ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK
Top des meilleurs films de Brad Pitt

Brad Pitt est sans conteste l'un des acteurs les plus célèbres du monde. Physique ravageur, vie-privée ultra médiatisée, rôles iconiques... Le comédien a toujours beaucoup fait parler. Retour sur des films témoignant d'une carrière aussi éclectique que réussie.

Et au milieu coule une rivière – 1993

Ce film bouleversant conte l’histoire de deux frères, Norman et Paul Maclean, élevés au début du siècle sous le signe de la religion presbytérienne et de la pêche à la mouche. Ces deux disciplines d'une égale rigueur vont façonner leur vision du monde…

Robert Redford a eu bien du mal à porter à l’écran cette nouvelle semi-autobiographique de Norman Maclean. Après des années d’acharnement, l’auteur a consenti à le voir adapter son oeuvre, non sans avoir négocié un droit de regard sur le scénario.

Pour l’anecdote, Brad Pitt s’est entraîné à la pêche à la mouche en amont du tournage. Durant quatre semaines, il pratiqua la discipline à un endroit pour le moins surprenant. L’acteur se trouvait à Los Angeles, sans rivières alentour. Qu’à cela ne tienne, il pratiqua la discipline du haut d’un immeuble !

Entretien avec un vampire – 1994

Ce film culte de Neil Jordan nous plonge comme son nom l'indique dans le monde de buveurs de sang.
Dans les années 1990, à San Francisco, un jeune journaliste répondant au nom de Malloy (Tom Cruise) s'entretient avec Louis de Pointe du Lac (Pitt). Ce dernier, un bel homme au teint blafard, lui fait de surprenantes confidences. Si bien que Malloy, subjugué par son charisme, lui demande de l'introduire dans son monde, celui des vampires.

Encore peu connu à l'époque, Pitt est salué pour sa prestation, mais pas par tout le monde. En effet, Cruise et lui ont reçu le Razzie Award du pire couple à l'écran. L'acteur s'est toutefois pleinement investi dans son rôle, passant tout le tournage cloîtré dans une demeure londonienne.

Seven – 1996

Ce long-métrage du talentueux David Fincher (Gone Girl, Millenium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes) a défrayé la chronique. Thriller glauque au possible, perturbant de bout en bout, il permet à Brad Pitt de laisser voir tout son talent dans le rôle d'un jeune inspecteur insolent.

L’histoire commence lorsqu'un vieux policier désabusé appelé Somerset (Morgan Freeman) tombe sur un crime hors du commun à seulement sept jours de son départ à la retraite. Le meurtrier, John Doe, a décidé de nettoyer la société en commettant sept meurtres. Sept meurtres fondés sur les péchés capitaux : la gourmandise, l'avarice, la paresse, l'orgueil, la luxure, l'envie et la colère.

Ce long-métrage du talentueux David Fincher (Gone Girl, Millenium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes) a défrayé la chronique. Thriller glauque au possible, perturbant de bout en bout, il permet à Brad Pitt de laisser voir tout son talent dans le rôle d'un jeune inspecteur insolent.

Si vous ne l'aviez pas remarqué, Brad Pitt arbore un large pansement au bras durant une bonne partie du film. Blessure consécutive à un accident occasionné lors d'une course-poursuite avec le serial-killer... Mais cette lésion était bien réelle : le comédien s'est vraiment cassé le bras pendant le tournage de la scène. Après concertation, il a été décidé d'inclure ce handicap physique dans le scénario, adaptant la fiction à la réalité.

Fight Club - 1999

Le narrateur (Edward Norton), un homme banal et seul cherche un sens à la vie. C'est pourquoi il va devenir membre du Fight Club, un lieu clandestin où il va pouvoir retrouver sa virilité, l'échange et la communication. Ce club est dirigé par Tyler Durden, une sorte d'anarchiste, mi-gourou mi-philosophe...

Si les critiques ne furent pas tendres à la sortie du long-métrage dans les salles obscures, le film est désormais considéré comme une œuvre culte. Son succès est largement dû à l’interprétation habitée du duo Pitt/Norton. Pour les besoins du film, tous deux se sont mis à la boxe, au Taekwondo et à la lutte. Les deux comédiens ont aussi étudié pendant de longues heures les combats d'UFC (Ultimate Fighting Championship). Et Brad Pitt a poussé la vraisemblance encore plus loin en demandant à son dentiste de casser en partie l’une de ses dents de devant.

Snatch – 2000

A l’aube du nouveau millénaire, Guy Ritchie sort un film qui ne tarde pas à devenir iconique. La prestation de Pitt est assez incroyable dans ce thriller effréné et drolatique. S’y entremêlent deux intrigues différentes. L'une autour d'un diamant dérobé que différentes personnes cherchent à récupérer, l'autre autour d'un petit organisateur de combats clandestins qui a quelques soucis avec un baron de la pègre londonienne.

Brad Pitt incarne Mickey O'Neil, un gangster gitan appartenant à une communauté nomade irlandaise. Son accent improbable et sa gouaille inégalée ont fait mouche auprès des spectateurs. A l’époque, il se confiait d’ailleurs sur le plateau de Jay Leno.

Honnêtement, je ne saurais pas vraiment définir cet accent  J'avais déjà joué un accent irlandais par le passé, un accent nord-irlandais par ailleurs. Il faut commencer par la mélodie, cela monte peu à peu. Tout cela est très lyrique en fait.

