ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Tenet : Christopher Nolan réagit aux résultats du box-office

Tenet : Christopher Nolan réagit aux résultats du box-office

"Tenet" aura été le rayon de soleil cinématographique de cette triste année, avec une courageuse sortie maintenue par la Warner alors qu'il était possible d'attendre un meilleur contexte (comme le font tous les autres). Christopher Nolan revient sur le bilan financier de son film au box-office.

Tenet : le seul événement de taille en 2020 au cinéma

Quand viendra le moment de faire le bilan de 2020 au niveau de l'actualité cinéma, tout le monde évoquera la sortie de Tenet. Dernière proposition de Christopher Nolan, qui continue d'opérer dans le domaine du blockbuster avec cette envie de nous sortir de notre zone de confort. Tenet ne ressemble à aucun autre film d'action (peut-être à Inception, déjà de lui). Même avec du recul, on a encore du mal à expliquer précisément le scénario. Il présente le Protagoniste (John David Washington), un agent recruté pour s'occuper d'une affaire d'espionnage internationale. Un homme cherche à déclencher une troisième guerre mondiale en se servant d'une arme qui modifie notre approche du temps et qui peut changer à jamais l'histoire de l'Humanité.

On dit ça, mais en même temps, Tenet est beaucoup plus retors et bouscule nos habitudes dans l'approche du récit. C'est casse-tête, trop complexe pour permettre de se détendre pleinement mais le film a le mérite d'être un OVNI dans le genre.

Tenet : Christopher Nolan réagit aux résultats du box-office

Seul Christopher Nolan peut se targuer de mobiliser autant de moyens (financiers et techniques) pour accoucher d'une telle œuvre. Le studio savait que son nom suffirait à attirer du monde dans les salles. En revanche, ce qui n'était pas prévu, c'est qu'une pandémie nous tombe dessus. Après quelques ajustements de la date de sortie pour esquiver le confinement, la Warner a tiré sa cartouche le 26 août, avec l'espoir de relancer l'activité des salles. Une position de sauveur qu'on peut moquer (pourquoi s'obstiner alors qu'il y a un sujet plus grave en ce moment ?) mais qui a fait plaisir aux exploitants - un milieu à la dérive depuis des mois.

Une carrière décevante au box-office qui inquiète Christopher Nolan

Tenet est devenu le crash-test que tout le monde attendait. Un immense succès financier aurait peut-être motivé d'autres distributeurs à envoyer un ou deux films importants à la rentrée. C'est l'inverse qui s'est produit. On a vu au fil des semaines que le box-office était inférieur aux espérances. Le budget de cette production grimpe aux alentours des 200 millions de dollars, somme à laquelle il faut ajouter les frais promotionnels. Les chiffres ne mentent pas : avec 347 millions de dollars à travers le monde, Tenet doit être considéré comme un échec financier - il en faudrait 500 millions pour que Warner rentre dans ses frais.

Tenet : Christopher Nolan réagit aux résultats du box-office

Le metteur en scène est revenu chez le Los Angeles Times sur la réception de son film dans les salles. S'il se montre, à titre personnel, "ravi" des presque 350 millions de dollars, il s'est rendu compte que le studio n'est pas totalement du même avis. C'est ça qui l'inquiète car il craint que les majors "tirent des mauvaises conclusions" après cette sortie, en ne se focalisant pas sur ce qui a "fonctionné" pour ce film. Un comportement qui peut engendrer une frilosité et donner "une excuse" facile au lieu de chercher à repenser le fonctionnement de l'industrie dans l'optique de s'adapter à la crise.

Il dit effectivement vrai, la Warner n'a pas conservé la sortie de Wonder Woman 1984 en septembre. La suite des aventures de l'Amazone a été reportée au 30 décembre, envoyant Dune à 2021. Les autres blockbusters ne prennent aucun risque de leur côté. Mourir peut attendre, Black Widow ou West Side Story se sont trouvés des nouveaux points de chute. Au regard des importantes sommes engagées, ce comportement est tout à fait compréhensible. Ça reste toujours mieux que des sorties sur des plateformes. Mais on ne va pas relancer ce débat houleux.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.