Star Wars L'Empire contre-attaque : pourquoi George Lucas a changé la fin du film après sa sortie ?

Une conclusion modifiée en urgence

Star Wars L'Empire contre-attaque : pourquoi George Lucas a changé la fin du film après sa sortie ?

En 1980, après le succès de "Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir", George Lucas décide de produire une suite : "Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque". Saviez-vous que le cinéaste a changé la fin du film quelques jours après sa sortie en salles ?

Star Wars, épisode V : énorme succès critique et populaire

En 1977, George Lucas décide de se lancer dans un film à l'ambition démesurée. Il produit et réalise Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir. Si le film est aujourd'hui culte, à l'époque de sa sortie, George Lucas ne pensait pas faire un tabac critique et populaire. En effet, pour un budget de 11 millions de dollars, le tout premier opus de la licence Star Wars rapporte au fil des années plus de 775 millions de dollars de recettes mondiales au box-office. Un score impressionnant, notamment lors de sa première sortie, qui pousse George Lucas à produire une suite : Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque.

Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque
Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque ©LucasFilm

Fatigué par la production du premier film, George Lucas préfère délaisser la mise en scène de cette suite. Tandis qu'il conserve ses casquettes de scénariste et producteur, il confie la réalisation de L'Empire contre-attaque à Irvin Kershner. George Lucas veut rester indépendant, et tandis que la 20th Century Fox, qui distribue le film, cherche à racheter les droits de la licence, il préfère investir sa propre fortune dans Star Wars V pour conserver sa liberté artistique.

George Lucas a modifié la fin du film

C'est une anecdote assez méconnue de Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque, rapportée par Premiere. Peu de temps après la sortie officielle du long-métrage (21 mai 1980) mais avant la sortie nationale (18 juin 1980), Tom Smith, le directeur général d'Industrial Light & Magic (la boîte qui s'occupe des effets spéciaux du film) reçoit un appel téléphonique de George Lucas. Ce dernier lui dit qu'il a besoin de plus de plans pour le nouveau Star Wars. Tom Smith bondit de sa chaise, et ne comprend pas vraiment la demande de George Lucas, surtout maintenant que le film est déjà diffusé dans une centaine de cinémas américains.

George Lucas veut rajouter quelques plans sur la conclusion de L'Empire contre-attaque. Selon lui, "la fin du film n'est pas claire" et les spectateurs ont du mal à comprendre totalement la situation géographique des personnages. D'après le cinéaste toujours, le premier montage de L'Empire contre-attaque laissait entendre que les personnages du film : Leïa, R2-D2, C3-PO et Luke (et sa nouvelle main) d'un côté et Lando et Chewbacca de l'autre, étaient tous à bord du Faucon Millenium. Ce qui n'est pas le cas. Seul les deux derniers ont pris le vaisseau d'Han Solo pour partir à sa recherche.

Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque
Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque ©LucasFilm

Ainsi, George Lucas veut corriger ça, en ajoutant trois petits plans assez simples à concevoir. Le premier établit plus précisément la situation de la flotte rebelle ; le deuxième se place dans le Faucon Millenium pour expliquer que Lando et Chewbacca partent de leur côté ; et enfin le troisième pour mieux comprendre que Luke et Leïa sont à l'intérieur d'une frégate médicale.

George Lucas réunit donc une équipe limitée, notamment composée du caméraman Ken Ralston et du futur réalisateur Joe Johnston pour tourner ces trois plans additionnels. Aucun acteur ne participe à ces reshoot. Seules des maquettes ont été utilisées pour réaliser ces séquences. Le trio tourne ainsi les dites séquences et les envoient à Industrial Light & Magic pour ajouter les effets spéciaux. En deux semaines seulement, Industrial Light & Magic réalise les effets spéciaux commandés par George Lucas, et ces trois plans sont ajoutés au long-métrage. Une décision, selon Tom Smith, à propos de laquelle Irvin Kershner n'a jamais eu son mot à dire.Quant à la version originale du film sans ces trois plans additionnels, difficile de savoir si elle existe toujours quelque part...

 

Voir aussi

Guillaume Roussel :

Guillaume Roussel : "je voulais que la musique de Novembre nous ramène de l'humanité"

Découvrez notre interview du compositeur français Guillaume Roussel, qui a notamment signé les musiques des films "Novembre" et "Kompromat" et qui travaille actuellement sur les deux longs-métrages très attendus adaptés des "Trois Mousquetaires".