Ocean's – 2003

Dans la trilogie de Steven Soderbergh, Brad Pitt joue Rusty, membre d'un gang de cambrioleurs talentueux et insolents qui donnent respectivement du fil à retordre à Andy Garcia, Catherine Zeta-Jones, Vincent Cassel et Al Pacino.

Le casting cinq étoiles et l'humour de la saga ont contribué à sa popularité. Il se raconte d'ailleurs que les blagues allaient bon train sur le tournage entre les acteurs principaux, amis à la ville comme à l'écran.

Troie – 2004

Wolfgang Petersen adapte le récit d'Homère dans ce péplum démesuré. Pitt campe Achille, réputé pour être le plus grand guerrier de son époque. Arrogant, insoumis et soi-disant invincible, celui-ci est en perpétuelle quête d'une gloire éternelle. L'intrigue se déroule dans la Grèce antique quand survient l'enlèvement d'Hélène (Diane Kruger), reine de Sparte, par Paris, prince de Troie. L'honneur familial étant en jeu, Agamemnon (Brian Cox), frère de Ménélas (l'époux d'Hélène) et roi puissant, réunit alors toutes les armées grecques afin de faire sortir Hélène de Troie.

Brad Pitt est une nouvelle fois rentré dans la peau de son personnage, à tel point qu'il s'est blessé pendant une scène de combat au niveau du talon. A noter que l'acteur n'a pas vraiment apprécié cette expérience de tournage, comme il l'a expliqué plus tard.

Je ne pouvais pas quitter le set en plein milieu. Ça me rendait fou. (...) Ce n'est pas une insulte pour Wolfgang Petersen. "Le Bateau" est l'un des plus grands films de l'histoire. Mais d'une certaine manière, "Troie" est devenu une sorte de produit commercial.

L'Etrange histoire de Benjamin Button – 2009

"Curieux destin que le mien..." Voilà comment commence l'histoire de Benjamin Button, l'homme qui naquit à 80 ans et vécut sa vie à l'envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps.

Brad Pitt a été nommé aux Oscar pour ce rôle complexe. Un problème s'est tout de même vite posé au niveau du maquillage de l'acteur. Il a même été envisagé d'inclure Robert Redford au projet pour incarner Button âgé. Petite anecdote : l'une de ses filles, Shiloh Jolie-Pitt, apparaît dans le long-métrage. Seulement âgée de dix mois, elle apparaît à l'écran en tant que fille du personnage principal et Daisy.

Inglourious Basterds – 2009

Brad Pitt porte ce long-métrage que beaucoup considèrent comme l'un des meilleurs de Tarantino. Une réécriture historique corrosive qui nous renvoie à l'époque de la Seconde Guerre mondiale. Pitt joue le rôle du lieutenant Aldo Raine, qui forme un groupe de soldats juifs-américains pour mener des actions punitives particulièrement sanglantes contre les nazis. "Les bâtards", voilà leur nom. Mais leur histoire ne tarde pas à s'entremêler avec celles d'autres survivants désireux de revanche...

Brad Pitt est tout bonnement hilarant dans ce rôle insolent et décomplexé : magistral face à Christoph Waltz (oscarisé pour son rôle de SS), la performance de Pitt vaut le détour. Tarantino a d'ailleurs évoqué un lien entre le lieutenant Aldo Raine et le personnage de Floyd dans True Romance  de Tony Scott (dont il a signé le scénario). Ainsi, le chasseur de nazis serait l'arrière-grand-père du junkie. D'autant plus amusant quand on sait que les deux personnages sont tous deux interprétés par Brad Pitt !

Le Stratège - 2011

Dans ce film de Bennett Miller (Foxcatcher), Brad Pitt campe Billy Beane, un ancien joueur de baseball qui, à défaut d’avoir réussi sur le terrain, décide de tenter sa chance en dirigeant une équipe comme nul autre ne l’avait fait auparavant.

Pour le film l'acteur a rencontré Billy Beane dans le but de récolter ses précieux conseils. Et Le Stratège a valu au comédien une énième nomination à l'Oscar du meilleur acteur.

Once Upon a Time... in Hollywood – 2019

Pour son rôle dans le film de Tarantino, Pitt a enfin collaboré avec Leonardo Di Caprio. Il joue dedans la doublure de la star de télévision Rick Dalton (Di Caprio). Les deux compères poursuivent leur (fragile ?) carrière au sein d’une industrie qu’ils ne reconnaissent plus dans le Hollywood de 1969…

Pitt et Di Caprio ont eu le privilège de consulter l’unique version du scénario de Once Upon a Time, uniquement dans la demeure du réalisateur. Après la fuite de son dernier script en date, celui du western The Hateful Eight, le cinéaste avait pris les mesures qui s’imposent. Et pour ce film Brad Pitt a remporté l’Oscar du meilleur second rôle.

 

 

 

 

 

Voir aussi

Monster Hunter : Sony vient de dévoiler le synopsis du film

Monster Hunter : Sony vient de dévoiler le synopsis du film

L'adaptation cinématographique de « Monster Hunter », célèbre jeu vidéo, se précise enfin. Sony vient de partager un synopsis qui apporte davantage de détails à l'intrigue du film de Paul W.S. Anderson.