ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Star Wars : comment Palpatine a coupé les Jedi de la Force

Un plan machiavélique contre les Jedi

Star Wars : comment Palpatine a coupé les Jedi de la Force

Bien des mystères entourent encore le sinistre seigneur Sith Palpatine. Si son passage dans le côté obscur et ses plans pour conquérir la galaxie sont désormais connus, on se demande toutefois comment il a pu échapper à la vigilance des Jedi et surtout les affaiblir autant.

Palpatine, le plus vil personnage de Star Wars

Présent dans sept des neuf épisodes de la saga Star Wars, Sheev Palpatine, alias Dark Sidious, est devenu un antagoniste incontournable. En effet, durant les trois trilogies, c’est finalement lui que les héros vont devoir constamment affronter. Tapi sans cesse dans l’ombre,  il se comporte comme un machiavélique marionnettiste en initiant secrètement les conflits et en donnant ses ordres à ses puissants bras droits (Comte Dooku, Dark Vador…).

Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi
Palpatine (Ian McDiarmid) - Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi ©LucasFilm

Extrêmement puissant, il est surtout connu pour être un génie de la manipulation. Préférant se servir de ses fidèles soldats qu’il utilise comme des pions, il a su manipuler comme il le fallait le Jedi Anakin Skywalker, afin qu’il devienne le terrifiant Dark Vador. Surtout, il a pu habilement transformer la République Galactique en Empire totalitaire grâce à sa science affinée des arcanes politiques. S’il n’est pas le plus fort de tous les Sith, il en reste toutefois le plus redouté.

Des Jedi affaiblis par la douleur

Dans la prélogie, on peut donc voir Dark Sidious s’infiltrer au sein du Senat en tant que chancelier Palpatine. Grâce à de multiples conflits qu’il orchestre secrètement dans les coulisses, il parvient à se faire attribuer les pleins pouvoirs dans Star Wars, épisode II : l'attaque des clones. Dans les dernières minutes du film, le Conseil Jedi convient alors qu’il faudra se méfier du Senat ainsi que du Chancelier Palpatine, admettant que leur capacité à utiliser la Force a été diminuée par cette prise du pouvoir. Si au départ, cette phrase semblait métaphorique, elle est en réalité à prendre au premier degré.

En effet, le roman Light of the Jedi de Charles Soule sorti récemment, prend pour sujet la Haute République, et permet de découvrir certains événements produits 200 ans avant La Menace fantôme. Dans cet ouvrage, une scène en particulier a attiré l’attention des lecteurs : celle dans laquelle un Maitre Jedi se fait emprisonner par un ennemi appelé Marchion Ro. Ce dernier nargue alors son captif, lui expliquant pourquoi sa capacité à utiliser la Force a été diminuée :

Ma famille sait tout des gens comme toi. Ils m'ont dit ce que vous pouviez faire et comment y résister.

Ro lui montre alors l’environnement dans lequel il se trouve. Une chambre de torture dans laquelle de nombreux prisonniers sont en souffrance :

Ils ne sortiront pas non plus. S'ils meurent, j'en apporterai d'autres. Leur travail consiste à générer de la douleur, de la colère et de la peur. Cela vous empêche de réfléchir, non ? Difficile pour toi d'appeler la Force. On n'emprisonne pas des Jedi derrière des barreaux, on le fait avec la douleur.

Au travers de ce passage, on comprend vite pourquoi les Jedi se sont retrouvés affaiblis, et à la merci de leurs ennemis dans Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith. En effet, comme l’explique Dave Filoni, réalisateur des séries Star Wars : Clone Wars, Star Wars Rebels et The Mandalorian :

La Force est naturellement équilibrée. Cet équilibre est rompu lorsqu’un trop grand nombre d’événements font que les gens finissent par céder à leurs craintes, deviennent incontrôlables, et accumulent les choix égoïstes. La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine conduit à la souffrance.

La période de grande instabilité durant la prélogie a fait souffrir énormément de personnes qui entouraient les Jedi. Non seulement cela a permis à Dark Sidious de dissimuler plus facilement son affinité à la Force auprès de ses farouches ennemis, mais surtout, ce déchainement de peur, de colère et de souffrance les a considérablement affaibli au fur et à mesure.

Star Wars, épisode II : L'Attaque des Clones
Palpatine (IanMcDiarmid) - Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones ©Lucasfilm

Par conséquent, c’est de cette manière que Palpatine a coupé les Jedi de la Force. Ce n'est pas seulement grâce à l’acquisition des pleins pouvoirs, mais c’est surtout en générant de la souffrance autour d'eux. Ceci explique par ailleurs pourquoi Maitre Yoda, qui est sûrement le Maitre Jedi le plus puissant que l’on ait vu dans la saga, a perdu lors de son combat final contre Dark Sidious dans l’épisode III (une scène le voit d’ailleurs terriblement affecté, quand il sent la perte de ses compagnons Jedi durant l’Ordre 66).

Décidément, ce Seigneur Sith était vraiment diabolique.

 

Voir aussi

800 professionnels du cinéma demandent la réouverture des salles au président de la République

800 professionnels du cinéma demandent la réouverture des salles au président de la République

Plus de quatre mois après la fermeture des salles de cinéma, de nombreux professionnels du milieu viennent de signer une lettre ouverte adressée au président. Ils y demandent la réouverture des cinémas.