ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Titanic : cette soirée où James Cameron et son équipe ont fini drogués et à l'hôpital

Titanic : cette soirée où James Cameron et son équipe ont fini drogués et à l'hôpital

"Titanic" a marqué l'histoire du cinéma par son succès sans précédent à sa sortie en 1998. Son tournage a néanmoins failli très mal se passer après une soirée marquée par l'absorption inopinée de psychotropes.

Titanic : la partie immergée du cinéma

Titanic est un monstre cinématographique. Un de ces projets  que l'on peut qualifier de titan(ic)esque. Un budget initial de $100 millions qui termine à plus de 200. La reproduction quasiment grandeur nature du bateau d'origine dans le plus grand bassin aquatique du monde. Un échec annoncé parce que "Qui s'intéresse encore à ce bateau et à son histoire dont on connait tous la fin et qui ira voir un film qui dure plus de 3h ?".

Et puis le film sort en janvier 1998, et le grand chamboulement commence. Les spectateurs deviennent fou de cette histoire d'amour, vont le voir 10 fois en salle et Leonardo DiCaprio, déjà remarqué l'année d'avant dans Roméo + Juliette, devient une superstar à 24 ans. James Cameron, lui, rigole dans sa fine barbe, regardant avec délectation les recettes dépasser les 2 milliards au box-office mondial et contemplant les 11 Oscars que remporte le long-métrage, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. Le vrai roi du monde, c'est bien lui ! Histoire de, et pour les retardataires, on vous rappelle vite fait de quoi parle film.

Nous sommes donc le 10 avril 1912 quand le Titanic, un navire de grand luxe, quitte Southampton en Angleterre pour son voyage inaugural vers New York. A son bord, nous trouvons d'un côté les gens riches dont font partie Rose (Kate Winslet), sa mère (Kathy Bates), et son fiancé (Billy Zane). De l'autre, ceux moins nantis qui sont entassés dans la cale. Parmi eux, le jeune et fougueux Jack Dawson (Leonardo DiCaprio), qui a gagné son billet au poker. Un coup de chance pour lui puisqu'il va rencontrer sur le bateau la jolie Rose et la sauver alors qu'elle hésite à mettre fin à ses jours.

Derrière, c'est le coup de foudre magistrale malgré la différence sociale. Le film raconte leur histoire d'amour romancée et fictionnelle mélangée à celle bien réelle de ce naufrage qui a marqué l'histoire.

Titanic

Une soirée de tournage a failli, elle aussi, finir en accident général !

Soupe opéra

Le 10 avril 1912 a donc marqué l'histoire des catastrophes maritimes, mais ce fut le cas également de ce 8 août 1996 de sinistre mémoire gastronomique. L'équipe de tournage vient de boucler sa dernière semaine au Canada et se prépare à partir à Mexico où l'attend la reproduction du Titanic. Minuit approche, l'humeur est à la fête autour de la table du dîner. James Cameron lève son verre à la fin de cette première partie de tournage et à celle qui va venir.

Titanic

Le buffet est prêt et une soixantaine de personnes se jettent sur la soupe de poissons. Un petit quart d'heure plus tard, certaines personnes commencent à se comporter un peu étrangement. Certaines rigolent à gorge déployée, d'autres pleurent sans pouvoir s'arrêter, et, comble de la soirée gâchée, beaucoup vomissent. Bill Paxton se sent anxieux, a du mal à respirer. Même chose pour James Cameron qui, de peur d'être empoisonné, fait ressortir quelques aliments de son corps par voie buccale dans les toilettes. A son retour du lieu cloisonné, il trouve le plateau aussi vide que son estomac !

Les malades se sont en effet tous dirigés vers l'hôpital le plus proche. Le docteur qui les reçoit se retrouve face à une foule incontrôlable qui a l'air d'avoir pris des produits pas très légaux. Le personnel de l'établissement soigne toutefois les malades et des analyses sont faites. On trouve alors des traces de phencyclidine, plus communément connue sous l'acronyme PCP, une drogue hallucinogène et anesthésiante. Qui fut à l'origine de cette présence psychotrope dans la nourriture ? Plus de 20 ans après, le mystère reste entier. Une chose est sûre : tout le monde était présent sur le plateau de tournage le lendemain. Le Titanic n'attend pas !

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.