Un troisième film 300 a été rejeté par Warner Bros

Une idée intéressante mais lointaine des deux premiers films

Un troisième film 300 a été rejeté par Warner Bros

Initialement, Zack Snyder voulait produire un troisième opus de sa saga « 300 ». Alors qu'il avait travaillé un scénario pendant le confinement, le studio Warner Bros a refusé sa proposition et a préféré enterrer la licence.

300 : film culte !

En 2006, le réalisateur Zack Snyder frappe un grand coup et bouscule les codes hollywoodiens avec 300. C'est avec ce deuxième long-métrage que le cinéaste se fait définitivement connaître du grand public. Il engage Gérard Butler pour incarner le puissant Leonidas dans sa lutte contre Xerxès. Adapté du roman graphique de Frank Miller, le film reçoit un accueil populaire impressionnant. Les spectateurs sont séduits par la proposition radicale de Zack Snyder qui, avec ce film, pose les bases de son cinéma : une approche très visuelle, composée de ralentis esthétiques impressionnants. 300 s'avère être un grand succès au box-office. Pour un budget de 65 millions de dollars, il en rapporte plus de 456 millions.

300
300 ©Warner Bros Studios

Pourtant, il faut attendre 2014 pour que la Warner se lance dans la production d'une suite. Si Zack Snyder revient à l'écriture du scénario, il laisse sa place de réalisateur à Noam Murro. Malheureusement, le film reçoit un accueil critique glacial, et n'atteint pas l'engouement suscité par le premier opus. Et ce malgré la présence d'Eva Green au casting. Côté box-office, 300 : La Naissance d'un Empire rapporte plus de 337 millions de dollars pour un budget de 110 millions. Un score assez décevant pour Warner Bros, qui a enterré tout espoir de suite.

Zack Snyder voulait offrir un troisième opus

Zack Snyder a récemment révélé qu'il avait écrit le scénario d'un troisième film 300. Lors d'une interview avec le podcast The Fourth Wall, le cinéaste a confirmé qu'il avait écrit l'histoire du troisième film 300. Cependant, il a imaginé une intrigue trop différente des deux précédents volets, ce qui a refroidi les dirigeants de chez Warner. Le réalisateur a ainsi indiqué que l'histoire de ce troisième film aurait porté sur la relation entre Alexandre le Grand et son partenaire Héphaistion. Une intrigue déjà explorée dans le film Alexandre d'Oliver Stone. Voici les propos de Zack Snyder :

Pendant la pandémie, j'ai eu un accord avec Warner Bros, et j'ai écrit ce qui allait être essentiellement le dernier chapitre de 300. Mais quand je me suis posé pour l'écrire, j'ai en fait imaginé un film très différent. J'écrivais ce truc à propos d'Alexandre le Grand, qui s'est transformé en un film sur la relation entre Hephaestion et Alexandre. Il s'est avéré être une histoire d'amour. Donc ça ne cadrait vraiment pas avec les deux autres films.

300 : La Naissance d'un Empire
300 : La Naissance d'un Empire ©Warner Bros Studios

Les deux premiers films se sont plongés dans les guerres médiques agrémentées d'éléments fictifs basés sur le roman graphique de Frank Miller. Les deux longs-métrages ont ainsi mis en scène deux guerriers emblématiques de l'époque, qui ont participé tous deux aux guerres médiques. Cependant, l'histoire d'Alexandre le Grand parle d'une époque totalement différente, distante d'au moins un siècle. C'est peut-être pour cette raison que Warner Bros a refusé le projet. Cependant Zack Snyder a ajouté ceci pour défendre son idée :

C'était vraiment super. C'est une belle histoire d'amour, vraiment, avec la guerre en fond. J'adorerais le faire, mais Warner a dit non... Vous savez, ils ne m'aiment pas beaucoup. C'est comme ça...

Zack Snyder a également précisé au podcast le titre provisoire de son projet : 300 – Blood and Ashes. Pour le coup, c'est assez simple de comprendre Warner. Ce troisième film n'a plus rien à voir avec les deux précédents, le titre demeurant la seule connexion. Peut-être que le réalisateur avait en tête de lancer une licence beaucoup plus large qui se serait concentrée sur les grandes batailles de l'ère humaine, avec comme titre commun : 300. Malheureusement pour les fans des deux premiers films, ce projet n'est clairement pas d'actualité.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.