur et suspense dévoilera son nouveau long-métrage, "Oxygène". Et les premières images du film viennent d’être mises en ligne.