Top Gun Maverick : ces détails qui révèlent l'identité de l'ennemi

Un mystère éclairci

Top Gun Maverick : ces détails qui révèlent l'identité de l'ennemi

Dans "Top Gun : Maverick", Maverick et ses jeunes pilotes doivent détruire un site militaire d'une puissance ennemie. Une puissance ennemie mystérieuse, qui n'est pas nommée, mais que certains éléments du film peuvent aider à deviner...

Un ennemi sans visage

Dans Top Gun : Maverick, Maverick (Tom Cruise) et ses jeunes équipiers ont pour mission la destruction d'un site militaire clandestin, caché quelque part dans une chaîne montagneuse. On sait que ce site est protégé par des batteries de missiles sol-air, des chasseurs de "cinquième génération" Soukhoï SU-57 de fabrication russe et quelques F-14 Tomcat, iconique chasseur américain et star du premier Top Gun.

Le pays dans lequel se trouve ce site militaire n'est pas identifié, seulement caractérisé par le terme "État voyou", qualification d'un pays qui ne se soumet pas aux lois internationales, voire s'associe à des organisations terroristes. Pas de noms, pas de visages, seulement des pilotes ennemis anonymes donc, dont il va falloir pour Maverick et ses pilotes se défaire.

Top Gun : Maverick
Top Gun : Maverick ©Paramount Pictures

Il y a deux raisons pour lesquelles l'identité des bad guys n'est pas dévoilée. La première tient au fait que la mission en elle-même est secondaire dans Top Gun : Maverick. Si c'est bien l'objectif de la formation des pilotes, cette mission de bombardement est un prétexte pour montrer l'entraînement sur la base Top Gun et les vols dirigés par le héros du film.

La seconde raison a elle quelque chose de politique. En effet, à la différence de Top Gun, sorti en 1986 et donc pendant des années de Guerre froide qui désignaient naturellement l'URSS comme principal antagoniste, Top Gun : Maverick sort dans un monde globalisé où il n'est pas évident dans une fiction réaliste de décréter que tel ou tel pays a la bonne tête du méchant. Cependant, étant donné que les "bons" dans Top Gun : Maverick sont des militaires de l'armée américaine, l'ennemi est logiquement une entité étatique, avec ses forces armées. Et malgré le mystère qui plane sur ces forces, deux indices pointent fortement vers un certain pays.

La clé : le F-14 Tomcat

Premier indice. Le site visé par les pilotes de la Navy dans Top Gun : Maverick est un site clandestin et souterrain d'enrichissement d'uranium à usage militaire. Sous-entendu que cette activité est illégale, cela exclut donc les puissances nucléaires "officielles" : les États-Unis, la France, la Russie, le Royaume-Uni, la Chine, l'Inde, le Pakistan, Israël (force nucléaire non-déclarée) et la Corée du Nord.

Si l'on peut concevoir qu'aux yeux des États-Unis une menace nucléaire pourrait émaner de la Russie, du Pakistan ou de la Corée du Nord, le fait que ces pays soient souverains et aient des programmes nucléaires déclarés empêche en théorie les États-Unis d'intervenir de manière légale sur leur territoire. Il faut donc regarder vers les pays soupçonnés de développer un programme nucléaire militaire non-déclaré, au premier rang desquels : l'Iran. Un premier indice qui restreint le spectre des antagonistes possibles, sans être suffisant. Mais le film contient un autre élément qui est un indice majeur.

Top Gun
Top Gun ©Paramount Pictures

Durant la mission de bombardement, alors qu'ils tentent d'échapper aux SU-57 ennemis, Maverick et Rooster sont abattus. Étant parvenus à s'éjecter, ils se retrouvent près de la base qui accueille les avions ennemis, dont quelques F-14 Tomcat. Maverick ayant construit sa légende sur cet appareil, il va en dérober un avec Rooster et s'échapper de la zone. Et ce point précisément semble désigner l'Iran. Pourquoi ? La réponse est un fait historique : hormis les États-Unis, seul l'Iran a à disposition des F-14 Tomcat, 79 exemplaires livrés par les États-Unis dans les années 70, dont 26 étaient toujours en service en 2021.

Si le bénéfice du doute l'emporte de toutes les manières dans cette fiction qu'est Top Gun : Maverick, ces indices, l'enrichissement d'uranium et la présence de F-14 Tomcat lui laisse tout de même peu de place...

 

Voir aussi

The Flash : vers une annulation du film avec Ezra Miller ?

The Flash : vers une annulation du film avec Ezra Miller ?

Depuis sa fusion avec Discovery, la Warner fait le ménage dans son organigramme ainsi que dans son planning de sortie de films. Dans ce capharnaüm, "Batgirl" en a tristement fait les frais en étant annulé à la surprise générale. "The Flash" pourrait-il connaître le même sort ?