Venom : Josh Trank avait proposé un film classé R refusé par Sony

Venom : Josh Trank avait proposé un film classé R refusé par Sony

Le cinéaste Josh Trank a révélé qu'il avait présenté un projet de film Venom classé R à Sony Pictures. Malheureusement pour les fans de comics, le projet a catégoriquement été refusé par le studio...

En 2012, le jeune cinéaste Josh Trank se fait un nom en réalisant Chronicle. Un film de super-héros pas comme les autres qui reçoit des critiques largement positives et rapporte plus de 126 millions de dollars de recettes au box-office pour un budget de 12 millions. Une réussite totale qui, forcément, a ouvert des portes au réalisateur. Et parmi toutes les possibilités, Josh Trank est allé se casser les dents sur Les 4 Fantastiques.

Mais au début des années 2010, Sony cherchait à produire un film exclusivement centré sur Venom. Dans le paysage super-héroïque dominé par Marvel Studios, et l'absence de film centré sur les super-vilains, difficile de mener à terme un projet comme celui-ci. Pourtant, le réalisateur Josh Trank a bien proposé à Sony un script de Venom. Lequel a tout simplement été refusé par le studio...

Pas de Venom classé R

Lors d'un grand entretien avec Polygon, Josh Trank a expliqué qu'il avait présenté à Sony un film Venom, classé R (interdit aux -17 ans aux USA), dans la lignée de The Mask. Avec Rob Siegel, ils ont préparé pendant deux semaines un traitement pour le film et un début de scénario. Ils ont présenté le projet au producteur de The Amazing Spider-Man, Matt Tolmach, qui a tout simplement détesté. Voici comment Josh Trank se remémore sa rencontre avec le producteur :

Je n'aimais pas la façon dont Matt Tolmach s'en prenait à moi dans cette situation. Il était très autoritaire. Si vous n'aimez pas ce que je fais, et que vous me dites quoi faire, désolé mais j'ai d'autres choses à faire.

Josh Trank a proposé un film Venom classé R que Sony a refusé

D'autres choses à faire ? Comme s'enfermer dans le reboot de Les 4 Fantastiques dans lequel le cinéaste n'a eu aucune liberté créative et a simplement fait ce que la 20th Century Fox voulait. Dure ironie du sort.

En tout cas, encore une fois, on regrette que Sony ne veuille pas faire un film Venom classé R. C'est par cette approche qu'une bonne adaptation de Venom peut se faire. Parce que la version de 2018 rencontrait les mêmes problèmes. Le choix de Sony de classer Venom en PG-13 (interdit aux -13 ans aux USA) est une hérésie incompréhensible qui explique en partie les critiques désastreuses.

Néanmoins Venom : Let There be Carnage est d'ailleurs attendu le 23 juin 2021. Le film est réalisé par Andy Serkis qui prend la suite de Ruben Fleischer, metteur en scène du premier film. Tom Hardy et Michelle Williams sont de retour dans leur rôle respectif tandis que Woody Harrelson campera l'antagoniste Carnage. On ne sait pas encore si le film sera enfin classé R ou si le studio va encore faire l'erreur d'une classification PG-13.

 

Voir aussi

Split : M. Night Shyamalan n'était pas du tout sûr de pouvoir lier le film à Incassable

Split : M. Night Shyamalan n'était pas du tout sûr de pouvoir lier le film à Incassable

Avec "Split", M. Night Shyamalan fait le pont entre deux autres de ses films : "Incassable" et "Glass". Une trilogie qui a bien failli ne jamais voir le jour, puisque le cinéaste n'était pas sûr de pouvoir inclure la fin du thriller avec James McAvoy...