Accueil > News > Cinéma > Taron Egerton en Robin des bois : découvrez les premières images

Taron Egerton en Robin des bois : découvrez les premières images

Les premiers clichés de Taron Egerton dans le costume de “Robin des bois” sont tombés et annoncent un héros beaucoup plus sérieux et épique que jadis.

Oubliez, le look désuet, chapeau douteux et héros en collants ultra serrés. Le réalisateur Otto Bathurst est bien décidé à dépoussiérer la légende de Robin des bois avec un film tout à sa gloire, sobrement intitulé… Robin des bois. Tout simplement.

Taron Egerton, plus que convaincant

Les premiers visuels, publiés en exclusivité par nos confrères d’Entertainment Weekly donnent le ton. Exit, les représentations comiques. On y découvre un héros sans extravagance en pleine action, arc à la main. Force est de constater que son tout jeune interprète, Taron Egerton (aperçu dans le dytique formé par Kingsman : Services Secrets et Kingsman : Le Cercle d’Or) s’avère plus que convaincant. Dans un autre visuel, on le voit justement former le personnage de Belle Marianne (Eve Hewson) au tir à l’arc.

Un personnage épique et politisé

Du justicier de la forêt de Sherwood, le cinéaste a voulu conserver son aura épique voire politisée, comme il l’avait expliqué au magazine sur le tournage à Budapest en avril dernier :

Vous ne devenez pas une légende pendant 800 ans si vous volez juste quelques sacs d’argent de riches pour donner aux pauvres. Dans mon esprit, Robin Hood était ce genre de révolutionnaire anarchiste sérieusement militarisé, un penseur de la liberté et un chercheur de vérité. Et plus je m’enfonçais dans l’histoire, plus ça devenait surprenant de voir à quel point c’est pertinent par rapport à ce qu’il se passe dans la société maintenant.

Voilà qui annonce un parti pris intéressant. On pour juger du résultat final dans un peu moins d’un an, le 28 septembre 2018.

Voir aussi

Star Wars IX : Rian Johnson pense que ce Jedi pourrait revenir

On pensait avoir déjà vu le retour de CE Jedi, mais il pourrait revenir en 2019 d’après le réalisateur Rian Johnson.