ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

The Patriot fête ses 20 ans : un blockbuster historique à la gloire de Mel Gibson

The Patriot fête ses 20 ans : un blockbuster historique à la gloire de Mel Gibson

En 2000, après avoir multiplié les succès pendant une décennie, Mel Gibson trouve un nouveau rôle de guerrier meurtri avec « The Patriot : Le chemin de la liberté ». Un blockbuster historique qui prend la guerre indépendance américaine pour toile de fond, et dans lequel les séquences épiques s’enchaînent.

The Patriot : nouvelle guerre pour Mel Gibson

Avant de devenir persona non grata pour ses excès, des accusations de violences conjugales et des déclarations antisémites, Mel Gibson était la superstar hollywoodienne par excellence. Les années 90 constituent l’apogée du succès du comédien et réalisateur, capable de porter une saga lorgnant de plus en plus du côté du divertissement familial avec les troisième et quatrième suites de L’arme fatale, et de diriger un film historique particulièrement ambitieux et récompensé par cinq Oscars tel que Braveheart.

Sorti à l’aube du nouveau millénaire, quelques années avant sa chute, The Patriot permet à l’acteur de retrouver un rôle guerrier qu’il aime interpréter avec une intensité dramatique très appuyée. Dans ce film signé Roland Emmerich et scénarisé par Robert Rodat (Il faut sauver le soldat Ryan), Mel Gibson incarne Benjamin Martin, un colon américain contraint de retourner combattre en 1775 pendant la guerre d’indépendance des États-Unis. Opposé à un conflit avec la Grande-Bretagne, ce veuf et père de sept enfants accepte finalement de devenir colonel d’une milice après le meurtre de l’un de ses fils par un redoutable capitaine britannique (Jason Isaacs). Au côté de son aîné Gabriel (Heath Ledger), Benjamin Martin entraîne des fermiers dans une guérilla, déterminé à se venger.

"The Patriot" : Retour sur le blockbuster historique de Roland Emmerich et porté par Mel Gibson, qui fête ses 20 ans.

Mel Gibson et les combats dans The Patriot

Après avoir tenté de mener l’Écosse vers la liberté, Mel Gibson incarne donc un nouveau chef de guerre dans ce film où les discours héroïques et les combats s’enchaînent sur la partition tonitruante de John Williams. Long-métrage à la gloire de sa tête d’affiche, The Patriot compile les moments de bravoure d’un comédien qui n’a absolument pas rechigné à s’impliquer.

Surnommé le « Fantôme », Benjamin Martin est capable de devenir invisible dans un bois pour décimer un groupe de soldats britanniques. Cavalier aguerri et doué pour remotiver les troupes au galop, drapeau américain en main, le héros est embarqué dans une guerre qui devient la sienne. Un personnage taillé pour un acteur qui a fait des scènes épiques et physiques l’une de ses spécialités. Et sur le tournage de The Patriot, Mel Gibson avait sa petite préférence. Selon le coordinateur des cascades R.A. Rondell, la star ne s’est pas séparée de son tomahawk en caoutchouc pendant des mois. Roland Emmerich avait de son côté déclaré :

Mel a fait beaucoup de combats au corps-à-corps. Il a un vrai don pour cela. Je n’ai jamais vu quelqu’un se mouvoir avec autant d’élégance, de présence. Il sait que chaque moment du combat n’est pas une pose machinale, mais un moment dramatique.

"The Patriot" : Retour sur le blockbuster historique de Roland Emmerich et porté par Mel Gibson, qui fête ses 20 ans.

Des scènes de bataille tournées en une prise

Pour cette première excursion hollywoodienne de la science-fiction, le réalisateur d’Independence Day a bénéficié d’un budget de 110 millions de dollars. Roland Emmerich a pu compter sur des talents comme Deborah Lynn Scott (Retour vers le futur, Avatar), pour la reconstitution d’un conflit qui dura huit ans. La costumière oscarisée pour Titanic avait expliqué à propos de son travail :

Bien entendu, le plus grand défi était les troupes. Chaque uniforme à l’écran a été fabriqué spécialement pour The Patriot. Il y a tellement de détails sur ces vêtements ! De nos jours, on a une chemise, un pantalon alors qu’ils portaient des guêtres, des culottes, des tas d’accessoires.

"The Patriot" : Retour sur le blockbuster historique de Roland Emmerich et porté par Mel Gibson, qui fête ses 20 ans.

Des centaines de figurants et 70 chevaux ont par ailleurs été mis à contribution pour les scènes de bataille. Certaines d’entre elles ont nécessité une maîtrise totale des chorégraphies pour obtenir un enchaînement parfait capté en une seule prise, d’après les propos du coordinateur des cascades R.A. Rondell :

On ne cherchait pas un effet précis, on voulait montrer la brutalité et l’ampleur de la guerre en général. La plupart des scènes sont filmées en une prise. D’abord, les soldats avancent, les explosions démarrent puis ils traversent les nuages de fumée, commencent à courir jusqu’à la charge et le contact avec l’ennemi, en une seule prise.

The Patriot est actuellement à voir ou revoir sur Netflix.

 

 

 

 

 

Voir aussi

Cobweb : une star de The Boys rejoint le film du créateur de Marianne

Cobweb : une star de The Boys rejoint le film du créateur de Marianne

On vous dit tout sur "Cobweb", le nouveau projet horrifique du créateur de "Marianne", qu'un acteur phare de l'excellente série "The Boys" vient de rejoindre.