Vice-Versa : ces séquences ont été modifiées d'un pays à l'autre

Des ajustements pour coller aux différentes cultures

Vice-Versa : ces séquences ont été modifiées d'un pays à l'autre

En 2015, le studio Pixar propose une toute nouvelle création : « Vice-Versa ». Une œuvre inédite qui n'est pas issue d'une saga, qui se concentre sur les émotions d'une petite fille. Dans sa tête évoluent cinq émotions majeures : joie, colère, tristesse, peur et dégoût. Mais saviez-vous que le long-métrage est un peu différent d'un pays à l'autre ?

Vice-Versa : un petit classique chez Pixar

Réalisé par Pete Docter et Ronnie del Carmen, le superbe long-métrage Vice-Versa a fait plaisir aux fans du studio Pixar. Sorti en 2015, le film se concentre sur les émotions d'une petite fille de 11 ans : Riley. Les scénaristes Pete Docter et Meg LeFauve créent tout un univers de rêves et d'émotions dans l'esprit de leur jeune protagoniste. Les spectateurs font alors la rencontre de cinq émotions principales : joie, colère, tristesse, peur et dégoût. Ces cinq mousquetaires gèrent l'esprit fragile de la jeune enfant.

Vice-Versa
Vice-Versa ©Pixar Animation Studios

Comme la grande majorité des productions Pixar, Vice-Versa a reçu des retours dithyrambiques. Le long-métrage a été nommé à deux reprises aux Oscars et est évidemment reparti avec la statuette du Meilleur film d'animation. Au box-office, l’œuvre a été un énorme succès. Elle a rapporté plus de 858 millions de dollars de recettes dans le monde (pour un budget de 175 millions).

Des séquences qui changent d'un pays à l'autre

Peut-être certains d'entre vous l'auront remarqué. Si, bien sûr, vous avez regardé plusieurs versions du long-métrage. En effet, en fonction du pays dans lequel Vice-Versa était distribué, certaines séquences ont été modifiées. Par exemple, la séquence où Riley exprime son dégoût vis-à-vis des brocolis n'est pas la même au Japon. En effet, si les États-Unis mettent les brocolis en avant, le Japon a décidé de changer de légume. Dans la version japonaise du film de Pete Doctor, Riley refuse toujours de manger ses légumes, mais les brocolis ont été remplacés par des poivrons verts. Un échange qui s'explique par les goûts culinaires des Japonais. En effet, sur l'île asiatique, les brocolis sont extrêmement populaires, et ne sont pas symbole de pression parentale, tandis que les poivrons expriment davantage le dégoût.

Autre exemple, cette fois avec le sport. Dans une autre scène, la mère de Riley tente de communiquer avec son époux. Mais les émotions de ce dernier sont en train de regarder un match de hockey. En tout cas dans les versions américaine et canadienne du film. Parce que dans les versions internationales, le match de hockey est remplacé par un match de football, sport beaucoup plus populaire dans le reste du monde.

Vice-Versa
Vice-Versa ©Pixar Animation Studios

Une manière pour le studio Pixar de ne blesser personne et de ménager les différentes cultures de leurs spectateurs. Y compris dans les traditions culinaires et sportives. Ces changements d'une version à l'autre ne sont pas inédits. Pixar l'avait d'ailleurs déjà fait avec Toy Story 2, où le discours de Buzz avant de partir à la recherche de Woody n'est pas le même entre les Etats-Unis et le reste du monde. Le drapeau américain est en effet troqué pour un globe et des feux d'artifices. Un procédé qui n'est pas réservé à Pixar puisque dans Captain America : Le Soldat de l'Hiver, la liste de Steve Rogers des choses à découvrir et rattraper est différente en fonction des nations.

 

Voir aussi

Incassable : qu'est devenu le projet

Incassable : qu'est devenu le projet "Incassable 2" ?

En 2000, juste après « Sixième Sens », M. Night Shyamalan réalise un autre de ses grands classiques avec « Incassable ». Avant que « Split » ne vienne au monde, le réalisateur voulait mettre en scène « Incassable 2 ». Voici ce qu'est devenu le projet.