Venom 2 : tous les secrets de la bande-annonce

Une somme de clins d’oeil et de références

Venom 2 : tous les secrets de la bande-annonce

Sony a dévoilé la première bande-annonce de "Venom : Let There Be Carnage" et vient donc de nous présenter le nouvel ennemi d'Eddie Brock. Un aperçu qui contient des informations et des références. Retour sur tout ce qu'il fallait retenir.

Venom est de retour

La première bande-annonce de Venom : Let There Be Carnage a été dévoilée par Sony ce lundi 10 mai 2021. La suite au succès commercial de 2018 (856 millions de dollars au box-office mondial) sera cette fois réalisée par Andy SerkisTom Hardy reprendra évidemment son rôle d'Eddie Brock et il trouvera un adversaire de taille sur sa route. À savoir l'intenable Carnage incarné par Woody Harrelson. Un méchant qui s'est justement présenté dans la bande-annonce. Si l'on reste encore dubitatif sur cette suite à cause de la qualité du premier film, il y a des choses à retenir de ce premier aperçu qui s'étend sur plus de 2 minutes.

Une apparition de Stan Lee

Venom : Let There Be Carnage
Eddie Brock (Tom Hardy) - Venom : Let There Be Carnage ©Sony Pictures

Le grand Stan Lee n'est plus de ce monde mais les films liés aux comics Marvel peuvent continuer de lui rendre hommage. Une référence à ce génie s'est glissée dans la bande-annonce, lors d'un plan avec Eddie de dos dans le magasin de Mrs. Chen. Sur la droite du plan, vous pouvez apercevoir une couverture d'un magazine sur laquelle est affichée la tête de Stan Lee.

Un autre hôte du symbiote révélé ?

Venom : Let There Be Carnage
Mulligan (Stephen Graham) - Venom : Let There Be Carnage ©Sony Pictures

Plusieurs plans de la bande-annonce s'attardent sur un personnage inconnu incarné par Stephen Graham. Sur l'un d'eux, Venom est derrière lui en train de l'attaquer. On se demande évidemment pour quelle raison mais l'information à retenir est l'identité de cet homme. Lors d'une interview pour IGN, Andy Serkis a révélé qu'il s'appelait Mulligan. Un nom qui fait référence à Patrick Mulligan dans les comics. Il est le premier hôte du symbiote Toxin et un adversaire de Carnage. Va-t-il s'allier avec Venom pour vaincre Cletus ? Ce plan ne le laisse pas penser mais le film a des chances de présenter un troisième personnage capable de se transformer.

Shriek est introduite

Venom : Let There Be Carnage
Shriek (Naomie Harris) - Venom : Let There Be Carnage ©Sony Pictures

Si Carnage a polarisé l'attention, une autre méchante a été introduite dans ces premières images. On a pu découvrir Naomie Harris en Shriek, dans sa cellule à l'asile Ravencroft. Dans les comics, elle s'associe avec Carnage à la suite d'une évasion. Un passage qui a l'air d'être dans le film puisqu'on retrouve des plans qui montrent l'établissement en état d'alerte. Le plan où elle crie dans sa cellule est un avant-goût de ses puissants pouvoirs. Elle n'est pas l'hôte d'un symbiote mais peut manier les ondes sonores à sa guise, ce qui lui permet d'attaquer ses adversaires, de se défendre et même de léviter.

Une référence à la trilogie de Sam Raimi

Venom : Let There Be Carnage
Mulligan (Stephen Graham) - Venom : Let There Be Carnage ©Sony Pictures

Un autre moment avec Mulligan met en évidence deux références. Sur le journal qu'il tient, on retrouve exactement le même logo du Daily Bugle que dans la trilogie Spider-Man de Sam Raimi.

Dans la continuité, Graham s'énerve et nous permet de voir une page à l'intérieur du journal. C'est là qu'on pense pouvoir lire une partie du mot "Avengers" en gros titre. Si c'est effectivement de ça qu'il est question, on tient là un énorme indice quant à la possibilité d'un univers partagé avec les autres films Marvel. Néanmoins, attention à ne pas s'imaginer des ponts trop évidents entre le MCU et le Sony Pictures Universe of Marvel Characters. Toujours chez IGN, Andy Serkis a précisé que Venom évolue dans son propre monde et n'est pas au courant qu'il existe d'autres personnages des comics. Jusqu'à quand ?

Venom : Let There Be Carnage
Mulligan (Stephen Graham) - Venom : Let There Be Carnage ©Sony Pictures

Une affiche en référence à une couverture de comics

En plus de la bande-annonce, Sony a révélé une affiche qui a tapé dans l'œil des fans. Pour ceux qui ne connaissent pas les comics Venom, elle n'a pas la même dimension symbolique. Il s'agit d'une référence à la cover The Nativity partie 2, avec un Eddie montré du point de vue de l'intérieur de la bouche de Carnage.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.