MENU
Accueil > News > News Cinéma > Vita & Virginia : la vraie histoire derrière le film
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Vita & Virginia : la vraie histoire derrière le film

Cette semaine sort dans les salles « Vita & Virginia », un drame romantique racontant la liaison de Virginia Woolf avec Vita Sackville-West au début des années 1920. Deux auteures en avance sur leur temps et à qui la réalisatrice Chanya Button a voulu rendre hommage. Dans le film, c’est respectivement Elizabeth Debicki et Gemma Arterton qui les interprètent. Mais qui étaient-elles ?

Virginia Woolf est née en 1882 à Londres et a grandi dans un milieu culturel grâce à ses parents, Sir Leslie Stephen et Julia Stephen Duckworth. C’est ainsi qu’elle découvre très tôt des classiques de la littérature. Après la mort de sa mère en 1895 et de son père en 1904, elle fonde avec ses frères et sœurs et des amis le Bloomsbury Group, un cercle d’intellectuels qui partage une vision moderne des arts, du féminisme et de la sexualité. C’est ainsi qu’elle fera la rencontre de Leonard Woolf, qu’elle épouse en 1912, et avec qui elle fonde la maison d’édition Hogarth Press en 1917.

Des figures importantes pour le féminisme et la communauté homosexuelle

Bien qu’on soit encore au début du XXe siècle, les mœurs commencent (très doucement) à évoluer. En atteste l’ouverture du premier bar gay de Londres en 1912. Malgré cela, la Chambre des Communes rédige en 1921 un projet de loi visant à criminaliser les « conduites sexuelles coupables d’outrage à la pudeur » entre femmes, mais qui sera rejeté par la Chambre des Lords. De son côté, Virginia Woolf s’affirme comme bisexuelle. Et au début des années 1920, elle rencontre et entame une liaison avec Vita Sackville-West, qui lui inspirera son sixième ouvrage, le roman Orlando.

Cette dernière est née en 1892 dans le Kent. Elle aussi se marie, en 1913, avec Harold Nicolson, un diplomate membre du Parlement. Très ouverts sur leur mariage, ils vivent tous deux des liaisons homosexuelles tout en restant extrêmement proches l’un de l’autre. Côté littérature, Vita se positionne également en traitant dès 1932 de l’homosexualité féminine dans Family History. Enfin, si Vita vivra jusqu’à 70 ans, Virginia, elle, se suicide en 1941 à l’âge de 59 ans en se jetant dans une rivière.

Vita & Virginia permet donc à la fois de parler d’une histoire d’amour entre deux femmes importantes de la littérature anglaise, de la lutte psychologique de Virginia contre ses démons et de la libération sexuelle de Vita, mais également de dépeindre une époque des plus difficiles pour les femmes et les homosexuels, qui commenceront à peine à voir des changements allant dans leur sens.

Découvrez ici la bande-annonce de Vita & Virginia, dans les salles françaises à partir du 10 juillet 2019.

Voir aussi
Ad Astra : une fin alternative dévoilée dans les bonus des Blu-ray et du DVD.
Ad Astra : la fin alternative du film de James Gray dévoilée

[ATTENTION, cet article contient des spoilers !]Afin de satisfaire la Fox, James Gray a dû faire de nombreuses concessions sur "Ad Astra", sa première incursion dans la science-fiction. En témoigne cet épilogue coupé au montage, qui en dévoile davantage sur l'avenir de l'astronaute Roy McBride (Brad Pitt) après son voyage dans l'espace.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis