ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Terminator 2 - Le Jugement dernier : découvrez la fin alternative du film

Une catastrophe heureusement évitée

Terminator 2 - Le Jugement dernier : découvrez la fin alternative du film

Sorti en 1991 et réalisé par James Cameron, « Terminator 2 : Le Jugement dernier » est un grand classique de la science-fiction. Mais, avec Arnold Schwarzenegger de retour dans la peau du T-800, la fin du film a failli être totalement différente.

Terminator 2 : énorme classique

Après l'énorme succès du premier film sorti en 1984, James Cameron décide d'offrir à son œuvre culte une suite ambitieuse. En 1991, il rappelle Arnold Schwarzenegger et Linda Hamilton pour un nouveau tour de piste. Le récit prend place simultanément en 2029 et 1995 mais ,cette fois, Schwarzzy est du côté des gentils. Terminator 2 : Le Jugement dernier est un immense triomphe. Autant critique que financier avec plus de 520 millions de dollars de recettes au box-office (pour un budget de 102 millions). En plus de la reconnaissance du public, le long-métrage remporte quatre Oscars techniques largement mérités : Meilleurs effets visuels, Meilleur mixage son, Meilleurs maquillages et coiffures et Meilleur montage son.

Une fin bien différente

Si, dans sa version officielle, Terminator 2 se termine sur la mort des deux Terminator, une conclusion alternative a été tournée. Dans cette fin possible, James Cameron offre un ton radicalement différent. Alors que le dénouement conservé dans le montage final propose des ressorts émotionnels impactants et parfaitement maîtrisés, cette fin alternative plonge davantage dans le happy end insipide. Le cinéaste reprend le décor d'une séquence précédente du film : celle de la vision du jugement dernier, où Skynet parvient à détruire le monde, et notamment un parc d'enfants. Cette fois, il place Linda Hamilton au cœur de la scène. Celle-ci est dans la peau d'une Sarah Connor vieillie, qui raconte l'épilogue de son histoire dans un micro. La protagoniste est dans ce même parc d'enfants et regarde sa descendance jouer innocemment.

T-800 (Arnold Schwarzenneger) - Terminator 2 : Le Jugement dernier
T-800 (Arnold Schwarzenegger) - Terminator 2 : Le Jugement dernier ©Tristar Pictures

30 ans après les événements de son histoire, James Cameron choisit de mettre en scène une héroïne fatiguée, et surtout tourmentée par ses vieux démons. Même si elle a gagné la guerre contre les robots, elle n'a pas encore remporté son combat intérieur. Elle explique également que John Connor est devenu politicien, et aide le monde d'une autre manière que celle des armes. Accompagnée de sa petite-fille, le discours de Sarah Connor est dégoulinant de bons sentiments, et assez moralisateur envers une société autodestructrice. On préfère largement la fin officielle, mais on vous partage quand même cette conclusion alternative :

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.