ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Super 8 : mais au fait, c'est quoi le super 8 ?

Super 8 : mais au fait, c'est quoi le super 8 ?

« Super 8 » est un des énormes succès du cinéaste J.J. Abrams. Un hommage appuyé et intelligent au cinéma de Steven Spielberg et plus largement au 7ème art des années 1970-1980. Mais au fait, savez-vous ce qu'est réellement le format cinématographique super 8 ?

Super 8 : un classique instantané

Sorti en 2011, Super 8 est le troisième long-métrage de J.J. Abrams. Après les excellents Mission Impossible III et Star Trek, le cinéaste est de retour à la science-fiction avec un film plus personnel. Super 8 a pour volonté de remonter le temps, et de rendre hommage au cinéma de Steven Spielberg, tout en présentant un format cinématographique pratiquement disparu : le super 8. Porté par Kyle Chandler, Joel Courtney et la révélation Elle Fanning, Super 8 est devenu un classique instantané. Les critiques presses comme spectateurs ont salué le film de J.J. Abrams. Côté box-office, le long-métrage a rapporté plus de 260 millions de dollars pour un budget de 50 millions.

Un film personnel pour J.J. Abrams

Super 8 est un film assez personnel pour J.J. Abrams. En effet, le cinéaste a voulu rendre hommage au format super 8 car c'est celui-ci même qui a lancé sa carrière cinématographique. J.J. Abrams et son ami d'enfance Matt Reeves ont présenté leurs premières réalisations dans le cadre d'un festival de films en super 8. Les deux cinéastes en herbe alors âgés de 15 ans ont été rapidement repérés par la productrice Kathleen Kennedy, grande amie de Steven Spielberg. Face au talent des deux jeunes hommes, elle leur a offert un boulot de rêve pour tout apprenti cinéaste : restaurer tous les premiers films de Steven Spielberg tournés en super 8. Sans se poser de question, le duo accepte.

Super 8 sur NRJ 12 : mais au fait, c'est quoi le super 8 ?
Super 8 ©Paramount Pictures

Ainsi, nostalgique de cette grande époque, J.J. Abrams a décidé de rembobiner et de rendre hommage à cet art en perdition. Le film dans le film, tourné par les jeunes acteurs, est d'ailleurs développé en super 8. J.J. Abrams a demandé aux enfants de faire fonctionner leur propre imagination pour mettre en scène ce court-métrage, diffusé lors du générique de fin.

Mais alors, c'est quoi le format super 8 ?

Le super 8 est un genre qui n'est plus utilisé, inventé par Kodak en 1965. Ce format désigne la pellicule d'un film qui mesure 8 millimètres de large. Dans les années 1970, le format super 8 s'est popularisé, permettant aux cinéastes en herbe de s'entraîner aux techniques de réalisation. Et c'est en ça la véritable révolution : l'accessibilité à l'outil cinématographique. C'est notamment sur du super 8 que des cinéastes très célèbres comme Steven Spielberg et John Carpenter ont fait leurs armes.

Super 8 sur NRJ 12 : mais au fait, c'est quoi le super 8 ?
Super 8 ©Paramount Pictures

Une bobine de super 8 contenait seulement 3 minutes de pellicule, et valait en moyenne 50 francs. Pour le développement des images, il fallait attendre deux semaines avant de pouvoir y avoir accès. Mais à l'époque, c'était la modernité absolue. Un format cinématographique totalement dépassé auquel J.J. Abrams a voulu rendre hommage. Il précise d'ailleurs que  :

Aujourd’hui, les cinéastes en herbe ont une technologie et un matériel que notre génération ne pouvait même pas imaginer. Tout le monde a une caméra numérique mais en 1979, avoir une caméra était une chose exceptionnelle pour un enfant. Aujourd’hui elles sont partout, il y en a même sur les téléphones portables.

En plus de remonter le temps, Super 8 est globalement une réussite. Un film de science-fiction intelligent, qui s'inscrit parfaitement dans l'héritage du cinéma de Steven Spielberg avec par exemple Rencontre du troisième type et E.T. L'extraterrestre.

 

Voir aussi

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Dans "Safe", Jason Statham protège une jeune fille qui a un don pour les chiffres. Le réalisateur a voulu donner un souffle 70's à son film.